mardi 12 avril 2011

La réconciliation est possible en Côte d'Ivoire.



Après avoir fait mes études en Côte d'Ivoire et y avoir vécu pendant plus de six ans, je ne peux rester indifférent aux évènements qui se passent dans ce pays.

Ce qui s'est passé en Côte d'Ivoire, doit interpeller tous les africains. Les intellectuels africains doivent travailler à ce que de tels évènement ne se reproduisent pas. C'est le défit qui nous est lancé à tous. Nous devons tous travailler à asseoir dans nos pays des démocraties fortes, où le perdant reconnaît sa défaite, et le gagnant qui vient au pouvoir travaille pour le peuple et non pour son clan.

 

Pour la réconciliation en Côte d'Ivoire après Gbagbo, pour moi, tout est possible. Il y a eu réconciliation en Afrique du Sud, au Rwanda. Pourquoi pas en Côte d'Ivoire ?

 

Les ivoiriens le peuvent, mais il faut aussi l'appui de la communauté internationale ; car si la communauté internationale a contribué à la chute de Gbagbo, elle doit aussi contribuer par tous les moyens à la réconciliation et à la reconstruction de la Côte d'Ivoire. Je dis aussi que tous ces messages échangés par les réseaux informatiques sont aussi des moyens qui peuvent largement contribuer à la réconciliation.

 

Nous devons éviter dans nos échanges, les messages de révolte et de vengeance quelque soit la grandeur de la blessure, mais plutôt contribuer par des messages à l'apaisement et surtout d'amour entre être humains.

 

Très souvent, dans de tels situations, on oublie tout ce que les écritures saintes enseignent sur l'amour du prochain. Notre prochain, c'est celui qui est dans le besoin et que nous pouvons aider. Aujourd'hui en Côte d'Ivoire les pro Gbagbo et les pro Ouattara ont tous besoin de notre soutien et de notre amour. Et c'est ce à quoi nous devons nous atteler.

 

Merci.

 

De : Abdoulah Coulibaly [mailto:ihempdg@ihem.org]
Envoyé : mardi 12 avril 2011 09:13
À : hervé bourges; Denise EPOTE; marie roger biloa; Abdellatif benachenhou; abdou latif coulibaly; abdou niang; abdramane sgfp touré; achille mbembe; Ag Muphtah Elmehdi; Ahmedoun ould abdallah; alain foka; Albert Bourgi; Alexis KALAMBRY; amadou ba ali traore; aminata dramane traore; Anne Cans; Anne Gazeau-Secret; Assane Fall-Diop; Atou KONARE; bassary toure; gaoussou haidara; jean claude piet perso; jean minot 2; jean pierre elong mbassi; Joel Eric MISSAINHOUN; juan gomez
Cc : Marchés Tropicaux ; Abdramane JC DIALLO; Africa24 Babylas BOTON; africa24 constant nemale; anne marie capomaccio; ASSADEK Aboubacrine; benson mli; Bindji Anani Rabier CANAL2; Bocom Jean Louis Fosso; boris cfi zakowsky; Jeune Afrique
Objet : Fw: Abidjan dechirée, Abidjan meurtrie

 

Chers tous,

Apres l'arrestation de Gbagbo, plusieurs reactions nous parviennent parmi lesquelles celles d'un jeune homme constant dans sa reflexion, digne dans ses prises de positions, et meurtri par ce qui se passe sur le continent, notre jeune ami Jean louis Fosso nous ecrit depuis son beau et magnifique Cameroun natal. Lisez ci dessous. Je voudrais avec votre permission, souligner qu'il ne fait qu'exprimer son point de vue, il le fait dans le respect,  avec courage, mesure, et une tres grande honnetété. Nous invitons encore une fois, les intervenants sur notre reseau, a la tolerance, au respect de la liberté d'expression, et beaucoup d'humilité. Ne dit-on pas que de la contradiction jaillit la lumiere?

Bonne journée

votre devoué serviteur

Abdoullah COULIBALY

vice président FFB

 

----- Original Message -----

Sent: Tuesday, April 12, 2011 11:41 AM

Subject: Re : Abidjan dechirée, Abidjan meurtrie

 

Bonjour Cher Abdoulah,

 

Je me rejouis que nous puissions avoir une tribune comme la notre où nous pouvons librement nous exprimer dans le strict respect des uns et des autres.

 

Les derniers développements de l'actualité en Côte d'Ivoire m'imposent les refelxions suivantes que je vais émettre sous forme de question en m'inspirant de la réaction de la presse française en général.

 

"Gbagbo a été arrêté. Si cette issue ne peut que réjouir puisque potentiellement synonyme de fin de massacres et de terreurs pour les populations, il est permis de s`inquiéter des conséquences de l`intervention militaire directe de la France", énonce Pierre Bastien dans La Marseillaise.

 

C'est vrai, Laurent Gbagbo a été arrêté. Cette information devrait rejouir certains et énerver d'autres. Mais au-delà de toutes ces considérations, nous devons tout d'abord nous incliner sur la mémoire de tous ceux qui ont perdu la vie dans ce conflit, certains qui n'étaient en rien concerné par ledit conflit tout en espérant comme le dit le journalite ci-dessus que cette arrestation mette fin aux massacres dans le pays.

 

M. Gbagbo bien que constesté, a été investit de façon légale et régulière par la constitution Ivoirienne. A ce jour, nous pouvons donc dire sur le plan des lois du pays, la Présidence de la République en Côte d'Ivoire est vacante car M. Ouattara n'étant investit par aucune institution Ivoirienne ne peut pour l'instant jouir totalement du pouvoir qu'il a conquis, que ce soit par les urnes ou par les armes. Alors nous donc assister à une mise à l'écart de la constitution du pays qui veut qu'en cas de vacance à la Présidence (comme tel semble le cas actuellement) que ce soit le Président de l'Assemblée Nationale qui assure l'intérim? M. Ouattara s'il ne respecte pas la constitution ne sera-t-il pas entrain de faire un coup d'état constitutionnel et  accusé ainsi par certains? 

 

Car la violence du conflit va laisser des traces qui ne s`effaceront pas sous l`effet de la volonté de l`Onu et de la communauté internationale, les conditions de la défaite finale de Gbagbo affaiblissent, paradoxalement, la légitimité de la victoire de son
vainqueur. Toutes les précautions oratoires prises par Paris n`y changeront rien :
Alassane Ouattara ne restera-t-il pas dans les esprits, un président installé par les bombardements et les hélicoptères français?

 

"Car que la Licorne française ait mis un doigt de pied dans la résidence de Gbagbo ou pas, de toute façon l`assaut final n`aurait pas pu réussir sans l`intervention encore plus directe des hélicoptères, des chars et de forces spéciales françaises", résume Xavier Panon de La Montagne.

Pour Hervé Favre de La Voix du Nord, "la reddition de Laurent Gbagbo met fin à une situation surréaliste" sans garantir "pour autant le retour rapide à la paix civile".


"La volonté des gagnants de traduire Laurent Gbagbo devant la justice ne plaide pas pour une réconciliation rapide, surtout si les enquêtes sur les exactions s`arrêtent à la porte du vainqueur".

Suite à cette autre affirmation, ne pouvons nous pas nous interroger quant aux motifs d'une traduction de M. Gbagbo devant de la justice quand nous savons que M. Ouattara est aussi accusé d'exactions comme semble l'affirmer le journaliste ci-dessus?

 

En fin, était-il judicieux d'humilier M. Gbagbo comme cela a été le cas sur les télévisions du monde en le présentant en sous-vêtement de même que son épouse dont on pouvait également observer les cheveux tirés? En présentant sont fils torse nu avec une tête où dégoulinait du sang suite à des coups reçus?

 

Je pense vraiment que le prochain Forum de Bamako devrait se pencher sur la question de l'indépendance en Afrique.

 

Bonne journée

 

Jean Louis Fosso 

 


De : Abdoulah Coulibaly <ihempdg@ihem.org>
À : Atou KONARE <atoukonare@aol.com>; Bocom Jean Louis Fosso <fossojeanlouis@yahoo.fr>; birama Konare <kbirama@gmail.com>; Abdellatif benachenhou <bines13@yahoo.fr>; abdou latif coulibaly <issic2004@yahoo.fr>; abdou niang <akniang@hotmail.com>; Abdramane JC DIALLO <dourabf@yahoo.com>; achille mbembe <achillembembe@hotmail.com>; Africa24 Babylas BOTON <boton@africa24tv.com>; Ag Muphtah Elmehdi <e.ag-muphtah@unesco.org>; Ahmedoun ould abdallah <aouldabdallah@aol.com>; aissata sow thiam <asthiam@performancesconsulting.com>; alain foka <alainfoka2005@yahoo.fr>; alexandre 1 defay <defayalexandre@yahoo.fr>; alima <diawalima@yahoo.fr>; brice crinot <crinot@manegereafrique.com>; Valérie Terranova <vt@valerie-terranova.eu>
Cc : ASSADEK Aboubacrine <assadekab@yahoo.fr>; Mémoire Afrique <memoireafrique@yahoo.fr>; memoire de luttes <info@medelu.org>; remi JA carayol <r.carayol@jeuneafrique.com>
Envoyé le : Sam 9 avril 2011, 18h 43min 14s
Objet : Fw: Abidjan dechirée, Abidjan meurtrie

Chers tous,

Ci dessous pour info, un autre appel du jeune talentueux Ali Daou.

Bon week end

AC

----- Original Message -----

From: Daou, Ali

Sent: Saturday, April 09, 2011 3:01 AM

Subject: RE : Abidjan dechirée, Abidjan meurtrie

 

Cher Tonton

Belle initiative en   effet,  je   suivrais avec intérêt ce débat. Ce   beau pays mérite mieux  qu'une  guerre et je vous  garanti   que  tous les acteurs  politiques  Ivoiriens   le regretteront un  jour.   Cette  jeunesse  ivoirienne  meurtrie  dans sa dignité, manipulée,  exploitée doit interpeller  notre devoir de conscience.  En  regardant   les  images,  on  se  demande si nous avons conscience du danger que quête notre  cher continent. Nous  jeunes, voulons une nouvelle donne avec la jeunesse Africaine, un nouveau contrat moral et politique. Nous voulons  parvenir à l'autonomie pour construire nous-mêmes notre vie. Nous souhaiterions que cette aspiration à l'autonomie se concrétise. Car derrière cette aspiration, il y a une demande de reconnaissance. Derrière cette aspiration à l'autonomie, il y a une demande de dignité. Derrière cette aspiration à l'autonomie, il y a la revendication d'un droit à projeter sa vie dans l'avenir. Nous voulons  une jeunesse consciente avec un engagement vivant ; celle qui met sous sa garde la solidarité Africaine; celle qui lance des chantiers humanitaires aux quatre coins de l'Afrique ; celle qui maintient une vigilance et une solidarité intacts contre les guerres. Etre jeune, c'est souvent être inquiet », c'est être cerné « de discours de terreur et de discours culpabilisants ». Je ne veux pas de cette société toujours plus violente « une bonne partie des violences est engendrée par le manque de considération envers certains jeunes. Ils ne se sentent pas utiles à la Nation et ont, de ce fait, l'impression que la Nation ne fait rien pour eux, et donc, qu'ils ne lui doivent rien ». Et bien, nous  devrions  refuser  cette société   dans laquelle l'autre veut nous préparer, le cas de la Côte en est la parfaite illustration. Il  est  grand      temps que    nous  lancions un appel solennel à nos frères ivoiriens de se  ressaisir à taire les armes et à faire face aux dialogues seuls   gage d'une réconciliation sous l'arbre à palabre. Qui pourra   mieux aimer la Côte   d'Ivoire que les ivoiriens eux-mêmes ?qui     fera la CI à la place des Ivoiriens ?armons-nous d'idées et avec intelligence afin  d'aider nos frères. Il est que nous agissons avec rigueur pour prendre notre destin en main. Comme disait l'autre: les guerres prenant naissance dans l'esprit des hommes c'est dans l'esprit des hommes qu'il faut elever les deffenses de la paix.

Ali DAOU


De: Abdoulah Coulibaly [mailto:ihempdg@ihem.org]
Date: ven. 08/04/2011 16:23
À: Yves BCI Delafon; memoire de luttes; Mémoire Afrique; professeur abdoul traoré diop; prof Abdellouahab REZIG; pierre beregovoy; PHILIPPE RIBIERE; Patrick Boitet; Martin ZIGUELE; marie roger biloa; Joel Eric MISSAINHOUN; ghazi hidouci; GERARD Jacques; ferid NANDJEE; Fatoumata Siré Diakité; Eva Joly; essec Jean-Marie Peretti; essec louis forget; Ernest Akpoue; Eric Bazin; Djibril Aw; Dionké DIARRA; DIDIER ACOUETEY; dialla2 konate; Denise EPOTE; BASSIROU DIARRA; Bassary Touré; Atou KONARE; ASSADEK Aboubacrine; Anne Gazeau-Secret; Anne Cans; aminata dramane traore; amadou BNP kane; Albert Bourgi; alain foka; Ahmedoun ould abdallah; African Futures Institute; achille mbembe; abdoulaye niang; abdou niang; abdou latif coulibaly; Abdellatif benachenhou
Cc: philippe leymarie2; philippe bernard; diomansi@yahoo.fr; Christophe CHAMPIN; anne marie capomaccio; africa24 constant nemale; Africa24 Babylas BOTON; Adama WADE; Marchés Tropicaux
Objet : Fw: Abidjan dechirée, Abidjan meurtrie

Chers tous,

Nos debats ont des echos dans le monde au point ou nous sommes submergés de messages de partout. Conscient de la qualité des debats sur notre espace, RFI nous sollicite souvent pour participer a certains debats. C'est ainsi que Dimanche, nous seront presents a l'emission DEBAT d'Alain Foka sur l'intervention militaire en RCI. Compte tenu du respect et de la consideration que nous avons pour Alain Foka, le brillant et talentueux animateur de cette emission, c'est avec plaisir que nous repondrons presents a chacune de ses sollicitations. Nos propos dans les debats ne refletent que qu'une opinion personnelle sur le sujet, en aucun cas, ils n'engagent les membres de notre espace de dialogue. Le temps limité des debats sur la radio ne permettant pas d'aller au fond de sa pensée, c'est pour cela que nous vous invitons a prolonger le debat a travers notre reseau sur cette question de l'intervention militaire en RCI. Qu'en pensez vous?

 

Dans le prolongement de ce debat, je viens de recevoir une contribution remarquable d'un des acteurs les plus structurés du paysage politique malien. Je vous communique ci dessous sa reaction au message du jeune Ali Daou.

Bon week end

votre devoué serviteur

Abdoullah COULIBALY

vice président FFB

 

----- Original Message -----

Sent: Friday, April 08, 2011 3:02 PM

Subject: Re : Abidjan dechirée, Abidjan meurtrie

 

Bonjour Grand militant du progrès!

j'ai très souvent lu à travers vous le prodigieux bouillonnement intellectuel des cadres du Mali, de l'Afrique bref du monde entier sur des questions relatives au devenir des sociétés sur la terre des hommes.

Et je suis particulièrement attentif à chaque fois qu'un jeune fait part de ses reflexions avec visibilité et responsabilité sur une question d'actualité. je crois que plus que jamais les jeunes du Monde et particulièrement ceux de l'Afrique qui n'ont pas peur de "l'autre" parce que n'ayant pas vecu ou subi de colonisation et parce que jeunes tout court doivent où qu'ils se trouvent contribuer à la reflexion sur la problématique de l'indépendance et du développement de l'Afrique en déhors des modèles importés et imposés.

Cest pourquoi j'ai lu avec interêt et sérieux les interrogations profondes de ce jeune sur ce qui se passe en Côte d'Ivoire! c'est courageux de sa part et c'est le signe que le Tournant Générationnel est amorcé.

Quant à vous Monsieur Coulibaly, je vous dis toute ma fierté par rapport à vos nombreuses initiatives à créér des espaces de reflexions et de débat à travers la toile sur des questions d'importance incontestable.

Merci et bonne continuation!

B. DIABAKATE

Président 4ème cohorte.

 

 


De : Abdoulah Coulibaly <ihempdg@ihem.org>
À : eric bazin <eb@planetworkshops.org>; hervé bourges <herve.bourges@francetv.fr>; PECCOUD Robert <PECCOUDR@afd.fr>; Yves BCI Delafon <ydelafon@bci-banque.com>; Ousmane SY <osy@afribone.net.ml>; oumar mariko <oksuf@yahoo.fr>; Moussa Mara <moussamara@moussamara.com>; Eva Joly <eva.joly@europarl.europa.eu>; Denise EPOTE <denise.epote@tv5monde.org>; Atou KONARE <atoukonare@aol.com>; Anne Gazeau-Secret <anne.gazeau-secret@wanadoo.fr>; Anne Cans <anne.cans@wanadoo.fr>; amadou BNP kane <amadou.kane@bnpparibas.com>; Alexis KALAMBRY <kalambry@yahoo.fr>; Albert Bourgi <albertbourgi@noos.fr>; alain foka <alainfoka2005@yahoo.fr>; Ahmedoun ould abdallah <aouldabdallah@aol.com>; African Futures Institute <ifutures@africanfutures.org>; adam thiam <adamthiam@hotmail.com>; achille mbembe <achillembembe@hotmail.com>; abdou niang <akniang@hotmail.com>; abdou latif coulibaly <issic2004@yahoo.fr>; Abdellatif benachenhou <bines13@yahoo.fr>; Serge DANIEL <sergedaniel200@yahoo.fr>
Cc : thierry new PERRET <perrethierry@gmail.com>; nayou sidibe <nayousidibe@gmail.com>; NAUDE Pierre Francois <pf.naude@jeuneafrique.com>; COUMBA TRAORE NEW <traorecoumba1@gmail.com>; ASSADEK Aboubacrine <assadekab@yahoo.fr>; anne marie capomaccio <anne-marie.capomaccio@rfi.fr>; africa24 constant nemale <nemale@africa24tv.com>; Africa24 Babylas BOTON <boton@africa24tv.com>; Adama WADE <adama.wade@lesafriques.com>; abdoulaye niang <abdoulaye@niangfoundation.org>; Marchés Tropicaux <dbeauvallet@mtm-news.com>
Envoyé le : Jeu 7 avril 2011, 15h 43min 57s
Objet : Fw: Abidjan dechirée, Abidjan meurtrie

Chers tous,

Assurement l'actualité semble inspirer les jeunes talents du reseau. Ci dessous une percutante contribution d'un des jeunes leaders du Mali.

Bonne soirée

votre devoué serviteur

Abdoullah COULIBALY

vice président FFB

----- Original Message -----

From: Daou, Ali

Sent: Wednesday, April 06, 2011 7:47 PM

Subject: Abidjan dechirée, Abidjan meurtrie

 

Bonjour Tonton

Je voudrais proposer que nos réflexions aillent plus loin notamment sur le fondement de la démocratie Africaine. Car les différents variables qui interviennent sur notre système démocratique actuel laisse à désirer. Cela m'amène à  poser une série de questions dont les réponses se trouveront, certainement, dans le future de notre cher continent :Sommes-nous maîtres de nous mêmes ? c'est quoi la démocratie à l'Africaine ?quel est le degré d'influence de la soit disant opinion internationale sur nos systèmes politiques ? devrions-NOUS agir par la force des arguments ou par les arguments de la force afin de sortir d'une joute électorale ?l'Afrique est-elle prisonnière des systèmes politiques importés et non adaptables à nos réalités traditionnelles et à nos valeurs ancestrales ? la religion, l'ethnie, la race sont-elles des facteurs déterminants dans nos choix politiques ? quelle serait l'avancée démocratique de notre continent dans les 10ans à venir ? la Jeunesse actuelle est-elle capable de porter ce système politique qui nous crée plus de problèmes que de solutions ? comment devrions-nous repenser notre système démocratique ? notre démocratie rime-t-elle avec notre développement ?

Toutes ces questions doivent nous amener à identifier des consultants afin d'approfondir d'avantage la réflexion ET de récrire l'histoire politique de l'Afrique.

Je tenais à vous remercier de votre engagement militant pour la cause commune, qu'est le développement de l'Afrique, vous ne serrez pas seul dans ce combat noble nous vous accompagnerons avec la plus grande élégance.

Bien à vous

Ali DAOU

 

 

Aucun commentaire: