mercredi 19 octobre 2011

Comme si l'histoire pouvait se répéter.

Au 18 ème siècle les européens sont venus à l'assaut de notre continent en mettant en avant les explorateurs, suivis des missionnaires et des militaires. Le prétexte donné à leurs opinions publiques de l'époque était l'oeuvre civilisatrice et de pacification des africains. Voilà que plusieurs siècles plus tard, Sarkosy, Président de la France, dans la logique de son discours de Dakar et avec l'accompagnement de David Cameron, Premier Ministre anglais (France et Angleterre, ça ne vous rappelle rien ?) remobilisent leurs aventuriers (BHL et autres) et leurs troupes (OTAN) avec la complicité intéressée des Nations Unies pour monter à l'assaut de l'Afrique sous le couvert cette fois de la " bonne gouvernance " et de la "démocratie". Pour ces "conquérants" du 21 ème siècle, la démocratie est le Cheval de Troie qui cachent mal la volonté de choisir nos dirigeants pour nous sous le prétexte de la bonne gouvernance. Cette bonne gouvernance veut dire aussi sous le prétexte du libre échange : laisser nous acheter librement vos matières premières et faire travailler librement nos entreprises. La non satisfaction des aspirations de notre jeunesse à la liberté et au bien être est le "bon prétexte" pour envahir nos pays et s'accaparer des marchés et des matières premières. Nos dictateurs qui faisaient hier leur affaire sont aujourd'hui des assassins de leur pauvre concitoyens qu'ils massacrent. Qui a protégé pendant des décennies les Oumar Bongo, les Paul Biya, les Sassou Ngesso et autres "pères fondateurs". Qui a assassiné les Kwamé Khruma, les Amilca Cabral, les Thomas Sankara et autres leaders patriote africains. -- Envoyé par Dr.Ousmane Sy dans Ousmane SY le 9/17/2011

1 commentaire:

Dianguinai a dit…

Je trouve que votre analyse est pertinente Dr Sy. Cependant, j'ai un petit pincement au cœur de constater que vous (nos intellectuels) qui sont sensés nous sortir des griffes des ces rapaces de blancs soient hélas nos pires bourreaux. Nous africains, nous souffrons plus de nos intellectuels et hommes politiques depuis le départ du colonisateur et les assassinats des quelques vrais patriotes africains (ceux la même que vous appelez "leaders patriote africains". Voyez vous, nos états se saignent à blanc pour former des cadres qui devaient en retour assurer le développement des pays. Mais qu'est-ce que nous constatons ? Ceux qui restent ou qui reviennent aux pays après leur formation, deviennent de vrai sangsues et les quelques rares qui accèdent qui hautes fonctions des pays, s'y incrustent 20 ans, 30 ans, etc entrain de voler, torturer, exiler voir tuer tout autres fils du pays qui pensera ou s'exprimera autrement qu'eux. Ne pensez vous pas que finalement c'est une bonne chose pour les peuples que les occidentaux reviennent nous délivrer des mains de nos frères devenus nos bourreaux ? Au moins avec eux (les occidentaux), nous avons l’illusion d'être plus libre de vivre comme nous l'entendons et libre de choisir qui nous voulons quand nous voulons pour nous diriger. C'est cette illusion que nos responsables n'ont jamais été capable de nous donner. Pire que ça, on nous enlèvent même l'espoir que nous avons d'un jour meilleurs. Pour exemple, regardez l'école malienne aujourd'hui, qu'est-ce que nous pouvons espérer des produits de cette école ? Produits qui sont sensé être notre espoir de demain. Quelle relève ces élèves et étudiants d'aujourd'hui peuvent-ils assurer pour le Mali de demain ? J'ai peur...