mardi 8 mars 2011

8 mars - Bonne fete

Bonjour à tous,

                D'abord, puisque c'est la tradition, à toutes nos mères, sœurs et filles je dis bonne  fête. Au fait, cette fête, tout comme celles des mères, des pères des amoureux et je ne sais quoi d'autres sont des inventions de l'Occident. Autrement, nous n'avons pas besoin de décréter une telle journée pour donner du poids aux femmes ou pour leur donner la place qui est la leur. Les femmes ont toujours peser dans nos sociétés traditionnelles, seulement, il reconnaitre que ce poids s'allège et a même disparu en bien d'endroits pour plusieurs raisons. Vous savez, ce que je crois et ai toujours cru, c'est une interdépendance dynamique entre l'homme et la femme indispensable pour l'équilibre de la société, mais si l'acquisition des droits des femmes devait passer par de telles journées, alors adieu à ces droits. A-t-on vraiment besoin de crier sur tous les toits que les femmes doivent jouir des mêmes droits que les hommes ? Je ne le crois pas. Même la France qui se dit championne des droits de l'homme n'arrive pas à appliquer en pratique cette rhétorique d'égalité entre les sexes dans l'administration. Pourquoi ? Parce que simplement on ne bouscule pas impunément ce que la nature nous impose. Autrement dit, que chacun soit rémunéré selon ses compétences, d'accord, mais encore faut-il que les femmes elles-mêmes s'imposent  d'abord, en mettant moins d'accent sur la coquetterie au service que les compétences dont elle dispose pour faire basculer les choses en leur faveur. Vous voyez, c'est aux femmes d'abord de prouver qu'elles sont effectivement capables en optant davantage pour les universités et non plus pour les filières courtes de secrétariat (je m'en excuse, autrement, je n'ai rien contre les secrétaires).  Donc, une prise de conscience rapide s'impose chez les femmes si elles veulent s'imposer, en mettant davantage l'accent sur les valeurs intrinsèques (intellectuelles et morales) que sur le look dans les services (l'exemple du Gabon en dit long sur rôle du comportement vestimentaire pour les femmes en quête de travail). Disons les choses telles qu'elles sont, cela nous aidera à diagnostiquer les maux qui entravent l'ascension des femmes aux instances de décision dont elles aspirent. Que les femmes s'assurent qu'il ne leur sera rien cédé, mais qu'elles doivent tout arracher, cela est une loi de la nature, se protéger d'abord puis songer aux autres.  

Qu'on cesse donc de nous rebattre chaque fois les oreilles avec cette rhétorique d'égalité entre sexe, et surtout évitons le mimétisme à l'occidental qui ne nous sert pas toujours. Ce qu'il nous faut c'est plutôt l'équité et cela, seules les femmes elles-mêmes ont la clé de la réussir en s'imposant par leurs valeurs intellectuelles et morales.

 

Toutes mes excuses pour mes propos souvent durs, mais tel est vraiment mon point de vue sur cette journée des femmes.

 

Bonne journée à tous !

 

A.      Dabo

 

From: Amadou Abathina Touré [mailto:aatoure@gmail.com]
Sent: Tuesday, March 08, 2011 11:17 AM
To: Moussa Tamboura
Cc: Boubacar Idrissa Maiga; Msas; Malilink
Subject: Re: [msas] Re : Re : [msas] Re : [msas] 8 mars - Bonne fete

 

Bonjour Mr Tamboura,
Je vais me focaliser sur la derniere partie de votre message "L'essentiel est que la femme se jouisse de sa place dans la société. Elle ne doit pas souffrir ou se plaindre du simple fait qu'elle est une femme. Donc, dans nos sociétés diverses, employons nous a ce que cela soit plus réel."; Exactement, nous ne devons pas nous agiter au même rythme avec le même slogan ...Chaque pays, chaque peuple au sein d'un pays a sa réalité.Nos femmes qu'elle soit rurale ou urbaine n'ont pas les mêmes préoccupations.Donc en défendant le droit des femmes, arrêtons nous un instant sur ces éléments....Si on fait ce jour l'audit de ce qui est englouti au nom des femmes rurales...comparée a leur condition on risque de déchanter.Donc le 8 mars doit cesser dans nos pays de faire l'objet de danses, de manifestations d'un jour, mais de réelles réflexions et implications pour l'amélioration de la condition féminine tout en gardant a l'esprit ses valeurs traditionnelles et sociétales.
Merci

Le 8 mars 2011 10:46, Moussa Tamboura <moussatamboura@yahoo.fr> a écrit :

Bonjour a toutes et a tous,

 

Monsieur Maiga, les outils scientifiques ne prennent pas toujours en compte les considerations ou valeurs sociales, bien que ces dernieres soient d'une importance capitale dans l'epanouissement reel de la femme. Rappelez-vous des marches contre le code de la famille au Mali, ou les femmes ont aussi battu le pave contre les causes qui devraient les "liberer" davantage? Neanmoins, l'application des outils scientifiques et les travaux des organisations feminines aident beaucoup dans la lutte pour l'egalite des chances entre les hommes et les femmes. En plus de la sensibilisations, les resultats de ces travaux imposent souvent certains comportements pour qu'on ne se trouve pas un jour devant les tribunaux. 

Je souligne qu'ici en Chine, pays le plus peuple du monde, peut-etre contenant plus de femmes que dans les autres pays, presque personne n'est au courant du 8 mars. On dirait que cette journee ne concerne pas les chinois. Ils ont d'autres fetes traditionnelles ou certainement une journee est dediee aux femmes. Par ailleurs, on ne sent pas la discrimination envers les femmes, du moins dans les milieux que je frequente, car en Chine on a beaucoup de petits pays dans un grand pays. Tout est relatif et on ne peut pas tout savoir!

L'essentiel est que la femme se jouisse de sa place dans la societe. Elle ne doit pas souffrir ou se plaindre du simple fait qu'elle est une femme. Donc, dans nos societes diverses, employons nous a ce que cela soit plus reel.

 

Bonne fete.
 

Moussa TAMBOURA
Beijing University of Chemical Technology
Materials Science and Engineering
15 Bei San Huan East Road
Beijing 100029, China
0086-132 6927 1948

 

 


De : Boubacar Idrissa Maiga <bimaiga@yahoo.fr>
À : Moussa Tamboura <moussatamboura@yahoo.fr>; Msas <msas@maliwatch.org>; Malilink <malilink@malilink.net>; sadou doumbo <sadoudoumbo@yahoo.fr>
Envoyé le : Mar 8 mars 2011, 17h 47min 20s
Objet : Re : [msas] Re : [msas] 8 mars - Bonne fete

 

Bonjour Tamboura,
Bnjour Doumbo

Je joins ma voix celle de Tamboura et tous ceux qui m'ont precede pour souhaiter bonne fete a nos mamans, soeurs, filles et nieces.

Par ailleurs je voudrais juste souligner a Doumbo que je suis d'accord que le mali occupe la queue dans plusieurs domaines malheureusement. Mais avec les statisques ci-dessous j'ai des reserves. Si ces statisticien(ne)s peuvent au moins nous eclairer un peu plus, car la femme ne beneficie pas de tous ses droits ici comme on veut nous le faire croire.

Sinon 1) comment comprendre qu'une femme plus intelligente et mieux qualifiee qu'un homme pour la meme tache est moins renumeree que son collegue homme? 
2) Pourquoi refuse-t-on d'employer une femme si elle est en age de faire des maternites?
3) Peut-on- nous donner des chiffres sur le pourcentage des femmes dirigeantes dans des entreprises ou institutioins strategiques (parexple Banques, Telecoms, Universites etc...) dans ces pays qu'on cite comme exemple?

Et surtout ne me citer pas comme exemple la chanceliere Merkel, qui est  plus teleguidee par la nomenclatura masculine que George  Busch ne l'etait.

Cordialement

Boubacar

--- En date de : Mar 8.3.11, sadou doumbo <sadoudoumbo@yahoo.fr> a écrit :


De: sadou doumbo <sadoudoumbo@yahoo.fr>
Objet: [msas] Re : [msas] 8 mars - Bonne fete
À: "Moussa Tamboura" <moussatamboura@yahoo.fr>, "Msas" <msas@maliwatch.org>, "Malilink" <malilink@malilink.net>
Date: Mardi 8 mars 2011, 9h42

Bonjour à tous! Oui, aujourd'hui, c'est le 08 mars 2011. Cela fait cent ans que la femme est à l'honneur ce jour-là. Beaucoup de progrès ont été réalisé quant à sa situation surtout au Mali. Le Discours de Michelle BACHELET, Directrice Exécutive de ONUFEMMES est très complet quant à l'évolution du statut de la femme. Mais nous devons quand même renforcer ces acquis, trouver les stratégies les meilleures pour la promotion de la femme et de l'équité du genre. Le contexte est de plus en plus favorable: création de ONUFEMMES (une organisation du système des Nations Unies avec un statut plus complet grâce au regroupement de 3 entités), l'adoption récente de la Politique Nationale Genre (impliquant tous les acteurs du développement et coordonnée par le MPFEF)...

Mais beaucoup reste à faire (voir tableau ci-dessous). Continuons pour tous ensemble, faire sortir le Mali de son rang ci-dessous (il fait partie des 10 pays où l'inégalité de genre en défaveur de la femme est  parmi les plus élevée). [pays égalitaire: indice tend vers 0], [pays inégalitaire: indice tend vers 1]. La journée du 8 mars doit être plus une journée de réflexion (ce qu'on a fait, ce qu'on devait faire, ce qu'il reste à faire!] qu'une journée de festivité; et je pense que nos dirigeants l'ont compris. Le programme comprend beaucoup d'activités de réflexion. Réfléchissons donc!!!

Top 10 Worst Performers: Gender Inequality Index (updated)

Yemen

0.835

Congo (Democratic Republic of the)

0.802

Niger

0.801

Afghanistan

0.797

Mali

0.794

Saudi Arabia

0.770

Liberia

0.766

Central African Republic

0.763

Papua New Guinea

0.762

 

Top 10 Best Performers: Gender Inequality Index (updated)

Netherlands

0.174

Denmark

0.209

Sweden

0.212

Switzerland

0.228

Singapore

0.229

Norway

0.234

Belgium

0.236

Germany

0.240

Finland

0.248

Italy

0.251

 

Sadou DOUMBO


De : Moussa Tamboura <moussatamboura@yahoo.fr>
À : Msas <msas@maliwatch.org>; Malilink <malilink@malilink.net>
Envoyé le : Mar 8 mars 2011, 8h 09min 31s
Objet : [msas] 8 mars - Bonne fete

Bonjour a toute et a tous,

Aujourd'hui c'est le 8 mars, journee didiee a la femme, mere de l'humanite. Je souhaite bonne fete a nos meres, soeurs et epouses. Je felicite vivement les femmes qui interviennent sur les reseaux MSAS et Malilink pour leurs apports aux debats divers que nous partageons tous. Merci et courage a Yvonne, Mariam Sissoko, Rokia et toutes les autres qui n'ont pas leurs noms cites pour leurs participations actives a tous les debats. Tous mes respects et considerations.

Bonne fete.
 

Moussa TAMBOURA
Beijing University of Chemical Technology
Materials Science and Engineering
15 Bei San Huan East Road
Beijing 100029, China
0086-132 6927 1948

 

 

 

 




--
Amadou ABATHINA
Computer Scientist, Clinical Data Manager
BioInformatis/Biostatistic  Unit
Malaria Research and Training Center
Department of Epidemiology of Parasitic Diseases
Faculty of Medicine, Pharmacy and Odonto-Stomatology
University of Bamako
P.O. Box: 1805 Point G, Bamako
Mali (West Africa)
Tel/Fax: (223) 222 81 09
Cell: (223) 630 53 48
E-mail: abathina@mrtcbko.org , abathina@orangemali.net 
            amadoutoure@yahoo.fr


Aucun commentaire: