dimanche 31 juillet 2011

Ravec ou RACE?

Bonjour toutes et tous.
En réalité, au départ, tous les partis, ou presque, étaient pour le Ravec, sauf l'Adema dont c'est le "bébé" de 2001, en référence aux propos du président ATT lui-même, le 22 septembre 2009, de "retirer le Race" pour le faire "remplacer par un fichier biométrique" qui prendra ensuite le nom de Ravec. Car, le Race a montré ses limites, et toutes ses limites. Un constat unanime des acteurs politiques, y compris la DGE (délégation générale aux élections).
Deuxième acte: lors de la première rencontre du ministre de l'Administration, Kafougouna Koné, le colonel Youssouf Traoré a utilisé une métaphore au sujet du Race (un proverbe bambara) selon laquelle ce n'est pas prudent de se débarrasser du poisson que l'on a déjà dans la main pour un poisson sous le pied, entendez Ravec.
Troisième acte: Kafougouna et ATT, lequel a oublié au passage son message du 22 septembre 2009, sont séduits par la formule "magique" de Youssouf. En plus d'un détail superfétatoire: «Le Ravec n'est pas originellement fait pour les élections, mais pour l'état civil».
Quatrième acte: ATT ayant apparemment changé de position pour le Race, les partis politiques, abonnés à l'alignement systématique sur Koulouba, ont peu à peu changé à leur tour en faveur du Race.
Cinquième acte: un comité d'experts, acquis d'avance à la cause du Race, a été commis pour étudier les deux cas de figure, Race et Ravec, pour savoir lequel des deux permet de tenir les élections "dans les délais constitutionnels". Ce comité a opté pour le Race "amélioré" dénommé "Fichier électoral consensuel" ou Fec, mais rejeté bien avant et après par un groupe de partis, 32 au départ et 40 aujourd'hui.
Sixième acte: les 40 partis reviennent à la charge et proposent, à leur tour, leur expertise avec le Ravec ou le Nina (Numéro d'identification nationale) avec carte d'identité subventionnée par l'État.
NB: Je crois que la première difficulté qui a véritablement emporté l'adhésion du ministre Kafougouna Koné, c'est le "non recensement" des Maliens de Côte d'Ivoire dans le Ravec. Faut-il oui ou non organiser des élections sans ces Maliens?
La deuxième raison qui explique le choix du "Race amélioré", c'est que le Ravec nécessite, au-delà du cas des Maliens de Côte d'Ivoire, une "prolongation" au-delà du 8 juin 2012, parce que la DGE ne pouvait être dans les délais que si elle avait les données brutes "avant fin juin dernier". Ce qui n'était pas possible, comme on a pu s'en rendre compte.
Mais, le hic, c'est que le Race, pour être amélioré, tel que proposé par le comité d'experts en question, doit tordre le cou à la légalité parce qu'il est proposé de "éliminer toutes les cartes d'électeurs qui n'ont pas été retirées à la faveur des communales de 2009". Je ne suis pas juriste, mais on m'a fait comprendre qu'il s'agit-là de "droits acquis" des électeurs qui, en 2009, pour une raison ou une autre, en tout cas pour certains d'entre eux, n'avaient jugé nécessaire de voter, mais qui peuvent se sentir concernés en 2012 par les élections présidentielles et législatives. En tout cas, les juristes de notre forum pourront éclairer nos lanternes à ce sujet.
Ma conviction est que, Race ou Ravec, nous serons dans une nouvelle transition en 2012: soit, elle sera "pacifique" avec le Ravec; soit, elle sera "forcée" avec le Race, parce que sanctionnée par un coup de force en cas de violences post électorales. Les militaires n'attendent que ça pour se maintenir ou revenir au pouvoir qu'ils ne quittent jamais de gaieté de cœur. Les récents remous en Guinée Conakry et au Niger sont là pour l'attester. Sans oublier les cas anciens où le régime Kaki se camoufle derrière le vernis démocratique: Algérie, Burkina, Mauritanie, Togo, Congo, République Centrafricaine, etc.
A nous donc de choisir.
Par SOD

RE: Re : note info + prise position (+1 attachement)
Vendredi 29 juillet 2011 8h51
De:
"Falaye KEITA"
Bonjour mes chers!

Je pense que ce débat ressemble à un cri de détresse qui ne dit pas son nom car nous n’avons aucun moyen d’action éfficace pour parvénir à nos objectifs.
En ce qui conserne le ficher électorale de ce que j’ai vu à la television malienne lors du jornal de 20heures,le ficher RACE est le ficher consensual obténue par un comité de reflection de la classe politique toute tandances confondus au sortir duquel aucun membre de ce comité ne s’en est idigné. C’est plutard dans ces dernières sémaines que nous avions vu encore un groupe de politiciens de 40partis politiques faire une declaration contraire à ce consensus. Je n’ai pas la carte de membre d’un parti politique et en toute indépense je pense que cette situation prête à reflexion.
Je pense que nous devons observer la prudence dans cette urgence.
La politique et le sincere sont des lignes parallèles à mon surtout dans le contexte actuelle au monde et en Afrique.
Je pense que nous devons encore creuser dans nos cerveau pour éviter le tord à notre Mali et à notre CPM qu’aucun malienne ne doit souhaiter.
Je vous souhaite une bonne comprehension!
Dr Falaye KEITA
MRTC/DEAP/FMPOS


+++++
mAliLink: Forum de discussion malien
http://www.malilink.net
To subscribe sen

Aucun commentaire: