mardi 11 octobre 2011

Coordination Malienne des Organisations Démocratiques (COMODE) Opération « Non au referendum en cours sur les reformes institutionnelles »

Coordination Malienne des Organisations Démocratiques (COMODE) Opération « Non au referendum en cours sur les reformes institutionnelles » La mise en place d’une stratégie commune pour informer et sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur l’inopportunité en ces moments –ci et la non pertinence de certaines propositions dans le document qui sera soumis à referendum s’impose et interpelle les forces patriotiques au service de la paix, de la stabilité, de l’unité nationale, de la cohésion sociale et pour le bien être du peuple Malien. La COMODE lors de sa réunion du 17 septembre dans une approche d’unité d’action à travers la fédération des énergies physiques et psychologiques et des autres ressources nécessaires, a jeté les bases d’une feuille de route qui pourrait être enrichie et améliorée davantage pour servir de plan d’actions coordonné, systématique et efficace. Toutes les voies légales pour faire entendre les adeptes du « non » sur les reformes institutionnelles seront utilisées : 1- Elaborer une feuille de route simple lisible et accessible par tous sur le non aux reformes à partager avec l’ensemble des citoyennes et citoyens sur le plan national et international ; 2- Poursuivre les conférences débats sur la réforme, au niveau village/hameau, quartier, Communal, régional, consulaire et national (harmoniser les points de vue, identifier les animateurs avec l’appui d’experts ou de personnes ressources) ; 3- Poursuivre les débats sur les radios privées et communautaires sur l’ensemble du territoire national (identifier les radios, les animateurs et personnes ressources) ; 4- Ecrire des articles et des messages sur le non dans les journaux de la place ; 5- Explorer la possibilité de participer à des débats contradictoires sur les chaînes nationales et étrangères de télévision 6- Identifier un ou des relais pour le non dans les villages, les hameaux, les consulats, les quartiers pour porter le message partout dans leur aire, d’intervention, dans les grins et si possible en faisant du porte à porte ; 7- Porter le message sur le plan intra –corporation et profession ( passer le message entre collègues de service, entre condisciples, confrères, amis etc…) 8- Elaborer des supports et gadgets promotionnels pour le non ( chaque organisation et Parti politique pour le non doit avoir sa banderole distinctive sur le non), confectionner des tee-shirt et casquettes sur le non et d’autres objets faciles à porter ( porte clé, des affiches, des écharpes, des foulards etc.) 9- Ecrire une correspondance au Président de la République sur l’argumentaire de notre position du non ( à remettre à son secrétariat général par une délégation du front du non ) 10- Organiser des meetings de grande mobilisation des citoyens et avec une forte médiatisation, systématiques et bien organisés ; ( à objectif : marée humaine et avec beaucoup de supports et des messages précis et porteurs) 11- Organiser des marches pacifique de grande mobilisation des citoyens et avec une forte médiatisation, systématiques et bien organisés ; ( à objectif : marée humaine et avec beaucoup de supports et des messages précis et porteurs) 12- Etablir le répertoire avec les adresses des responsables des organisations et partis politiques pour faciliter entre eux des rencontres pour la conduite des actions à entreprendre ; 13- Utiliser constamment les messages SMS à l’intention des citoyens pour les inciter à aller au non au referendum ( par exemple demander à chaque personne qui reçoit le message de le transférer à au moins 10 connaissances ainsi de suite…) 14- Ecrire aux partenaires financiers techniques du Mali et à tous les pays amis du Mali sur le fait que le peuple Malien rejette dans sa majorité la révision constitutionnelle en cours N.B La mobilisation des ressources physiques, matérielles, morales et financières des responsables des associations et partis politiques en faveur du non est indispensable pour l’attente de notre objectif commun ; L’élaboration d’un programme d’activités pour la réussite de notre « opération, non aux réformes institutionnelles » est nécessaire pour l’atteinte de notre objectif commun ; Le sondage électronique des citoyen s( internautes) pour le oui ou le non sur les reformes donne les résultats suivants à la date du O7 octobre 2011 à 11h30 mn Non : 563 Oui : 139 Pour la COMODE, le Secrétaire Général Mohamed TOURE Bamako, le 06 – 10 - 2011

Aucun commentaire: