mardi 6 septembre 2011

B.S TRAORE dit NON au projet référendaire d'ATT!



Cher(e)s ami(e)s,

Actuellement, notre pays est en plein doute sur son avenir, les problèmes sociaux se multiplient et les acteurs politiques évitent de débattre des vrais sujets.

Ce manque de courage politique est lié au fait que personne ne veut "froisser" le Président ATT car la majorité des acteurs politiques comptent sur une transmission du pouvoir.

Le débat autour du fichier électoral est un fiasco, le vote au Parlement sur le projet de révision constitutionnelle a mis en lumière le fossé existant entre les députés et le peuple, bref par manque d'organisation politique crédible, le Mali est aujourd'hui un pays "politiquement vide".

Sur près de 200 partis politiques au Mali, pas un seul n'a été capable de fournir un rapport ou une étude sérieuse pouvant permettre l'amélioration des conditions de vie de nos compatriotes.

Polémiques, critiques stériles, complicités, et arnaques sont les piliers actuels de la politique malienne.


Notre position au sein du MPP n'est pas celle-ci, nous sommes aux côtés du peuple et nous sommes dans de vrais débats, c'est à dire l'avenir du pays.

Nous disons NON au projet de révision constitutionnelle.

- L'avenir de notre pays ne peut pas se faire au gré d'un seul homme: le Président de la République qui fait ce qu'il veut, quand il veut.

- Nous voulons une révison constitutionnelle juste et réelle pouvant mettre fin à l'impunité des élus, à commencer par le Président lui même.

- Nous réfusons une réforme d'une telle importance en fin de mandat, car il s'agit de créer un climat de confusion et ainsi de désorganiser les élections.

Nous disons enfin non cette révison qui n'est pas la nécessité du moment et surtout, tout le processus a été une dépense unitile de plus, avec la commission et la transformation de cette commission en ministère.

Cher(e)s ami(e)s,

Notre outil de communication se mettra en marche, nous diffuserons des méssages dans notre réseau afin que le NON l'emporte.

Au sein du MPP, nous pensons à l'avenir du pays, nous pensons à une nouvelle diplomatie pour le pays et ainsi mettre fin à la diplomatie des petits coins et des seconds rôles, nous voulons une diplomatie ambitieuse et réelle.

Nous pensons à une nouvelle politique économique basée sur les valeurs humaines et l'implication des citoyens producteurs.

Nous pensons à la sécurité de notre pays, à la protection de nos compatriotes face à l'incertitude "géoconflictuelle".

Nous pensons aux enfants de plus en plus nombreux dans notre pays, nous voulons organiser leur avenir et leur permettre de choisir parmi les choix de réussite qui seront nombreux grace au travail que nous fournirons.

Nous pensons enfin à un Etat serieux, stratège et utile aux citoyens.

Nous voulons nous retrouver autour de ces sujets et ainsi être capables de répondre aux exigences de temps malien.

En disant NON au projet de révision constitutionnelle, vous dites NON à la République des bons plaisirs et des injustices.

J'exprime ma conviction même si dans le fond, je reste réaliste car, par la présence de l'arnaque politique dans notre pays, le OUI risque de l'emporter.

Je sais aussi que ce régime finira et rien ne nous empêchera à l'avenir de reconstruire notre pays avec une vraie constitution pour le peuple.

Transmettons !
B.S TRAORE.

Aucun commentaire: