Chers Camarades,
 
Nous avons tous suivi à la télé et pour la deuxième fois la forte mobilisation des mouvements musulmans (et non islamistes pour le moment) pour la cause du Code de la famille. Etant muslman pratiquant moi même, je voudrais inviter mes frères à poursuivre cette mobilisation pour l'Ecole malienne, contre le chômage et la corruption. En effet, le politicien ne craint pas Dieu mais il craint la masse.
 
Dans un pays plongé dans une crise profonde de l'enseignement, depuis deux décennies au moins, pas une seule fois les musulmans ne se sont mobilisés pour l'Ecole, contre le chômage des jeunes, la corruption, etc.
 
Le combat religieux ne se limite pas à defendre quelques points du Coran mais  son intégralité. Or le travail fait fait parti des piliers de l'islam. dans la réligion musulmane, le travail est considéré comme une valeur sacrée et un acte de dévotion au même titre que la prière et le jeûne.
 
"Un homme affairé passa un jour devant le Prophète, certains ont dit que ce serait mieux pour lui s’il peinait dans la voie de Dieu. Le Prophète leur répondit : « S’il est sorti travailler pour nourrir ses enfants en bas âge, ou pour nourrir ses ascendants âgés, ou pour se prémunir contre le besoin, il est dans la voie de Dieu, s’il est sorti pour se montrer ou se vanter, il est alors dans la voie de Satan ».
 
« Quand l’un de vous prend sa corde puis va à la montagne pour en rapporter un fagot de bois sur son dos et le revendre afin que Dieu lui épargne l’humiliation de la mendicité, cela lui est bien plus préférable que de tendre la main au gens dont certains lui donnent quelques aumônes et d’autres ne lui donnent rien ».
 
Le Prophète a dit aussi : « Parmi les péchés, il en est que ne peuvent être expiés que par le travail ».
 
C'est bien de se battre pour le Paradis. C'est ausi bien de se battre pour un monde meilleur et pour cela il n'ya qu'un seul chemin le TRAVAIL qui prend son essence même dans la formation et l'éducation, c'est à dire l'ECOLE.
 
Alassane Diabaté.