lundi 25 avril 2011

Pour quoi nos autorités soutiennent-elles le beau Blaise ?

 

La politique étrangère du Mali avec nos autorités actuelles n'est jamais saisissable, elle est à l'image du nom de code des services secrets français pour désigner ATT : « le Furtif ». La prise de position claire et intelligente d'un dirigeant (ou d'un état souverain) par rapport à des évènements étrangers demande un courage politique, une capacité d'analyse et d'interprétation de ces évènements pour prévoir leur issue par anticipation et se positionner en privilégiant les intérêts (et non les sentiments) de son pays. A ce titre, je pense la politique étrangère furtive d'ATT est encore admissible (même si l'image du pays en prend un coup) que les sorties non réfléchies de certains leaders politiques dont IBK qui seraient « un clash politique » s'il était le chef de l'état. Lorsqu'on ne sait rien, il est encore préférable de se taire que de dire n'importe quoi en parlant avec ses sentiments qu'avec sa raison en tant chef d'état.

Aussi, je serais étonné qu'une position officielle de soutien du Mali à Blaise Compaoré soit connue, un soutien officieux peut-être. Et si c'était le cas, les raisons pourraient être des relations d'amitié personnelles entre les deux hommes, ou la crainte d'un effet de contagion au Mali si jamais Blaise était renversé. Parce que, contrairement à ce que certains soutiennent que cela ne risque pas d'arriver au Mali, les autorités et la classe politique maliennes savent mieux que quiconque qu'ils exercent tout sauf une démocratie au Mali. Pour revenir aux évènements au Burkina, Blaise risque fort bien d'être renversé bien avant son dernier mandat de 5ans. Parce qu'il a très mal géré ces dernières crises, en acceptant de négocier et donner des primes à des militaires violeurs et casseurs de boutiques d'honnêtes commerçants et tirant sur des élèves à main nue avec des morts. Il a montré toute sa face d'un homme vil, d'une poule mouillée, et les Burkinabès n'ont plus peur, ni de lui encore moins de son armée.

Kamano

 

______________________________________
Savoir, c'est porter la responsabilité d'agir, et agir c'est s'engager dans la voie de la reforme de la société. L'engagement est une responsabilité sociale de l'intellectuel


--- En date de : Lun 25.4.11, makan kone <makankone@yahoo.fr> a écrit :

De: makan kone <makankone@yahoo.fr>
Objet: [msas] Soutien à Blaise
À: "msas" <msas@maliwatch.org>
Date: Lundi 25 avril 2011, 4h46

Juste une question : Pourquoi nos autorités soutiennent-elles Blaise Compaoré ???

Makan Kone,
President de la Maison de la Presse du Mali,
Directeur de Publication du journal Nouvelle Liberation

00223 66731455 - Port
00223 44384170 - Office
00223 44389599 - Home
Bamako-Mali

Aucun commentaire: