samedi 26 mars 2011

Fwd: [msas] Manifestants pro-Kadhafi



---------- Message transféré ----------
De : Kamano Bengaly <b_kamano@yahoo.fr>
Date : 26 mars 2011 16:57
Objet : [msas] Manifestants pro-Kadhafi
À : msas@maliwatch.org, KenedougouForum@yahoogroupes.fr


J'ai étudié le comportement des anciens esclaves dans les pays du Maghreb où j'ai beaucoup voyagé et suis arrivé à la conclusion que l'indépendance comme la liberté sont un état d'esprit. Nelson Mandela est resté un homme libre, même au fond de sa cellule.

La triste histoire (pas celle racontée dans les manuels d'histoire) telle qu'elle est couramment admise dans les pays arabes et du Maghreb est celle de pratiques d'une rare lâcheté dont un être humain peut être encore capable sur cette terre.

Les futurs esclaves, toujours de couleur noire, sont des enfants volés à bas-âge (de quelques mois à 3ans) par leurs bourreaux (leurs futurs maîtres) pour subir, loin de leur parent et dans une souffrance psychologique indescriptible, un lavage de cerveau qui va durer toute leur vie. Ce lavage de cerveau consiste à les asservir en leur faisant comprendre qu'ils ne sont pas des êtres humains comme les autres, ils sont inférieurs et sont la propriété du maitre qui dispose de tous les droits sur eux, c'est ainsi que Dieu en a décidé. Ils sont nourris de lait d'ânesse, parce que leurs maitres penseraient que cela contribuerait à mieux les abrutir pour faciliter leur conditionnement mental. Je pense que la consommation du lait d'ânesse doit avoir un effet phycologique, ils se croiront ainsi inférieurs. Il n'y a pas, à ma connaissance, d'étude scientifique qui prouverait que le lait d'ânesse a un effet réducteur ou néfaste sur les neurones humains.

Ce traitement phycologique conditionne les esclaves qui deviennent, ainsi que toutes leurs lignées, les obligés de leur maitre. Certains de ces esclaves affranchis, bien éduqués et bien formés, restent mentalement conditionnés et subordonnés à leurs anciens maitres. Parce que bien qu'étant libres de leurs faits et gestes, ils sont restés prisonniers dans leur mental.

Une anecdote m'a été racontée dans laquelle un enseignant du primaire et ancien esclave affranchi, a été affecté dans une localité où il a trouvé, parmi ses élèves, le fils de son ancien maitre. En classe, cet enseignant dispensait les cours à son élève dont il était le maitre, et après les classes, il se rendait au domicile du gosse pour lui faire le thé, lui préparer à manger, laver son linge et devenait ainsi son esclave.

Tout ceci pour dire simplement que la liberté comme l'indépendance sont d'abord mentales avant d'être économique et financière.

--------------------------------------------

Des milliers de manifestants pro-Kadhafi ont protesté devant les ambassades de France et des Etats-Unis à Bamako
(Xinhuanet 26/03/2011)

BAMAKO -- Après la prière de vendredi, des milliers de manifestants ont convergé vers la Place de l'Indépendance à Bamako avant d'aller aux ambassades de France et des Etats-Unis à Bamako pour exprimer leur indignation face à l'opération militaire contre la Libye.

La manifestation a été organisée par la Coalition malienne de soutien à la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne contre l'ingérence occidentale. Des appels à participer à cette manifestation avaient été relayés par plusieurs leaders religieux sur les antennes des radios privées et par des imams dans les mosquées.

Au cours de la manifestation qui a duré quelque trois heures de temps, les manifestants se sont successivement rendus devant les locaux de la représentation diplomatique de la France et ensuite à l'ambassade des Etats-Unis pour protester contre ceux qu'ils ont appelé "l'agression contre Mouammar Kadhafi", en scandant des slogans tels "Abas Sarkozy, traître ! Abas Obama, indigne !" Ou encore "Soutenons Kadhafi, Abas la France !".

Des manifestants ont déchiré des portraits de Sarkozy et d' Obama.

Les marcheurs sont également passés devant le Bureau populaire libyen où des officiels libyens leur ont fait de la main des signes de salutations et d'encouragement.

La manifestation, qui était encadrée par les organisateurs eux- mêmes, n'a pas connu d'incidents.

Les forces de l'ordre, massivement présentes devant les ambassades de France et des ETats-Unis, n'ont pas eu à intervenir.

Les organisateurs ont lu devant la presse une déclaration dont copie sera transmise, ont-il dit, aux autorités maliennes et aux ambassades des pays impliqués dans "l'agression contre le Guide de la Grande Jamahiriya Arabe Libyenne".

D'autres marches sont prévues et cela tant que "continueront les bombardements contre Kadhafi", ont assuré les organisateurs.

Kamano

 

______________________________________
Savoir, c'est porter la responsabilité d'agir, et agir c'est s'engager dans la voie de la reforme de la société. L'engagement est une responsabilité sociale de l'intellectuel




--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: