vendredi 11 mars 2011

Mali/présidentielle: l'opposition veut éviter les cas ivoirien et béninois

 

 

Mali-élections-politique
   Mali/présidentielle: l'opposition veut éviter les cas ivoirien et béninois
   
   BAMAKO, 11 mars 2011 (AFP) - Un parti d'opposition du Mali a demandé au
gouvernement du président Amadou Toumani Touré de commencer à préparer les élections présidentielle et législatives de 2012, afin d'éviter des scénarios
à l'ivoirienne ou à la béninoise.
   "Il est urgent de commencer à préparer les élections de 2012. Treize mois
seront à peine suffisants pour organiser de bonnes élections si l'on sait d'où
nous partons", indique un communiqué du Parti pour la renaissance nationale
(Parena), transmis vendredi à l'AFP.
   Le Parena invite "à une action urgente, résolue et sans atermoiement pour
doter le Mali d'un fichier électoral et d'un système électoral crédibles et
transparents".
   "Le flou qui est entretenu au sujet des suites" d'un recensement fait en
avril 2010 "et des applications électorales qu'on était censé en tirer est
tout simplement incompréhensible", ajoute le parti dirigé par Tiébilé Dramé.
   "Ce qui se passe autour de nous, en Côte d'Ivoire et, dans une moindre
mesure au Bénin, doit inciter les pouvoirs publics à anticiper, à préparer
rigoureusement les élections générales de 2012 afin de les mettre à l'abri du
soupçon et de la contestation", ajoute le parti.
   Les Béninois devraient normalement voter dimanche à une présidentielle
reportée à deux reprises pour des raisons logistiques.
   La Côte d'Ivoire est déchirée depuis la présidentielle du 28 novembre entre
Alassane Ouattara, déclaré vainqueur par la Commission électorale indépendante (CEI) et reconnu internationalement comme le président élu, et Laurent Gbagbo, proclamé réélu par le Conseil constitutionnel et qui refuse de céder le pouvoir.
   Le président malien Amadou Toumani Touré achève en 2012 son second et
dernier quinquennat. Il a déjà affirmé qu'il ne serait pas candidat à un
troisième mandat et qu'il ne modifierait pas la Constitution pour pouvoir se
représenter.

 


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: