mercredi 5 octobre 2011

Réaction du Pr Diola Bagayoko sur la scission de l'université de Bamako en quatre.

Cette analyse que Madame a PRESENTEE A L'ASSEMBLEE Naitonale en mai 2011 NE CONTIENT RIEN QUI PEUT ETRE RESOLU AVEC LA SCISSION. Selon des sources bien informees, "C'EST LA MEME CHOSE QUI S'EST PASSEE QUAND LE GOUVERNEMENT DU DR. KONARE A RENVOYE LE RECTEUR POUR DIVISER L'UNIVERSITE PAR QUATRE (4): ENI, ENSup, IPR, et LE RESTE DE L'UNIVERSITE. LE MEME SCENARIO EST SUIVI ICI. ON RENVOIE LE RECTEUR ET ON DIVISE PAR QUATRE. SI LES MALIENS CONTINUENT A ACCEPTER DES INSULTES GROSSIERES DE CE GENRE EN PROVENANCE D'INVIDUS QUI SONT SUPPOSES SERVIR LE PAYS, ALORS C'EST LE FUTURE DE LA JEUNESSE QUI CONTINUERA A ETRE SABOTE ET, AVEC LUI, CELUI DU PAYS TOUT ENTIER. CEUX QUI FONT CE SABOTAGE, CROYEZ MOI, ONT OU AURONT LEURS ENFANTS HORS DU MALI - QUAND LE TEMPS VIENDRA DE PAYER POUR CES BAVURES. C'EST TRAGIQUE DE NE RIEN FAIRE POUR L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN DEHORS DE MANEUVRES DE DIVERSION (en divisant par quatre)." Diola Bagayoko - -

Aucun commentaire: