lundi 7 mars 2011

Les Futures élections présidentielles 2012


Les Futures élections présidentielles 2012

Bonjour à tous en fonction des différentes conclusions effectuées par le Vérificateur Général  de notre pays il est de mon devoir en tant  qu'ingénieur statisticien de statuer sur cette situation.

En effet, selon notre investigation parallèle au Vérificateur Général  les années du Président  Amadou Toumani Touré, ses amis et proches  ont été les fossoyeurs de notre économie en devenant des millionnaires, milliardaires. Ces gros poissons et hiboux  ne seront pas gênés aux entournures pour dépouiller  le peuple malien  après avoir cyniquement  et impunément vidé ses deniers. Des responsables de certains partis vont même  abandonner leur parti au profit du PDES pour détourner notre pays.

Pour les prochaines élections présidentielles il sera nécessaire qu'après les élections présidentielles le nouveau président élu doit fondamentalement et obligatoirement faire l'audit du pays pour savoir dans quel état on la remit le pays surtout face à cette épidémie géométrique de la corruption dans notre pays. Selon les rapports annuels du Vérificateur Général  les missions effectuées au titre des années  de 2005, 2006, 2007, 2008 jusqu'en 2009 ont révélé des dysfonctionnements qui hypothèquent la qualité et l'efficacité de la gestion des finances,  des politiques publiques ainsi que des projets et programmes de développement.

Ainsi ces défaillances au niveau des structures  et projets programmes se sont effectuées comme suite  selon l'analyse et investigations effectuées par le Vérificateur Général :

 

-2005 En dépit de ces pesanteurs, le Vérificateur Général a pu mener ses missions. Ainsi, parmi les structures contrôlées, les vérifications ont mis en évidence un manque à gagner pour l'Etat de 15 587 896 837 F CFA

 

- 2006 L'ampleur du manque à gagner - près de 103 milliards F CFA - pour la seule année de

Vérification 2006 donne une idée des défis que le Mali doit relever en matière de gestion des ressources publiques. Il s'agit d'une saignée financière grave dans un pays à très forte demande sociale.

-2007 Au titre, de la vérification financière un manque à gagner pour l'Etat d'environ 20 milliards

FCFA a été décelé dont la moitié est proposée au recouvrement.

 

-2008 Par rapport à l'année précédente, le niveau de déperdition des ressources pour l'Etat et les structures vérifiées a fortement augmenté. En effet, le manque à gagner pour 2008 a été estimé à 98,27 milliards de FCFA portant sur 24 structures, contre 19,77 milliards de FCFA en 2007 pour 20 entités.

 

-en 2009 le niveau de déperdition des ressources pour l'Etat et les structures vérifiées a augmenté par rapport à l'année précédente. En effet, le manque à gagner identifié en 2009 a atteint 112,37 milliards de FCFA pour 22 structures, contre 98,27 milliards de FCFA en 2008 pour 24 entités vérifiées.

Vu ces chiffres exorbitants avant la parution du prochain rapport de 2010 le peuple malien doit se poser des questions sur les futures élections en posant  une seule équation.  Et la quelle équation ? Que le nouveau Président élu doit prêter  serment devant le peuple malien de faire l'audit du pays. Cet audit  lui permettra de savoir dans quel état on la remit le pays. Cela lui permettra d'être claire dans sa tache future  de travail et éventuellement de mettre aux verrous les faux types qui l'on précédé. Ainsi de suite s'effectuera les successions à la présidence.

Par ailleurs je souhaiterai un gouvernement de cadres techniciens valables qui n'ont rien n'avoir avec la politique  et non de choisir des ministres dans les partis politiques qui ne font que faire vivre leurs partis et non le pays  tel doit être désormais le gouvernement de notre cher  pays.  

C'est pour dire que les années de consensus d'ATT  prônées  par certains politiques de notre pays nous ont été imposées pendant  toutes ces  années et ont été un chaos pour notre démocratie, pour la simple raison que  les hommes politiques actuels sont déjà  habitués à la facilité, au laisser- aller et pensent  maintenant  êtres investis éternellement.  C'est pour cela  que le nouveau président  fera face à des problèmes océaniques, non seulement il trouvera que les caisses sont vides mais aussi les attentes du peuple seront profondes.

C'est pourquoi je demande un audit après ATT et cela permettra  au nouveau Président de mieux alerter le peuple sur la situation du pays.

Bonne journée dominicale  à vous tous

Mr Moctar C. Dicko
Chef Unité Statistique
CPS/JUSTICE

Tél Bureau: (00223) 20293150
Mobile: (00223)79245272
FAX:     (00223) 20293160

 

 



Aucun commentaire: