jeudi 6 juin 2013

Pour une Sortie durable de la Crise Sociale globale et Sécuritaire Interpellation du Gouvernement du Mali


Réseau pour la Citoyenneté : Branche du Mali                                                                                    Pour une Sortie durable de la Crise Sociale globale et Sécuritaire                                        
Interpellation du Gouvernement du Mali                                                                     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé et raison de l’Interpellation

Partant des études et réflexions stratégiques du Centre Senè d’études stratégiques sur le co-entrepreneuriat de Niang & Associates et du Groupe de réflexion stratégique, de communication et de facilitation sur le JOKO et le MAAYA (Comportement et Humanisme), le Réseau National pour la Citoyenneté décide d’interpeller Monsieur le Premier Ministre du Mali en conformité avec l’Article 20 du Titre III relatif à la Responsabilité du Gouvernement en Matière de Défense de la Loi No 04-051 du 23 novembre 2004 portant Organisation Générale de la Défense Nationale. Cette Loi doit s’appliquer afin de mobiliser les ressources intellectuelles propres pour le Plan de Sortie durable de la Crise Sociale globale et Sécuritaire (PSCSGS) et d’exécuter sur ressources financières propres le Programme Spécial axé sur la Vision de la Prospérité partagée dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité (PSV2PS) et le Programme de Réinsertion et d’Insertion Sociale et Culturelle (PRISC).

Le Plan et les Programmes permettent la relance de la croissance économique globale au Mali, ailleurs en Afrique et dans le monde avec sécurité alimentaire, sécurité nutritionnelle et développement durable. La Crise Sociale globale et Sécuritaire est une Opportunité pour faire du Mali et de  l’Afrique, un État et une Union d’États, plus responsables, comptables et capable de répondre à la demande du citoyen pour la dignité retrouvée, la grandeur de la société restaurée et la relance de la croissance économique globale selon la Vision de la Prospérité partagée dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité.
 
La relance de la croissance économique globale se planifie au-delà de la Pauvreté de la Culture et de la Culture de la Pauvreté avec l’émergence de co-entreprises économiques africaines selon la Norme 4S Co-Entreprise économique et sécuritaire et le Standard S2 du Seuil de Sécurité économique et sociale. La relance se ferait avec très peu de risque de rebellions armées et sécessionnistes, d’attaques contre les 4S (la sécurité économique, la sécurité financière, la sécurité du capital et la sécurité humaine et sociale), la pire forme d’extrémisme violent, et de guerre de richesse. En cas de menaces et d’attaques contre les 4S comme à In Amenas (Algérie, le site gazier) ou Arlit (Niger site uranifère d’AREVA) ou le 11 septembre aux États-Unis, l’entreprise multinationale sécuritaire africaine pour la lutte contre l’extrémisme violent, notamment la Branche Saharienne, la Co-Entreprise Sécuritaire du Sahara (COESS) basée à Tessalit, localité géostratégique dans le Sahara malien, sera immédiatement en action.     
Pour plus de détail, prière consulter le Plan de Sortie durable de la Crise Sociale globale et Sécuritaire et la Lettre d’Interpellation et contacter le Groupe JOKO ni MAAYA : seyitra@gmail.com, abdoulaye@niangfoundation.org idrissatoure3@gmail.com tel (223) 66783252/73404636/66701211.

« Si on te lave le dos, il faut savoir te laver le ventre». La Responsabilité du Gouvernement est évoquée sous la Loi 04-051 du 24 novembre portant Organisations Générales de la Défense Nationale pour le lavage du ventre.

 

Nous, signataires du Réseau National pour la Citoyenneté, interpellons notamment le Chef du Gouvernement d’agir maintenant sans perte de temps conformément à la Loi 04-051 du 23 novembre 2004 portant Organisation Générale de la Défense Nationale pour un Plan de Sortie durable de la Crise Sociale globale et Sécuritaire (PSCSS).
Conformement à l’adage qui dit : « si on te lave le dos, il faut savoir te laver le ventre », le Réseau interpelle également les maliens à s’engager collectivement et résolument dans le lavage du « ventre » du Mali en appliquant le Plan de Sortie durable de la Crise Sociale globale et Sécuritaire au Mali. Le Plan de Sortie durable permet « le lavage du ventre » tandis que le Plan pour la Relance Durable du Mali (PRED), adopté le 15 mai sous la co-présidence du Président de la France et de la Commission de l’Union Européenne, est pour « le lavage du dos».

Nom

Signature

Adresse

Commentaires

Date

El Hadj Abdoulaye Niang, Ph.D.(retraité)
Président du Centre Senè d’études stratégiques sur le Co-Entrepreneuriat
Bamako, Mali BP E 605 tel. 73403636 abdoulaye@niangfoundation.org
Agissons maintenant afin d’éviter le chaos.
 Co-auteur du Plan de Sortie et Président du Groupe JOKO ni MAAYA
5 mai 2013
El Hadj Seydou Idrissa TRAORÉ Agronome-MBA (retraité)
Président  Association JOKO ni MAAYA et Président Association. Tiramakan Si du Mali
Bamako BP 1976, Tel 223 -66 78 32 52    
Co-auteur du Plan de Sortie.             Le Mali a besoin de la lumière de tous ses enfants, dans des débats contradictoires, pour bâtir un avenir radieux, dans un Mali responsable, comptable et capable
5 mai 2013
Salif KANOUTE Ingénieur Eaux et Forêts (retraite)
Membre de JOKO ni MAAYA VP charge des Operations
Bamako BP E 605 Tel 66761606
Salifkanoute12@gmail.com

5 mai 2013
Adama Traoré
Administration et Finance JOKO ni MAAYA



ASSADEK
Aboubacrine
Bamako BP E 3206 +22376434964
assadekab@yahoo.fr
Au-delà des justifications sécuritaires ou humanitaires se cachent derrière l’intervention française au Mali de grands enjeux géopolitiques avant même d’être économiques ou énergétiques.
6 mai 2013





















































































































Aucun commentaire: