mardi 5 mars 2013

Pour un Etat du Mali responsable, comptable et capable……… QUEL CITOYEN? QUEL LEADER?




JOKO NI MAAYA
Prospérité Partagée dans la Stabilité, la Paix et la Sécurité
***********************************************
MOUVEMENT CO-ENTREPRENDRE
Seul le Peuple est SOUVERAIN
**********************************************
Badalabougou SEMA I, Rue 63, porte 155, B.P. E605, Bamako, Mali
Site web :www.maaya.ml / e-mail : jokonimaaya@maaya.ml
Tél. (+223) 66 78 32 52 - 73 4046 36 / 66 02 76 69 - 64993393
abdoulaye@niangfoundation.org/seyitra@gmail.com
2 mars 2013
Pour un Etat du Mali responsable, comptable et capable………
QUEL CITOYEN?
QUEL LEADER?
Rappel historique
Le Groupe JOKO ni MAAYA, en tant que groupe de Réflexion, de Facilitation et de Communication, né de la Crise Sociale et le Mali suite au coup de force de mars 2012, a effectué beaucoup de travaux. Les documents issus de ces travaux ont fait l'objet de large diffusion auprès de la société civile, les regroupements politiques, la communauté des affaires, le gouvernement, la Présidence de la République, les Institutions internationales et les Représentations diplomatiques.
Le Groupe a organisé des conférences débats, des séminaires, des débats au niveau des radios privées de Bamako et à la télévision nationale et privée. Le Groupe offre quatre Arrangements Stratégiques pour sortir le Mali du gouffre dans lequel il se trouve pour en faire un État fort, comptable, responsable et capable de répondre à la demande du citoyen pour la dignité retrouvée, la grandeur de la société restaurée et la Prospérité partagée dans la Stabilité, la Paix, et la Sécurité.
Toutes choses qui ont dangereusement manqué à notre pays depuis au moins deux décennies. En effet, le coup d'État de 1991 a engendré une nouvelle race de leaders dont la seule ambition était de rester le plus longtemps au pouvoir pour devenir «politiquement et économiquement incontournables», ce qui a abouti à la destruction sociale, politique,
économique et sécuritaire du Mali de façon pensée, planifiée et exécutée par ses propres fils et filles au nom de la démocratie.
Pour une Transition sociale et culturelle, économique, politique et sécuritaire
La période intérimaire, qui est caractérisée par la continuité dans les pratiques de mauvaise gouvernance, doit impérativement prendre fin le 31 juillet 2013 avec les élections, pour une Transition sociale et culturelle, politique, économique et sécuritaire. De cette Transition résulteraient des Arrangements Stratégiques présentés brièvement ci-dessous.
Arrangement Stratégique Social et Culturel
Cet Arrangement consiste à mettre en oeuvre des mesures et programmes visant à sensibiliser, informer et former les citoyens sur les valeurs de Joko (comportement), de Maaya (personnalité), de Yèrèdon (se connaitre soi-même), de Horonya (noblesse) et de Tilenenya (droiture ou intégrité). Il consiste à faire respecter l’éthique dans l'exercice du pouvoir reposant sur le Jo Sen Saba (trépied): Ko don (connaissance ou savoir), Baara (travail) et Tilenenya (droiture ou intégrité), qui furent la Devise de l'Empire du Manden à Kurukan Fuka en 1236. Il est à rappeler que le Mali de 1960 est issu de l'Empire de Ouagadou, qui a régné sur un grand espace de l'Afrique de l'Ouest avec ces valeurs, plus de 5000 ans (4000 avant JC à 1235). Ont succédé sur ce même espace les Empires Mandingue, Songhaï, Peulh du Macina et des Royaumes jusqu'à la pénétration française. L’Empire du Mali est l’une des plus vieilles Fédérations, née à Kurukan Fuka en 1236, où chaque Roi a librement abandonné sa souveraineté au profit d’un Empereur choisi parmi eux.
Comment les héritiers de peuples au passé si glorieux et d'une nation si bien structurée ont-t-ils pu tomber aussi bas, cinquante ans après l'indépendance? Pour corriger cette anomalie, le choix des leaders et responsables, depuis la fraction, le Village jusqu'au Palais de Koulouba, doit désormais être basé sur ces valeurs à la fois ancestrales et universelles.
Arrangement politique et administratif
Cet Arrangement consiste à mettre en oeuvre des mesures et programmes de stimulation et de sécurité sous la Nouvelle Norme de Gouvernance Démocratique reposant sur un Système
de Bonne Gouvernance1, qui permet aux leaders d’ « unir dans l’action » trois groupes d'acteurs:
1. Les groupes de société civile définissent les promesses de société, offrent leur vote en fonction de la pertinence des programmes par rapport à leur Vision et veillent à la réalisation des promesses par le contrôle citoyen tout au long du mandat donné;
2. Les partis politiques dont la vocation est la conquête et la gestion du pouvoir repartis entre un parti ou un groupe de partis au pouvoir et un groupe de partis dans l'opposition organisée. Ils élaborent leurs programmes et font la compétition pour obtenir le suffrage des votants sur la base des promesses définies par la société civile;
3. La Communauté des affaires a pour vocation le développement des capacités de création et de rétention de la richesse et des emplois de la Nation sur la base de la prospérité partagée dans la stabilité, la paix et la sécurité.
Arrangement économique
Cet Arrangement consiste à mettre en oeuvre des mesures et programmes visant à réaliser la cohérence entre le développement économique et le développement humain. Pour ce faire le Mali doit procéder au réajustement économique par l'application immédiate et rigoureuse de la Stratégie de globalisation du co-entrepreneuriat basée sur le respect de la Norme 4S de Co-entreprise et le Standard S2 du Seuil de Sécurité économique, qui permettent de renforcer la capacité de Rétention de la Richesse et des Emplois de la Nation sur la base de la prospérité partagée dans la stabilité, la paix et la sécurité. Cet Arrangement aiderait à corriger les effets du Programme d'Ajustement Structurel (PAS) qui impose des Règles odieuses de Création et de Rétention de la Richesse et des Emplois de la Nation du Mali en garantissant 80% de nos richesses aux multinationales étrangères. Ce Programme exclue les nationaux, notamment les Communautés des localités qui sont dépossédées de leurs terres agricoles et minières par l’Etat qui est dépossédé à son tour par les multinationales étrangères. Le PAS condamne à perpétuité le peuple malien à ne jamais profiter de la richesse de la Nation, faisant ainsi du Mali un pays qui enrichit les autres et appauvrit ses enfants. Pour preuve, le Mali est classé parmi les 10 pays les plus pauvres et les plus endettés, tout en étant respectivement 3ème et 7ème producteur d'Or africain et mondial.
Pour corriger cette anomalie, le Groupe JOKO ni MAAYA a introduit la Norme 4S Co-Entreprise et le Standard S2 du Seuil de Sécurité économique qui proposent une
1 Le Système de bonne gouvernance comprend la gouvernance sociale et culturelle, la gouvernance économique et d’entreprise, la gouvernance administrative et politique et la gouvernance régionale et globale.
participation au capital d’investissement à travers des mesures et programmes de sécurité et de stimulation. La mobilisation du capital d’investissement, la base pour la formation du capital de la Branche, se ferait désormais pour la totalité du capital en fonction de l’étude de faisabilité et la prise en compte de la valeur du capital naturel au profit de la Communauté des Localités notamment, les terres agricoles et minières.
Les Règles de Rétention de la Richesse et des Emplois de la Nation pour la prospérité partagée dans la stabilité, la paix et la sécurité seront les suivantes :
1. 45% du capital d’investissement aux nationaux dont 5% aux communautés des localités y compris les Communes rurales et les usufruitiers. L'État sort du capital et devra être efficace dans la récupération des taxes et impôts ;
2. 15% aux entreprises privées africaines dont les Nations sont parties prenantes de la Stratégie de globalisation du co-entrepreneuriat;
3. 40% aux entreprises multinationales étrangères dont 25% à celle, parmi elles, qui offre le meilleur savoir-faire et 15% pour le reste.
Arrangement sécuritaire
Cet Arrangement consiste à mettre en oeuvre des mesures et programmes visant à:
1. Organiser, assainir et former les Forces de Défense et de Sécurité, y compris la formation sur les valeurs sociales et culturelles;
2. Equiper et entrainer efficacement tous les éléments des forces de Défense et de Sécurité;
3. Renforcer les bases militaires existantes et en créer partout où besoin sera;
4. Mettre en place la Co-entreprise Sécuritaire du Sahara (COESS), basée à Tessalit, localité géostratégique, sous commandement africain, permettant de sécuriser le Sahara jusqu'aux côtes somaliennes, en le débarrassant des terroristes de tous genres, des narcotrafiquants, du banditisme et du commerce illicite. Cette co-entreprise sera financée pour:
a. 40 % par UA/CEDEAO sur prélèvements communautaires ;
b. 30% par AFRICOM des Etats Unis et
c. 30% par UE, Canada, Chine, Japon, Russie, Brésil, Inde ...
Quel Citoyen Malien?
Chaque Malien doit se dire «PLUS JAMAIS ÇA»
Chaque citoyen malien doit être porteur des qualités et valeurs suivantes:
1. JOKO est l’ensemble des attributs positifs qui caractérisent une personne dans ses interactions avec autrui ou dans le co-entrepreneuriat entre individus ou groupes d’acteurs ;
2. MAAYA caractérise la personnalité, le savoir-être dans une attitude positive, il interdit d’être leader ou membre d’une Organisation de culture d’attitude déviante et d’être dans des déviations comportementales avérées ;
3. HORONYA ou YÈRÈDON caractérise la connaissance de soi, la noblesse ; KI SUN DON, KI SUKU DON: connaître ses racines, ses origines pour mieux se tenir, le savoir être ;
4. KA BAARA KÈ NI KO DON YE, KA BAARA KÈ NI TIMINANDYA YE, KA BAARA KÈ NI TILENYA YE: Etre travailleur, Travailler avec savoir/Travailler avec persévérance/Travailler avec droiture.
5. KA MIRI I KO LA: dans tout ce qu'on pose comme acte avoir une pensée pour sa progéniture qui peut être victime des agissements des parents, car «Dieu ne prend pas de dette, mais il en paye» ;
6. Nos ancêtres disaient que « la vie se résume à deux choses faire pour soi ou faire contre soi». Quand on faits du bien,on est gratifié et quand on fait du mal tôt ou tard on sera récompensé ;
7. Etre adepte du JO SEN SABA, en tout lieu et en toute circonstance: Ko don (connaissance ou savoir), Baara (travail) ani Tilenenya (droiture ou intégrité), assure la performance et rapproche de Dieu. Il est à rappeler que nos sociétés ont toujours condamné le fait d’être membre d'Organisation de culture d'attitude déviante ou d’avoir des déviations comportementales avérées.
Programme de développement de capacité
Le Groupe JOKO ni MAAYA a développé un certain nombre d’instruments et de programmes pour le développement de capacité notamment :
1. Un Programme de formation à la Stratégie de globalisation du co-entrepreneuriat ancré dans les valeurs sociétales et culturelles pour une planification de la globalisation de l’économie au-delà de la Pauvreté de la Culture et de la Culture de la Pauvreté ;
2. Un Programme d’intégration humaine, de paix et de sécurité qui consiste à mettre en oeuvre des programmes et mesures visant à restaurer la dignité des citoyens notamment de ceux qui se sont rendus coupables de déviations comportementales avérées. Le Programme procéderait à la récupération des biens publics illicitement retenus, conformément à la loi;
3. Un Programme d’émergence d’une nouvelle race de leaders politiques, économiques, sociaux et culturels qui consiste à développer la capacité des nouveaux leaders dans les domaines suivants :
a. JOKO ni MAAYA ;
b. JO SEN SABA
c. Le Principe de leadership inclusif et partagé ;
d. La Stratégie de globalisation du co-entrepreneuriat ;
e. Le Système de bonne gouvernance.
Ce Programme permet notamment de définir le profil type du leader qui doit avoir tous les attributs du citoyen en plus d’attributs spécifiques. Le profil type d’un leader porte principalement sur les qualités suivantes:
1. Ne pas être membre d'Organisation de culture d'attitude déviante ;
2. Ne pas avoir de déviations comportementales avérées: adultère, enrichissement illicite notamment ;
3. Se soumettre au JO SEN SABA: KA BAARA KÈ NI KODON YE, KA BAARA KÈ NI TIMINANDYA, KA BAARA KÈ NI TILENYA YE , s'engager à Travailler avec savoir/ Travailler avec persévérance/Travailler avec intégrité:
4. Avoir l'amour du pays et de la considération pour les citoyens ;
5. Être un repère et un exemple pour le peuple ;
6. Privilégier l'intérêt de la nation en toute circonstance et en tout lieu ;
7. Mettre l'intérêt collectif avant son intérêt personnel: KI KA HÈRÈ YININ JAMA TA KONO ;
8. Se comporter en digne père de famille, tant au niveau de la famille, du clan que de la société.
QUEL ETAT du MALI?
A la fin de la Transition nous voulons:
a) Un Mali fort est un Etat doté d’institutions stables, crédibles et performantes ;
b) Un Mali comptable est un Etat qui garantit la sécurité économique, la sécurité humaine et sociale, la sécurité financière et la sécurité du capital ;
c) Un Mali responsable est un Etat qui a une conscience de ses missions et se donne les moyens de les assumer ;
d) Un Mali capable est un Etat qui répond à la demande du citoyen pour la dignité retrouvée, la grandeur de la société restaurée et la prospérité partagée dans la stabilité, la paix et la sécurité ;
e) Un Mali qui n'enrichit pas les autres pour appauvrir ses enfants, mais un Mali qui enrichit ses enfants et les autres par la mise en oeuvre de la Stratégie globalisation du co-entrepreneuriat proposée par JOKO ni MAAYA , un Mali capable de financer l'effort de guerre et la Reconstruction du pays;
f) Un Mali qui stimule la consommation en multipliant les salaires par quatre ;
g) Un Mali modèle du Système de Bonne Gouvernance pour la démocratie réelle ;
h) Un Mali qui respecte et fait respecter son Peuple.
LE PEUPLE EST SOUVERAIN
JOKO ni MAAYA

1 commentaire:

Albert a dit…

C'est un travail méritoire, mais ce n'est pas encore un programme.
Je vois ce texte comme une déclaration d'intention basé sur le rétablissement de la morale.
Bien des gens ont pensé qu'il fallait changer l'homme pour changer la société, avec des succès divers...
Il y a des idées intéressantes, une intention louable.
J’essaierai par la suite d'en faire une critique la plus constructive possible.