mardi 24 janvier 2012

Soyons vigilants pour la construction du Mali d'après !


 
Mes cher(e)s ami(e)s,
 
Soyons vigilants pour la construction du Mali d'après !
 
- Augmenter constamment son budget de plusieurs milliards, alors que le peuple souffre constamment, n'est pas une bonne chose.
 
-Promouvoir la réussite personnel au détriement de la réussite collective, est une profonde injustice.
 
- Réserver les formations aux privilégiés, dégrade la qualité de la formation dispensée.
 
- Parler de croissance dans un pays où les chiffres sont faux à cause d'un recensement mauvais, est une trichérie.
 
- Désigner des ambassadeurs inexistants pour des pays existants est un contresens important à la mondialisation.
 
- Parler de paix sans privilégier le dialogue avec les populations concernées est une aventure hasardeuse.
 
- Nommer une femme à un poste important pour cacher la dure réalité des femmes, surtout en milieu rural, est une grande trompérie.
 
- Désigner un gouvernement au détriment de la compétence, n'est pas rendre service à son pays.
 
- Bloquer l'innovation en utilisant les vieilles recettes, n'est pas une bonne stratégie.
 
- Etre ami des enfants c'est permettre à tous les enfants d'aller au lit le ventre plein.
 
- Rendre service à l'armée, c'est donner des équipements et non pas des grades.
 
- Construire en ne tenant pas compte de l'offre et de la demande, est dangeureux. 
 
- Endetter le pays sans tenir de nos principes et sans tenir compte des générations futures, est un coup dur pour notre fierté et nos valeurs.
 
- Vendre les richesses collectives, sans réinvestir pour le bien-être de la nation, n'est pas sincère.
 
Pendant plusieurs années, nous avons accepté ces comportements, parce-que nous n'étions pas des acteurs.
 
Dans les années à venir , nous n'accepterons pas ces comportements, car nous sommes désormais des acteurs.  
 
Le peuple malien aussi mérite le bonheur !
 
 Gouverner c'est sécuriser !
 
Boubacar Salif Traoré
Président du MPP
 
"Un Mali travailleur à l'intérieur, pour un Mali respecté à l'extérieur".

Aucun commentaire: