samedi 9 juillet 2011

Sud-Soudan: Indépendance

Bonjour à tous et toutes,
Je me permets de vous envoyer notre dernier communiqué sur le Sud-Soudan, en français et en anglais.
Cordialement
Pellet Jean-Marc

Press release

A new state in Africa

A new state will soon see the light of day in Africa in the wake of a quasi unanimous democratic referendum after half a century of armed conflict: the Republic of South Sudan. It divides the Sudan, one of the biggest and richest African countries into two parts. It's a big first in Africa where the Organization of African Unity advocates utmost respect for the borders that are a legacy of colonization, which only fans ethnic strife. The conflict between the North and the South of the Sudan is generally described as a conflict between the Arab North and the black, animist or Christian South. This over simple description misrepresents reality. The divide is rather between the Center and the periphery. In the Center a Muslim (often in a radical way) and Arab-speaking Nubia is peopled with a majority of arabized Nubians, a minority of genuine Nubians and Arabs who wield more clout than their number should allow. In the animist or Christian and English-speaking South, the three major ethnic groups are the Lwo, the Bari and the Zande.
The arabized Nubians like to think they are Arabs and power in Khartum is in the hands of a tiny and very nationalistic minority of Arabs. The new Republic of South Sudan is therefore a multi-ethnic state whose creation the Khartum regime announced it would respect in spite of the absence of agreement for the moment on the delimitation of borders, the status of the oil-rich Abyei region and the status of populations of each future state living on the other's territory.
It's a defeat for Arab imperialism and a victory for the peoples of South Sudan but also of Darfur who suffered a lot because of it. The Occitan Nation Party hails the creation of the new republic and hopes it will be democratic and egalitarian domestically and have peaceful relations with its neighbors. It's good news for Africa. Its peoples should get rid of their puppet states to live in harmony with each other by creating federations or new states showing respect for the continent's ethnic diversity.

July 7th, 2011
Occitan Nation Party

Communiqué
Un nouvel état en Afrique

Un nouvel état va naître en Afrique à l'issue d'un référendum démocratique quasi unanime après un demi siècle de conflit armé : la République du Sud Soudan. Il partage le Soudan, un des plus grands et des plus riches pays d'Afrique en deux. C'est une grande première en Afrique où l'Organisation de l'Unité Africaine prône un respect absolu des frontières héritées de la colonisation, respect qui ne fait qu'attiser les conflits ethniques. Le conflit entre le Nord et le Sud du Soudan est généralement présenté comme un conflit entre le Nord arabe et le sud noir et animiste ou chrétien. Ce schématisme ne correspond pas à la réalité.
La division est plutôt entre le centre et la périphérie. Au centre, la Nubie, musulmane de façon souvent radicale et arabophone, est peuplée de Nubiens arabisés majoritaires, d'une minorité de Nubiens authentiques et d'Arabes, dont l'influence dépasse le nombre. Dans le Sud, animiste ou chrétien et anglophone, les trois ethnies les plus importantes sont les Lwo, les Bari et les Zandé.

Les Nubiens arabisés se prennent pour des Arabes et le pouvoir à Khartoum est entre les mains d'Arabes très minoritaires et très nationalistes. La nouvelle République du Sud Soudan est donc un état pluriethnique dont Khartoum a annoncé qu'elle respecterait la création malgré l'absence d'accord pour l'instant sur la délimitation des frontières, le statut de la région d'Abyei riche en pétrole, et le statut des populations de chaque futur État vivant sur le territoire de l'autre.

C'est une défaite pour l'impérialisme arabe et une victoire pour les peuples du Sud Soudan mais aussi du Darfour qui en ont beaucoup souffert. Le Parti de la Nation Occitane salue la création de la nouvelle république dont il espère qu'elle sera démocratique et égalitaire à l'intérieur et pacifique avec ses voisins. C'est une bonne nouvelle pour l'Afrique. Ses peuples doivent se débarrasser des états fantoches pour vivre en harmonie les uns avec les autres en créant des fédérations ou de nouveaux états respectueux de la diversité ethnique du continent.
 7 juillet 2011

Parti de la Nation Occitane 
http://lo.lugarn-pno.over-blog.org/

Aucun commentaire: