vendredi 4 mars 2011

COMMUNIQUE DE L’ORDRE DES AVOCATS DU MALI A LA SUITE DE LA BOUSCULADE MEURTRIERE DU STADE MODIBO KEITA DE BAMAKO

COMMUNIQUE DE L'ORDRE DES AVOCATS DU MALI A LA SUITE DE LA BOUSCULADE MEURTRIERE DU STADE MODIBO KEITA DE BAMAKO

 

L'Ordre des Avocats du Mali a appris avec une grande consternation, la mort tragique de trente-six personnes dont trente deux femmes le soir du 21 février 2011.

Ces décès sont survenus lors d'une bousculade dans le stade omnisports Modibo Keita de Bamako, à l'occasion d'un prêche religieux.

Cet événement malheureux et regrettable vient à la suite d'un autre, également survenu l'année dernière à Tombouctou, à l'occasion de la célébration d'une fête religieuse au cours de laquelle il a été dénombré treize morts.

L'Ordre des Avocats du Mali s'incline devant la mémoire des personnes décédées et adresse ses sincères condoléances aux familles éplorées et endeuillées. Il souhaite un prompt rétablissement aux personnes blessées et en appelle à la solidarité nationale pour leur assurer les conditions idoines de leur retour à meilleure santé.

L'Ordre des Avocats du Mali exprime son inquiétude et sa profonde préoccupation face à la recrudescence des violences qui surviennent dans et sur l'espace public, généralement à l'occasion des réunions publiques organisées ou non. L'Ordre des Avocats note que l'organisation de ces réunions n'est pas toujours précédée ou suivie de toutes les mesures nécessaires à la préservation de la paix, de la quiétude et de la sécurité publiques.

L'Ordre des Avocats du Mali, profondément attaché à la préservation de la vie humaine, hautement sacrée, en appelle à la vigilance de tous, particulièrement les pouvoirs publics pour qu'ils prennent à l'avenir toutes les dispositions idoines afin d'assurer l'ordre et la sécurité à l'occasion des réunions publiques.

L'Ordre des Avocats du Mali a, à l'occasion de ce douloureux incident, noté la déclaration du Gouvernement du Mali de mettre en place une commission d'enquête pour élucider les contours exacts et les circonstances de cet incident malheureux et tragique.

 

 

L'Ordre dans Avocats souhaite que les conclusions de l'enquête soient rendues publiques.

L'Ordre des Avocats du Mali sait compter sur le sens de la responsabilité de tous.

                                                                  Pour l'Ordre des Avocats

 

                                                                  Monsieur le Bâtonnier

 

                                                                  Issaka KEITA

 


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: