lundi 16 mai 2011

CONTRE LA JEUNESSE, VOUS AVEZ DIT POLITIQUE !ALORS ....POLITIQUE!

CONTRE LA JEUNESSE, VOUS AVEZ DIT POLITIQUE !ALORS ....POLITIQUE!
En 1991, jamais le Mali n'a connu semblables manifestations,le personnel de
Moussa Traore,sa
puissance, son souci d'écraser l'adversaire ont permis que se rassemble contre
lui un très large
front ,mais la houle et les foules ne sont pas enfantées par les foucades d'un
homme , elles
répondent à un choix de civilisation injuste opéré au prétexte que le parti
unique est source de
stabilité et que l'aspiration démocratique et multipartiste est une invention
réservée aux occidentaux
En 1991, au même moment ou l'on tuait plus de trois cent personnes, certains de
ceux qui nous
dirigent aujourd'hui étaient du côté du bourreau, au moment même où l'on
scandait démocratie '' i
sambée i sambé'' certains qui aujourd'hui méprisent la jeunesse étaient sans
boulots , sans
voitures,et dans des habitats précaires.
En 1990-1991, les mêmes gens qui ont vingt ans de pouvoir aujourd'hui; disaient
qu'il n'était pas
normal,disaient même qu'il était anormal qu'un seul homme et un seul régime
puisse faire vingt
trois ans de pouvoir..
Si les jeunes de 1991 s'attendaient à ce qu'ils vivent aujourd'hui, beaucoup ne
se seraient pas fait
tués pour la démocratie, sinon, comment comprendre que, depuis 1991, ce sont les
mêmes gens, les
mêmes discours, les mêmes rapines, les mêmes études, le même chômage, les mêmes
injustices ét, à
cela s'ajoute un mépris total à l'encontre de la jeunesse.
Depuis 1991, le rôle de la jeunesse est réduit ou cantonné à l'animation
politicienne, sans réelle
formation conduisant à l'opportunisme.
Comment comprendre qu'après vingt ans aucun politique de l'ADEMA ni d'autres
partis dirigeants
ne mesure l'angoisse de la jeunesse , véritable réquisitoire contre les
politiques qu'ils ont conduites
depuis vingt ans débouchant sur un avenir sans espoir pour toute une génération
.Je pense qu'une
autre révolution plus organisée, une autre conscience plus aigue dela
problematique devraient voir
le jour matérialisant le moyen d'inverser un tel destin, un destin confus,
inexistant ou, s'il existe, il
n'existe que pour une oligarchie familiale corrompue jusqu'à la moelle épinière.
Comment comprendre que depuis 1991 aucune véritable démarche pour développer la
démocratie
n'est effectuée, afin de développer tout simplement notre pays. Depuis 1991,
c'est l'ADEMA et ses
acolytes qui ont dirigé, manipulé, planifié approprié la richesse depuis 20
ans.C'est l'ADEMA, le
RPM, le PARENA, l'URD et tous les autres partis moribonds qui s'approprient les
leviers de
commande...Cela fait 20 ans que l'ADEMA a pris le pouvoir et jamais un seul
jeune n' a exercé le
pouvoir, on doit tous attendre 50 ans pour diriger comprenez -le, jeunes
camarades compétents!
Comment comprendre ce mépris de la jeunesse , comment comprendre qu'un ministre
de la
démocratie de notre époque se permette de manifester son mépris à l'égard des
jeunes , cela mérite
manifestement un commentaire car les faits illustrent ce propos: un ministre
rend visite dans la
région de Sikasso et dans le respect des règles protocolaires le Gouverneur lui
présente les
directeurs régionaux, arrivant au Directeur Régional de la Caisse de retraite ,
le Ministre aurait été
étonné et, d'un air suffisant aurait proclamé: mais, il est trop jeune, ce n'est
pas possible qu'il soit
directeur, d'ailleurs, je vais le dire au ministre de son département «
.Ah!mépris, quand tu nous
tiens...mais à ce ministre, il faut qu'il sache qu'il n'est rien , si ce n'est
un présomptueux qui ne
mériterait aucun respect , il faut que ce ministre sache que ,bien que plus âgé
que ce jeune homme,
il n'en est pas moins plus intelligent, il est plus âgé et par conséquent plus
roué, il est de notoriété
publique que ce ministre a échoué dans l'initiative riz, c'est pour cela qu'il
est devenu ministre de
l'environnement et s'y maintient grace à sa plasticité au regard du sens de la
légalité et de son
cynisme .Souvenons-nous que Moussa Traore a pris le pouvoir en 1968, à l'âge de
32 ans, Que le
Colonel Khadafi avait pris le pouvoir à 27 ans,Napoléon est devenu général à 26
ans...
Depuis 1991, l'ADEMA et ses acolytes ont méprisé la jeunesse, sans distinction à
étabir sur ce point
entre tous ces partis.Qu'on me rapporte la preuve de l'adhésion d'un seul de ces
dirigeants par
conviction personnelle, ils ont tous pérégriné politiquement sur des questions
personnelles;Est-ce-
que IBK a quitté l'ADEMA parce que son parti d'origine dilappidait les caisses
de l'état , non, il a
quitté en pleurant parcequ'il a des principes, non, il a quitté en pleurant
parcequ'il avait été victime
de trahison et de conspirations qui n'ont rien à voir avec le Mali et les
maliens , d'ailleurs, il ne faut
rien attendre de ces gens.Toutefois, le changement est possible , oui, il est
possible, de bouter
l'Adema, l' URD le RPM (Adema d'aujourd'huI +RPM +URD égal Diankounda Traoré
ministre
d'ALPHA +Soumeila Cissé ministres des finances d'ALPHA+IBK premier ministre
d'ALPHA.
La seule différence entre eux est que l'un est plus riche que l'autre ,
pourtant, ils ne sont pas les hé
ritiers richissimes de leurs parents pour ce quand savent tous les maliens.Au
Mali , dans notre pays,
un jeune ne peut jamais (il m' a été enseigné à l'université de ne jamais dire
jamais) aspirer à de
hautes fonctions de l'état s'il n'est pas dans un certain AGREGAT...ou même,
parfois recommandé
parce que c'est le fils de....et que le pouvoir se transmet par chromosomes ou
par alliance , comment
comprendre que l'on veuille un changement et que ce sont les mêmes gens, qu'on
ne change pas ,et
qui ne changent pas la corruption , qui sont encore au pouvoir .
Comment comprendre qu'aujourd'hui il n'y ait au Mali aucun grand administrateur
digne et
compétent de ce nom qui soit capable de suplanter Diango Sissoko ,ancien
ministre de Moussa
Traore aujourd'hui, , en 2011, c'est l'homme le plus «compétent''de
l'administration malienne , ce
qui tendrait à signifier que Moussa n'avait pas tort.Dans ces conditions, de qui
se moque-t'on?
Nous sommes dans un pays ou depuis 1968 jusqu'à aujourd'hui, ce sont les mêmes
gens qui dirigent
parfois les mêmes familles (maris ou femmes),sinon, comment comprendre
qu'aujourd'hui encore
dans ce Mali démocratique et, dans tous les secteurs, ce sont les gens de Moussa
qui nous dirigent
parcequ'ils seraient plus compétents et moins venaux que les gens du
mouvementdémocratique .
Savez-vous qu'en 1991 le Ministre du Plan s'appelait Ousmane Mohamed DIALLO
et,qu'
aujourd'hui, le ministre de la Santé s'appelle Madame DIALLO Madeleine BA qui
n'est autre que
son épouse
Savez-vous qu'un ex ministre de Moussa a été Premier Ministre d'ATT!il s'agit d'
Ahmed Mohamed
ag Hamani
Savez-vous que sous Alpha un ex ministre de Moussa a été Premier Ministre , il
se nomme Modibo
Keita ?Les incrédules me rétorqueront mais, s'ils sont compétents, il faut les
garder!Mais ,bon sang!
La compétence n'exclue pas la relève...
Savez-vous que depuis des années ce sont les mêmes gens et tous les démocrates
convaincus
et clandestins savent tout cela et ne disent rien, car ils ont d'autres choses à
faire , c'est à dire faire fi
de la jeunesse qui a été le fer de lance du changement .Il ne peut jamais y
avoir du changement avec
les mêmes gens , il peut exister une administration paisible dans un formalisme
apparent pour
acceuillir les partenaires mais n'apportant jamais le bonheur auquel le peuple
entier aspire.
C'est la raison pour laquelle nous disons que le rôle des gens qui comprennent
et qui ont compris
tout cela ne doivent pas uniquement se positionner en qualité de témoins , le
changement n'aura
lieu que quand tous ces vaillants hommes et femmes qui n'aspirent qu'au bien
être du Mali
se rendront compte que nous vivons dans un pays où la jeunesse est méprisée et
que les fonctions de
certains jeunes parlant au nom de la jeunesse ont pour travail les festivals,
les carnavals, ou même
parfois ont pour fonctions chargés de mission.. ou chargé de
mensonge,...n'arrivant plus à définir
leurs missions véritables..
Pratiquement, tous les jeunes qui ont un certain échelon dans la hiérarchie
administrative ne le sont
pas parcequ'ils sont jeunes et compétents mais parcequ'ils sont membres d'un
parti politique et,
notamment l'ADEMA ou bien, des laudateurs d'ATT ou de son épouse (Demba
NUIMAN)comme
ils la surnomment.
A mon avis , l'appui indéniable le plus pertinent qui pourrait légitimer toute
action pour un véritable
changement c'est l'appui des intellectuels , des gens éclairés, mais aussi de
simples citoyens
compétents.Quand je parle d'intellectuels, je parle aussi des gens qui ont un
certain niveau d'analyse
et qui n'ont, ni de près, ni de loin été associés à un moment quelconque au
pouvoir mais qui ont pris
conscience que la situation actuelle du pouvoir est inacceptable.Il est vrai que
beaucoup de gens
éclairés se prononcent contre le militantisme politique en raison des déceptions
antérieures
ressenties du fait des actions de gens « dits » éclairés qui nous ont dirigés.
A tous ces gens éclairés nous rappelons une fois de plus que la politique est
trop noble pour la
laisser entre les gens qui méprisent leur peuple et que la politique est le
travail effectif de mise en
oeuvre de la pensée sociale, la politique, c'est la vie .
Mon appel enfin, c'est de modestement demander à tout le monde , à toute
personne qui est frustrée
devant une injustice de s'organiser et de se préparer sur tous les plans pour
miner la structure
corrompue et imprimer une projection anti-passéiste, anti-corruptrice car ces
gens de l'ADEMA et
beaucoup d'autres ont l'expérience du mensonge et de la vénalité ,qu'Allah
protège les maliens ,
c'est pour cela que nous concluerons par une sourate du Coran ''koulya ayou
halkafirouna '' qui
termine dans son dernier Verset '' LKOUM DINA KOUM WALYA DINA'' chacun paiera
pour ce
qu'il a fait de bien ou de mal .Le Coran est intraduisible.
Ousmane Mohamed TOURE alias OUSMANEBLENI
Spécialiste en communication sociale,
Président de la nouvelle jeunesse Africaine NJA


Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44

Aucun commentaire: