samedi 25 août 2012

J'accuse...made in Mali


J’accuse…made in Mali!







Cynique et implacable, nous observons et nous denonçons avec nos mots, car notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire tort, il est de porter la plume dans la plaie.

J’accuse tous les partis politiques de passer plus de temps à décrier ce qui ne fontionne pas, à accuser le president, son premier ministre et son gouvernement en espérant prendre leur place, qu’à apporter leurs idées et leur énergie à faire fonctionner, un tant soit peu, ce qui ne fonctionne pas et à recouvrer notre intégrité territoriale, ce que nous avons de plus cher!

J’accuse tous les hommes politiques à passer plus de temps à penser à eux memes et à leurs partis, leurs clans, leurs futures postes et fonctions, qu’aux maux de leur peuple, de ceux qui sont leurs voisins, leurs amis, leurs futures voix, et qui manquent, encore aujourd’hui, bien plus que d’écoles, d’hôpitaux, d’emplois, de routes, et j’en passe, bien plus que cela nous manquons aujourd'hui de dignité et de fierté!

J’accuse les enseignants et les élèves de se laisser manipuler à travers l’AEEM et les Syndicats d’enseignants par les politiques et ce depuis 1991! Réveillez-vous! Vous n’êtes pas un moyen politique pour atteindre des fins toutes aussi politiques au bénéfice d’une minorité politique, vous êtes une force sociale pour atteindre des changements sociaux au benefice d’une majorité sociale. Le Mali ne se fera pas par le haut mais par le bas, il se fera par sa force sociale comme il s’est toujours fait! Il n’y aura JAMAIS, je dis bien JAMAIS, de Mali Ba sans Mali bas!

J’accuse tous les maliens d’accepter qu’il y ait un Mali à deux vitesses, qu’il y ait un Mali du nord et un Mali du sud, qu'il y ait des maliens qui se font couper la main et qui se font lapider et des maliens qui les regardent se faire couper les mains et se faire lapider et qui ne sont bon qu'à commenter après, qu'il y ait deux classes de maliens, l’une qui vit de celle qui se meurt, et l’autre qui meurt de celle qui en vit. Je nous accuse de laisser se cotoyer le Mali qui meurt de l'extrémisme et le Mali qui vit des extrêmes; le Mali de ceux qui espèrent et le Mali de ceux qui n’espèrent plus, le Mali bas et le Mali très bas!

J'accuse certains tamasheq de penser qu'ils sont les seuls à souffrir au Mali! Je les accuse de penser que les armes, les rebellions et la violence, sont les seules issues au développement d'une région, ils feraient mieux de songer à scolariser leurs enfants car le savoir est la meilleure des armes! Je les accuse d'avoir versé autant de sang pour si peu : quelques postes à vie dans l'administration douanière, policière et des postes dans l'exécutif! J'accuse!

J'accuse aussi tous ceux qui s'en prennent à tous les tamasheqs pour la simple raison qu'une pseudo rébellion s'est soulevé en leur nom, oubliant par là même que des tamasheqs se sont battus et sont encore prêts à se battre contre les ennemis du Mali, oubliant par là même que des tamasheqs ont servi le Mali et le servent encore, oubliant par là même que les tamasheqs sont maliens et le resteront quoi qu'il arrive aujourd'hui ou demain! Nous sommes vous et vous êtes nous!

J'accuse le HCIM, ce pseudo haut conseil islamique du Mali (oui j'écris le tout en minuscule sauf Mali!) de profiter de la crise actuelle pour se faire une place dans le paysage politique de notre pays! Je l'accuse de servir de Dieu pour servir le Diable! Je l'accuse de ne pas avoir assez d'esprit pour avoir assez de coeur! Je l'accuse de haute trahison! Vous pourrez peut être remplir un stade de foot de quelques milliers de partisans mais vous ne pourrez jamais remplir le coeur de 15 millions de maliens de votre haine!

J’accuse les intellectuels, qui, complices, apeurés, ou simplement peu disposés à déplaire aux « masses », se contentent de se joindre au chœur des pleureuses, alors que les injustices sociales se poursuivent et deviennent de plus en plus normales.

Je vous accuse tous, vous qui à cause de votre bigoterie aveugle ne voyez pas à quel point vous malmenez le bon sens et la logique. Vous osez accuser le monde entier d’utiliser le deux poids deux mesures à votre égard, mais vous êtes incapables de vous apercevoir que vous en faites autant de manière tout aussi flagrante.

J’accuse…

1 commentaire:

Giancarlo a dit…

felice giornata a te...ciao