jeudi 24 mars 2011

Re : Réplique à Adame Ba Konaré : « Nous sommes dans une logique de recolonisation du continent »


Bonjour à toutes et à tous,


Décidément, l'appel du Professeur Adam Ba Konaré a suscité des réactions conduisant à une mise en cause réelle des idéaux actuels qui dirigent l'Afrique. Je note que la réaction très claire du Professeur Dabo et surtout celle de Cherif Keïta résument totalement ma position. En clair, Kadaffi est à condamné pour ses atrocités envers sa population, mais l'Europe est aussi parti très loin et contre tout respect et considération. Mais il fallait s'attendre a cela pour qui connait bien que l'Europe crée et défend ses intérêts contre vents et marrées à chaque fois que l'occasion se présente. Elle le fait toujours au nom des droits de l'homme et de la démocratie. Il est clair pour tout observateur attentif que les droits de l'homme se résument aux intérêts des occidentaux (même si on met à feu et à sang toute une nation) et la démocratie se résume à la manière stricte de l'Europe de gouverner. Autres mode de gouvernance est synonyme de la dictature aux yeux des europeens, car aucun peuple n'a le droit d'aspirer à autre mode de gouvernance différent de la démocratie européenne. Je ne défends pas Kadaffi qui n'a rien de défendable, mais je donne une vision générale. La nature ayant horreur du vide, les africains ne doivent pas se plaindre surtout que leur organisation est restée observateur volontiers. Mais, est-ce que l'Union Africaine est créée pour trouver la solution à des problèmes de ce genre ? C'est précisément cette question qui m'intéresse en tant qu'africain.


Nous sommes tous unanimes sur le fait que l'Union Africaine devrait prendre ses responsabilités et a temps.  Avec ce que nous observons depuis l'Organisation de l'Unité Africaine jusqu'à l'Union Africaine, est-ce que cette organisation a été créée pour être crédible un jour ? Ma réponse est NON. L'Union Africaine est une organisation de regroupement géographique naturel des pays : le continent Africain. Quel est le problème qui lie les pays membres ? La colonisation ? Non, car ces pays n'ont pas tous été colonisés de la même façon, ni en même temps. Certes, la plupart ont eu leur indépendance presque ensemble, mais très différemment. L'Ethiopie n'a même pas été colonisée. Le Libéria non plus. Est-ce le climat qui nous lie ? Non encore. Est-ce que ce sont des aspirations culturelles ? Clairement non. Qu'est ce qui reste ? Les intérêts économiques ? Je ne vois pas comment je justifierai cela si l'on considère des disparités larges des contenus des sous-sols. Ce qui est et qui reste clair, nous nous voyons regroupés dans une association par le simple fait que nous partageons le même espace géographique, certainement pour des objectifs non assez partagés ou qui ont du mal a nous unir. Ce qui est clair, nous sommes dans un rassemblement géographique. Ce rassemblement n'est ni économique, ni politique, ni culturel. Rien de plus.


Voyons maintenant du coté des autres continents. L'Eurasie divisée en Europe et Asie par le mont Oural contient des unions et plusieurs formes d'organisations. Malgré la proximité des pays et même des cultures (histoires communes), l'Union Européenne étant d'abord purement économique, ne contient pas tous les pays se trouvant géographiquement en Europe. Comme il s'agit d'union, la ligue arabe contient tous les pays arabes d'Afrique et d'Asie (certes à quelques exceptions près). D'ailleurs, j'ai l'impression que les pays arabes d'Afrique se reconnaissent plutôt de cette ligue que de l'Afrique, de surcroît de l'Union Africaine. L'Union Européenne ne me contredira pas du fait qu'il lui fallait l'aval de cette ligue arabe pour l'instauration de la fameuse 'Non Fly Zone' pour bien bombarder Kadhaffi et le peuple libyen. L'aval de l'Union Africaine n'a pas été sollicité.  En tous les cas, le sentiment pour ces pays d'appartenir plus à la ligue arabe qu'à l'Afrique est clair. Il est surtout plus exprimé chez la jeune génération. Lors de nos rencontres dans les mosquées, si les algériens, marocains et libyens qui sont un peu dans l'âge nous considèrent comme des frères africains, les plus jeunes ont du mal à les comprendre ou même à admettre qu'ils sont africains. Quand aux égyptiens, ils sont catégoriques : ils ne sont pas africains.

Donc, je trouve que l'Union Africaine, si elle doit exister, est à repenser.  Nos unions sous-régionales  (CEDEAO, UEMOA…) devraient être une bonne base servant de cellule d'intégration de l'Afrique en tant qu'union. Mais, si toutefois ces unions sont dirigées librement par les pays membres, elles doivent donc avoir un sérieux problème de texte.


Les exigences des populations envers leurs propres dirigeants restent déterminantes pour repenser d'abord la gestion de leurs pays respectifs puis le fonctionnement des organisations internationales où ils sont membres. Le Professeur Adam Ba n'a-t-elle pas trouvé qu'une des motivations pour Sarkozy et Obama dans le bombardement de la Libye se justifie par le fait qu'ils sont en baisse dans les sondages ? Bien ! Même si des sondages donnent des chiffres négatifs à nos dirigeants actuels, pensez-vous que cela leur fera chaud ou froid ? Absolument non, car nous ne les avons pas préparés à cela. Ils sont et restent conscients que rien ne se passera. D'ailleurs, gare à ceux qui auront l'audace de les infliger des sondages ou pronostics négatifs. Déjà, le cas du versificateur général du Mali en dit beaucoup. Donc, mettons de l'ordre chez nous d'abord pour éviter la « recolonisation de l'Afrique ».


 
Moussa TAMBOURA
Beijing University of Chemical Technology
Materials Science and Engineering
15 Bei San Huan East Road

Beijing 100029, China
0086-132 6927 1948




De : Amara SIDIBE <amarasidibe@yahoo.fr>
À : Abdoulaye Dabo <adabo@icermali.org>; msas <msas@maliwatch.org>; ASSADEK Aboubacrine <assadekab@yahoo.fr>
Cc : KenedougouForum@yahoogroupes.fr; MJDPS <fasomalidanbe@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeu 24 mars 2011, 20h 06min 52s
Objet : [msas] Re : [msas] Re : Réplique à Adame Ba Konaré : « Nous sommes dans une logique de recolonisation du continent »

C'est formidable Monsieur Dabo, vous avez tout dit. Oui l'Afrique doit se respecter avant d'exiger son respect par les autres. Quand nos dirigeants sont des prefets dans leur pays au service de l'occident, ce dernier peut tout se permettre, parce qu' il est en terrain conquis.

--- En date de : Jeu 24.3.11, ASSADEK Aboubacrine <assadekab@yahoo.fr> a écrit :

De: ASSADEK Aboubacrine <assadekab@yahoo.fr>
Objet: [msas] Re : Réplique à Adame Ba Konaré : « Nous sommes dans une logique de recolonisation du continent »
À: "Abdoulaye Dabo" <adabo@icermali.org>, "msas" <msas@maliwatch.org>
Cc: KenedougouForum@yahoogroupes.fr, "MJDPS" <fasomalidanbe@yahoo.fr>
Date: Jeudi 24 mars 2011, 11h32

Un milliard de bravos à mon Professeur Dabo, il faut se faire respecter d'abord,
nos chefs d'Etat sont des préfets de la communauté dite internationale,
l'Afrique ne faisant pas partie de celle-ci. Bonne journée à toutes et à tous.
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44



----- Message d'origine ----
De : Abdoulaye Dabo <adabo@icermali.org>
À : ASSADEK Aboubacrine <assadekab@yahoo.fr>; msas <msas@maliwatch.org>
Cc : KenedougouForum@yahoogroupes.fr; MJDPS <fasomalidanbe@yahoo.fr>
Envoyé le : Jeu 24 mars 2011, 10h 32min 41s
Objet : Réplique à Adame Ba Konaré : « Nous sommes dans une logique de
recolonisation du continent »

Bonjour à tous,
    Je dis que par principe les idéaux défendus par Adame Ba Konaré sont certes
louables, mais à mon avis, de tels discours sont quelque peu dépassés, en
entonnant sur le fait que "nous sommes dans une logique de recolonisation". Mais
cette recolonisation a commencé aussitôt que nous avons officiellement déclaré
notre indépendance politique dans les années 1960. Je m'en tiens à un seul fait
qu'aucun état africain (notamment francophone) de l'indépendance à nos jours ne
peut se targuer de n'avoir pas eu recours à l'Occident pour telle ou telle
subvention (si ce n'est pour le paiement du salaire des fonctionnaires). Nos
matières premières (coton, or, diamant etc.) sont dilapidées. Mais puisqu'il
s'agit de politique dans ce débat, parlons-en. Moi je dis que ceux qui crient,
qui s'agitent pour dire que l'Occident n'a aucun droit de "s'immiscer" dans les
affaires intérieures de nos états (quel beau discours, opportuniste à la
limite), manquent de courage politique et de réalisme en tenant de tels
discours. C'est le plus souvent des personnalités en mal de notoriété qui
voudraient donc se faire une certaine santé politique. Si non au lieu d'en
vouloir aux Occidentaux, nous africains sommes les premiers responsables des
malheurs que nous vivons aujourd'hui et l'Occident ne fait qu'exploiter notre
attentisme. Si un panel de chefs d'état pouvait régler des problèmes africains,
celui de la CI serait un mauvais souvenir. Mais finalement quelle est la
solution envisagée, des "mesures plus sérieuses" préconisées par la CEADAO en
l'encontre de Gbagbo. Et la France qui est aujourd'hui décriée en Libye est
supplée d'intervenir plutôt en CI. Mais où est-ce qu'on va? Que voulons-nous?

Je dis encore une fois que si nous africains ne savons pas ce que nous voulons,
l'Occident sait ce qu'il veut et se donnera toujours les moyens de l'atteindre.

Et se poser la question de savoir pour qui roule Sarkozy ne me parait nullement
opportune, car Sarkozy ne peut rouler que pour ses intérêts (quel qu'en soit
leur nature) quoi de plus normal?


La balkanisation de l'Afrique dont parle Adame ne s'est jamais arrêtée en
Afrique et continue d'ailleurs de plus belle, en témoigne l'indépendance du sud
Soudan soigneusement préparée par l'Occident et à laquelle nous assistons sans
qu'aucun état africain ait eu le courage de crier au scandale. La Somalie traine
sa plaie de dislocation depuis combien de temps, le pays n'est-il pas divisé en
plusieurs Somali lands? Bientôt, ce sera le tour de la CI. Donc qu'on ne nous
rebatte pas les oreilles par le terme de balkanisation de l'Afrique avec le
conflit Libyen.
Pendant que ces différents conflits minent le continent où se trouve l'Afrique
elle-même si elle pouvait régler ses problèmes?


Les chefs d'état qui nous gouvernent ne sont là le plus souvent que pour servir
leurs intérêts égoïstes et ceux de leur entourage, la misère du peuple passe au
second plan et ne les concerne que quand ce dernier se réveille de sa torpeur.
Ces chefs ne sont là que par la volonté de l'Occident, comment voulez-vous que
de tels marionnettes puissent taper sur la table pour faire valoir quelle que
chose d'autre qui soit contraire à ce  que l'Occident désapprouve?



En conclusion, puisque nous n'arrivons pas à éteindre un feu qui nous consume,
je ne vois vraiment pas d'inconvénient à ce que l'Occident intervienne pour
l'éteindre si ce feu pouvait constituer une menace pour lui, tout en nous
faisant croire que c'est pour nous protéger. C'est tout simplement un problème
de logique, une leçon de la vie.

Je termine en disant que l'Afrique et les Africains ont besoin de se respecter
eux-mêmes d'abord avant d'exiger cela des autres, par la tenue d'élections
acceptables et par la gestion saine des biens publiques.



Cordialement!

A. Dabo

-----Original Message-----
From: ASSADEK Aboubacrine [mailto:assadekab@yahoo.fr]
Sent: Thursday, March 24, 2011 1:50 AM
To: msas
Cc: KenedougouForum@yahoogroupes.fr; MJDPS
Subject: [msas] Adame Ba Konaré : « Nous sommes dans une logique de
recolonisation du continent »

Adame Ba Konaré : « Nous sommes dans une logique de recolonisation du continent
» http://www.maliweb.net/category.php?NID=72995&intr=
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44



     

===================================================================
MSAS: Forum de discussion
 
To subscribe send a message to msas-subscribe@maliwatch.org
To unsubscribe send a message to msas-unsubscribe@maliwatch.org
===================================================================




===================================================================
MSAS: Forum de discussion

To subscribe send a message to msas-subscribe@maliwatch.org
To unsubscribe send a message to msas-unsubscribe@maliwatch.org
===================================================================





Aucun commentaire: