vendredi 2 septembre 2011

Politique.


Politique

L’éruption des violences politiques,
M’inquiète ces derniers temps.
Aucun continent n’est épargné.
Le pouvoir n’a pas d’âme.

Pourquoi l’homme retourne-t-il,
L’arme contre son peuple ?
Pourquoi trinque-t-il toujours ?
Au nom de quoi si ce n’est le pouvoir ?

Les assassins du peuple ont d’autres ambitions.
Ce n’est ni pour développer le pays.
Que de s’enrichir et flambée en maître absolu.
L’homme est le pire des égoïstes.
Créé par la terre.
L’homme politique l’est encore deux fois.

Malgré tout, ne baissons jamais les bras.
Défendons fermement nos idées,
Nos convictions, restons soudés.
Avançons main dans la main,
Au coude à coude.

Pour qu’aucune arme ne nous mûre dans le silence,
La peur et la résignation.
La sanction du peuple est plus forte que tout.
Nous gagnerons sans faute.
L’homme animé par la haine perdra.

Seul à ce prix nous bâtirons nos Etats.
Ici et ailleurs pour le bonheur de nos peuples.
C’est la seule alternative qui doit prévaloir.
La vie n’est-elle pas un combat perpétuel.
La lutte ne fait que commencer.
Etes-vous prêt à affronter la bataille ?

#
Aboubacar Eros Sissoko

Aucun commentaire: