lundi 1 août 2016

Le coup de gueule de mon cousin Capitaine Hamata Ag Oumalha assassiné hier. Il m'avait demandé de le diffuser le 27 février 2014.

Coup de gueule d’un militaire malien taxé de déserteur.

Classe 79.DE l'armée- affecté comme guide à Tbtou aussitôt après la formation commune de base-puis 

chef de guide après la mort du titulaire-puis officier de renseignement de la region militaire de Tbtou-

Toute ma vie je l'ai faite à Tbtou;puisq'une note de base dit que tous les guides restent à leurs lieux 

d'affectation jusqu'à la fin de leurs carrières. je suis aujourd'hui capitaine de l'armée régulière sous le 

drapeau de mon pays que nulle calamité d'où quelle vienne de part ou d'autre ne saurait divisée-Donc, 

je suis ici chez moi-comme tout autre citoyen Malien-De la même manière que les sénoufos ont castré 

les blancs à Sikasso ,c'est de cette même manière que mes parents ont tranché les têtes des blancs à 

Takambaoute précisément à timbela dans la sous préfecture de Douékeré entre Tombouctou et 

goundam et ensuite à la Bataille de farach toujours cercle de Goundam.Tout cela pour vous dire que ce 

pays nous appartient nous tous- Car, le sang de nos ancêtres y est versé pour sa libération du joug 

colonial. Je ne suis pas alors déserteur-le déserteur c 'est lui qui a abandonné son camp à l'ennemi en 

lui laissant bâtiments-documents-engins de combat -Armes et munition-je suis le dernier à quitter le 

camp avec le lieutenant Azarok actuellement en service à l'EM\AT, sous les tirs nourris de la Milice 

créée par le gouvernement d'alors. Ce lieutenant en voulant rejoindre Bko, a été pris et torture comme 

bon à rien à Sevaré avec ces 38 ans de service actifs pour son pays et son compagnon le sergent chef 

Mohamed Ramadan 20 ans de service : ce dernier a fini par être enlevé à Kati et exécuté sur la route de 

Nara-pour vous dire qu'il n'est pas facile de rallier Bko-car nous sommes devenus des bêtes à abattre 

coûte-les venins doivent être versés sur nous en nous traitant de complice<< quand on veut tuer son 

chien on l'accuse de rage >> . Quant à moi, à l'arrivée des jihadistes, j'ai envoyé ma famille au camp de 

refugié de Mauritanie et rejoint mon troupeau où je suis actuellement le berger. J'ai été affecté à Kati et 

détaché au 2éme bureau de l'EM\AT et resté dans le secteur de Tbtou pour le besoins de service -dès 

lors j'ai toujours donné ma position à l'EM\AT à travers le chef du 2éme bureau qui est mon chef direct, 

et à cet effet ils ne peuvent nullement dire que je ne fais pas le travail qu'ils m'ont confié et cela malgré 

que mon salaire a été coupé depuis février 2013. Tous les Militaires Touareg et Arabes ont quitté Tbtou 

avant le départ de l'armée régulière en fuyant les menaces de leurs collègues pour aller se refugiés au 

camp de refugiés de Mauritanie en tendant les mains au HCR comme les autres refugiés. J'ai honte 

aujourd'hui d'entendre tous les jours << le nord et le sud, le blanc et le noir>> expression nouvelles-

amères et mauvaises à entendre pour ceux qui connaissent notre pays d'avant. J'ai honte également 

quand mon propre Cdt de compagnie en la personne du capitaine Cheickna Konaté à qui j'ai remis 

personnellement à l'intérieur de ma maison son transport pour Bko et le faire ensuite déguiser en civile 

pour échapper aux rebelles, me récompense en me chargeant à son arrivée au près des autorités du 

CNDRE, tout simplement pour se faire plaire devant cette structure afin de se tailler une place. A la 

reprise de Tbtou, le capitaine Cheikna Konaté devient un tigre blessé; pour se venger, il rase tout ce qui 

est rouge sur son passage-il a détruit et mis à sac toutes nos maisons- il a mis Tbtou en feu et en sang- 

finalement, le commandement est obligé de le faire retourner à Bko. La population sédentaire de Tbtou 

profite de l'identique couleur de notre peau- avec celle de rebelles pour faire éliminer ou calomnier, tous 

les opposants politiques- toutes les notabilités influentes- toutes les personnalités religieusement 

supérieures en les traitants de connivence avec les jihadistes et tous ceux qui ont des redevances à 

payer; tout cela dans le but de rester seule maitre absolue de la ville de Tbtou. J'ai honte aussi de voire 

la ville de 333 saints devenirs la ville de 333 assassins. Qui sont les 333 assassins? les jihadistes- Les 

rebelles- les porteur d'uniformes - et la population sédentaire de Tbtou.Ce qui se passe à Tbtou chaque 

foi qu'il ya une rébellion, ne se fait nulle part ailleurs malgré que toute les rebellions naissent, 

grandissent et meurent à Kidal. Pour revenir à ma personne, je dirais que mes parents ont eu raison sur 

moi aujourd'hui, car ils me reprochaient toujours d'être le guide des militaires pour massacrer les 

campements nomades chaque fois qu'il une rébellions et qu'un jour ils te trahiront c'est juste-mon armée 

m'a trahi en particulier et tous les militaires de l'armée règulière -touaregs et arabes en générale dans 

cette rébellions, les militaires touaregs et arabes ont beaucoup souffert-ils ne méritent pas ça avec tant 

d'années de service rendu à la nation ceux qui ont pris les armes contre le pays sont plus écouté-

approché et méritants plus que nous qui avons acceptés de servir notre pays pendant des décennies et 

dont deux ans deux mille franc maliens comme salaire/le mois.

En conclusion: j ai été officier à titre exceptionnel 
_
 j'ai eu toutes les distinctions militaires à titre exceptionnel 

_ j'ai été officier des enseignement de la région militaire de Tbtou et officier de garnison jusqu'à la 

débâcle des militaires. Tous ces mérites, doivent être pris en compte, car ils ne sont pas donnés au 

hasard.Des décennies d'oeuvres acharnés pour servir mon pays en un jour effacé-je ne mérite pas ce 

sort je demande au tout puissant que justice soit faite et que le coupable soit sanctionné./.


Capitaine Hamata Ag Oumalha berger des chèvres secteur tombouctou.

Aucun commentaire: