mercredi 18 mai 2011

LE CRI DE LA MORT.


LE CRI DE LA MORT.  
  
    Le Monde a connu la traite négrière où des hommes victimes de la beauté de leurs muscles sont allés ensemencer des terres lointaines, l'Holocauste et d'autres crimes contre l'humanité qui ont ciblé des peuples à cause de leurs dons naturels. Voici l'aube de l'Odyssée au lendemain du naufrage humanitaire de Ronald Reagan dans le destin glacial de la fillette adoptive du Guide Libyen. "Je ne suis pas rentré dans l'armée pour tuer des femmes s'écria un soldat Italien dans le film de Oumar Moctar, le lion du désert" mais c'est seulement dans le Cinéma que les fauves de l'OTAN craquent comme des héros pour attirer la sympathie de leurs victimes. Dans la réalité ils ne dérogent point à leur coutûmes funestes.
     
    Les anciens maîtres de la conférence de Yalta vont d'abord baisser les pavillons devant la Chine, la Russie et l'Allemagne avant de bondir sur la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne qui est l'ultime espoir des Etats-Unis d'Afrique. Les Pays de l'Occident et l'Hexagone en tête disposaient pourtant du potentiel moral et de la sollicitude certaine du Colonel Kadaffi pour pouvoir combler le fossé qui s'élargissait entre la Cyrénaïque et la Tripolitaine par les moyens de la médiation pacifique, mais ce n'est guère le souci des plénipotentiaires du Nouvel Empire Occidental.
    Les Hommes n'étaient pas encore dignes d'avoir des droits lorsque François Mitterand avait déclaré à la veille de la Guerre du Golfe au sujet du sort des femmes et des enfants irakiens que : "L'ère n'est pas aux états d'âmes". 
    Les Hommes n'étaient pas non plus dignes d'avoir des droits, lorsque les deux soldats français avaient livré un Touareg vivant aux lions dans un Paquebot à Dakar. Ce geste hautement inhumain que la Métropole a tenu à immortaliser à travers la mémoire d'une femme Bellah contrainte d'y assister pour rapporter ce cri combien de fois hallucinant et qui a failli à elle même lui coûter la vie est un signal fort destiné aux peuples colonisés afin de calmer la fureur de la liberté.
Awattane de la tribu des Igawadaranes a donc poussé le cri de la mort mais les lions à leur tour ne livreront jamais leur semblable à la colère des hommes.
    Toutefois les razzias parlementaires
n'accouchent pas de vrais jumeaux: Pierre Camatte, l'explorateur se révèle de loin plus digne du salut que son compatriote et humaniste Michel Germaneau.

 
  Le déferlement du temps zéro dans le monde arabe a aveuglé les nations impérialistes qui y voyaient une brèche dans le printemps arabe plutôt qu'une veuglaire  qui commence à cracher la vérité. Les Yeux alors fermés sur l'obédience terroriste des mouvements insurrectionnels, le Nouvel Empire Occidental s'est hâté de soutenir la Cyrénaïque contre la Tripolitaine comme il l'avait fait à l'Irak face à l'Iran afin de contrer les souffles de l'Ayattollah Khomeyni. Cette boulette diplomatique n'a guère cessé de faire ses métamorphoses conduisant Saddam Hussein à combattre ses anciens alliés jusqu'à la fin de sa vie. La Méditerranée n'est donc pas à l'abri de la récidive du Golfe car la Cyrénaïque soutenue par le Vieux Continent se retournerait contre ce dernier.
    Les preuves à la Maison Blanche du lien entre Al Qaïda et le printemps arabe contenues dans la boîte noire d'Oussama Ben Laden n'ont pas suffit à l'OTAN pour rengainer ses bombes. Le Nouvel Empire Occidental assujetti à l'oeil de Caen dont le néocolonialisme ne cesse d'élargir le voir se trouve malheureusement en train de faire couler la Démocratie, qui est son produit exclusif  dans le moule de l'Apartheid. Cet Apartheid qui divise aujourd'hui la Libye entre une Tripolitaine pro-africaine pour Nelson Mandela et une Cyrénaïque pro-arabe pour Pither Botha. Mais Benghazi verra un jour la vérité: d'abord la leçon de Chaka Zoulou: "Oun...Loun...Goum...L'homme blanc est en marche vous serez ses sujets." ensuite "Si les Citoyens de l'Europe et de l'Amérique étaient dans les conditions d'aisance et de prospérité de Benghazi ils ne se seraient jamais soulevés contre leurs chefs.".

    Les Hommes de toutes les couleurs: les blancs aussi bien que les noirs, les riches aussi bien que les pauvres, les savants aussi bien que les ignorants se sont retrouvés sous la tante du Colonel Kadaffi digne de la fleur de l'humanité qui s'éternise entre les marches funambulesques des nations impérialistes. Le livre vert qui est le scion quadragénaire du Kouroukan Fouga y trouve toute sa légitimité panafricaine. La plus ancienne charte du continent africain enseigne aux hommes que le mensonge vieux de quarante ans devient vérité: "Le rêve africain est la lumière du village planétaire".
                                                                                     


                                                                                                                                                            Almansour Ag Mahmoud.
                                                                                                                                                  E-mail: lereveafricain@yahoo.fr
                                                                                                                         
           
                                                                             






--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: