lundi 25 avril 2011

CI: Le réseau Paix et sécurité des femmes de l'espace CEDEAO (Repsfeco) : déclaration

Abidjan.net

Déclaration / Le réseau Paix et sécurité des femmes de l'espace Cedeao (Repsfeco) exhorte le peuple de Côte d'Ivoire à la réconciliation nationale
Publié le dimanche 24 avril 2011   |  Eburnews


Sommet
© Getty Images
Sommet de la Communauté économique des Etats de l`Afrique de l`Ouest (Cédéao) consacré en partie à la crise en Côte d`Ivoire
Salimata Porquet interpelle le sommet de la Cédéao et fond en larmes









La crise post électorale du 28 novembre 2011 a débouché sur une véritable guerre militaire avec de graves conséquences humanitaires sur les populations. Cette guerre qui a débuté dans les quartiers d`ABOBO, d`ANYAMA et dans l`Ouest à DUEKOUÉ, s`est progressivement généralisée dans ABIDJAN à partir du 30 mars 2011. Les combats se sont intensifiés à partir du 3 avril entre les Forces Républicaines de Côte d'ivoire (FRCI) et les forces fidèles à monsieur Laurent GBAGBO Président sortant. Ils ont abouti le 11 avril à l`arrestation de Monsieur Laurent GBAGBO qui refusait jusqu`à ce jour, de céder le pouvoir à monsieur Alassane Dramane OUATTARA, Président démocratiquement élu à 54 pour cent par le peuple de Côte d`Ivoire.

Nous, femmes du Réseau Paix et Sécurité de l`Espace CEDEAO, (REPSFECO)

-Exprimons notre révolte et notre profonde tristesse face à toutes ces atrocités commises en Côte d`Ivoire,
-Nous inclinons devant la mémoire des morts et présentons nos sincères condoléances à la Côte d`Ivoire toute entière,
-Compatissons aux souffrances des blessés en leur souhaitant un prompt rétablissement
-Réitérons, malgré cette grande douleur, nos vives félicitations à son excellence Docteur Alassane Dramane OUATTARA, Président de la République de Côte d`Ivoire et aux membres de son Gouvernement pour avoir pris toutes les dispositions nécessaires afin de préserver les vies de l`ancien couple présidentiel
-Remercions très sincèrement, tous ceux qui ont œuvré à mettre un terme à cette folie meurtrière,
*la CEDEAO et la FRANCE qui ont saisi le Conseil de Sécurité des Nations Unies pour l`adoption de la Résolution 1975
*l`ONUCI et la FORCE LICORNE pour leur engagement aux côtés du peuple de Côte d`Ivoire pour l'instauration de la démocratie
*les Forces Républicaines de Côte d'ivoire (FRCI) et les autres forces pour leur grand courage
*l`Union Africaine(UA) pour sa grande implication.

-Lançons un appel pressant:

AU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE LA COTE D`IVOIRE, le Docteur Alassane Dramane OUATTARA
-Pour la formation d`un gouvernement d`union qui prenne en compte le genre, les femmes qui ont été exemplaires dans ce combat
-Pour la mise en place de la Commission Vérité et Réconciliation où les femmes seront bien représentées
-Pour la reprise rapide de la vie économique, civile et sociale en Côte d`ivoire

AU PREMIER MINISTRE, Ministre de la Défense
-Pour l`instauration d`un climat sécuritaire sur le territoire national
-Pour l`appui financier et matériel à la Société Civile ivoirienne en vue de leur implication dans la recherche de la cohésion sociale nationale
-Pour l`assistance financière et matérielle des populations en détresse et surtout des femmes et des enfants
-Pour la formation d`une armée unie et républicaine qui connaisse ses droits et ses devoirs

AUX MEDIAS
-Pour un engagement dans le processus de réconciliation nationale et de cohésion sociale
en évitant tout message ou image de nature à inciter à la haine

AUX POPULATIONS
-Pour qu`elles acceptent de se pardonner et de se réconcilier. Le grand brassage ethnique, religieux et culturel des ivoiriens, les condamne à vivre ensemble.

Fait à Abidjan le 14 Avril 2011

Maître DIALLO CISSOKO GENEVIEVE
Présidente Section Nationale REPSFECO-Côte d'ivoire

MME PORQUET SALIMATA
Présidente Régionale du REPSFECO
... suite de l'article sur Autre presse



--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: