jeudi 28 juillet 2011

Dr Soumana Sacko : le candidat de l’espoir et de l’espérance.

Dr Soumana Sacko : le candidat de l’espoir et de l’espérance.

La succession du Président ATT se fera en 2012. Qui parmi les candidats aura l’onction du peuple Malien et l’insigne honneur de se hisser à Koulouba ? Une question qui taraude nombre de nos concitoyens. Les Maliens attendent beaucoup de 2012, et veulent peser de tout leur poids pour donner un Président à hauteur de souhait au Mali. Toute chose légitime qui dénote d’une maturité certaine, et une réelle implication des Maliens dans la conduite des affaires du pays.
Il n’y a pas deux, mais un seul candidat qui sera porté à Koulouba parmi cette flopée de prétendants. Donc le choix est capital, et ne mérite pas qu’on s’y trompe, toute erreur de calcul risquant d’être préjudiciable à notre pays. Des candidats ? Il n’en manque pas, mais des bons candidats ? Ça ne court pas les rues comme on dit.

Aujourd’hui, nous savons plus ou moins qui sont les éventuels candidats, les gros calibres, les outsiders, les faiseurs de rois etc. Très bien ! Néanmoins ce qu’il faudrait savoir et qui me semble t-il est primordial, c’est surtout qui, parmi tous ces candidats à la magistrature suprême par ses qualités intrinsèques, son parcours, ses capacités, ses compétences, sa rigueur, sa vision etc. est à même d’assurer au Mali et aux Maliens des lendemains meilleurs ? Voilà l’os de la parole pour paraphraser un auteur, le reste n’étant que du verbiage.

Dr Soumana Sacko est sans conteste cet homme dont le Mali a besoin pour relever les grands défis de l’heure qui ont pour noms : corruption et délinquance financière, chômage des jeunes, Education, santé, autosuffisance alimentaire, bonne gouvernance, restauration de l’autorité de l’Etat, Bien être social, Paix et Sécurité etc.

Il en a l’étoffe par ses qualités de leadership, ses compétences, sa moralité, sa rigueur et sa vision. Dr Sacko a eu à faire ses preuves partout où il est passé. Jeune premier, son cursus universitaire est des plus éloquents. Son passage à l’hôtel des finances sous Moussa Traoré, et à la Primature pendant la transition de 1991 a révélé au peuple Malien un dirigeant doté de réelles capacités morales et intellectuelles, un grand patriote au service exclusif de ses compatriotes. Les qualificatifs ne manquent pas pour le décrire : Responsable, consciencieux, incorruptible, travailleur, juste, rigoureux dans l’action j’en passe. Toute chose dont le Mali d’aujourd’hui a véritablement besoin pour son renouveau, mais également la reconstruction morale de l’homme Malien. Beaucoup de nos jeunes en âge de voter aujourd’hui n’ont pas forcement connu les qualités de dirigeant responsable de M. Sacko (ministre des finances en 1987, Premier ministre en 1991), et il est important pour faire la part des choses durant les échéances futures, choisir le bon grain de l’ivraie, que cette frange de la population s’imprègne véritablement de la biographie de tous les candidats.

Un petit quiz : combien de ces jeunes savent les raisons de la démission de Dr. Sacko en tant que ministre des finances sous Moussa Traoré ? Il faut le savoir Dr. Sacko démissionna à la suite de l’affaire d’un avion de la compagnie SABENA impliqué dans un trafic d’or à un haut niveau de l’Etat Malien. A l’époque toute idée de « rébellion » à l’ordre établi était impensable et relevait d’un péril dangereux. Dr. Sacko, en homme responsable, courageux et téméraire l’a fait, malgré tous les risques encourus.

Combien de jeunes savent que les fonctionnaires Maliens pouvaient accuser plusieurs mois de retard dans le paiement des salaires, et que c’est grâce à Dr Sacko en sa qualité de ministre des finances, que cette situation a été corrigée ? Ces hauts faits lui ont valu les qualificatifs de Zorro, en référence au héros, justicier des bandes dessinées connu pour sa bravoure, son courage et son sens de la justice. Monsieur Salaire, pour avoir mis fin au calvaire des fonctionnaires Maliens à une période où l’administration Malienne se caractérisait par son archaïsme.

Dr. Sacko, par ses agissements laissa un très bon souvenir aux Maliens, et c’est ainsi que tout naturellement, le Président ATT avec les qualités de visionnaire qu’on lui connait et adepte de symbole, lui fera appel après les événements de 1991 pour conduire la transition démocratique en tant que Premier ministre, chef du gouvernement. En bon fils du pays, Dr. Sacko répondra à l’appel du peuple malgré ses engagements internationaux. Le résultat est connu : installation des premières institutions démocratiques du Mali post 26 mars, conduite en toute responsabilité de cette période assez délicate avec à la clé l’organisation d’élections générales démocratiques, libres et transparentes. Mission accomplie, Dr. Sacko sera sollicité pour de nouvelles responsabilités internationales durant plusieurs années.

Aujourd’hui, le digne fils, l’enfant prodige a décidé de servir le Mali, son pays. Dr Sacko est un méritant, un homme de défis qui revient encore une fois pour l’amour du grand Mali. L’homme a un programme ambitieux pour le Mali avec en prime la lutte contre la corruption et la délinquance financière, un fléau des plus coriaces, des plus nuisibles qui gangrènent toute la société Malienne dans son ensemble.

Le parcours de Dr. Sacko plaide éloquemment en sa faveur. Tous les Maliens sont unanimes que Dr Sacko est compétent, travailleur, consciencieux, rigoureux, responsable, patriote etc. Croyez-moi, chers Maliens, cet homme n’a pas fini de nous surprendre. Avec tout le bonheur qu’il réserve en termes de développement intégral à tous les niveaux pour notre pays, faisons le pari de l’avenir. Confions les rênes du pays à Dr Sacko !


Une contribution de Mr DIABY LAMINE
(France)
28/07/2011

Aucun commentaire: