samedi 19 février 2011

MNA: Projet politique.

M.N.A: Projet politique actuel

 

Le 19 février 2011

 

 

__________________

 

Il n'y a pas une décision ou une étape qui n'est pas précédée par une idée essentielle. Et les idées qui concernent les affaires importantes prennent du temps pour s'enraciner et être examinées pour pouvoir faire surface dans leurs formes observées. En effet, ce temps parait nécessaire pour que les dimensions et les facettes de ces idées se cristallisent, ainsi que la possibilité de sa matérialisation dans la réalité vécue.

C'est-à-dire, quand il s'agit d'une question qui regarde un projet progressiste qu'il soit un projet social ou politique conduit par un groupe, dans ce cas l'affaire commence d'abord par une idée initiale. Une fois enracinée, cette idée passe ensuite au stade de conviction qu'abordent les éléments relatifs à la question de la cause.  Enfin ce stade a de même besoin du temps pour que les concernés se rendent compte que la phase de la préparation idéologique et psychologique est traversée.

C'est ce qui représente le socle en ce qui concerne les grands projets qui nécessitent du temps et de la patience afin qu'ils puissent être concrétisés. En outre, ces grands projets sont parsemés des défis et des risques. Certes , des questions de telle ampleur ne peuvent pas être le fruit d'une idée qui débute du jour au lendemain car dans ce cas elles seront remises en cause par ceux qui en sont croyants du fait qu'ils n'ont pas passé le palier nécessaire à l'imprégnation idéologique qu'il faut pour faire face à la réalité attendue avec ses défis visibles et invisibles.

Donc il est possible de mesurer l'idée de la naissance du Mouvement National de l'Azawad (M.N.A) avec le même critère sans remonter à son histoire actuelle, car il a traversé tous les stades de mutation qui ont fini par l'incarner comme un grand projet national .Il est de notoriété publique que le Mouvement National de l'Azawad n'est pas le premier mouvement connu par le peuple Azawadien puisqu'il avait existé cinq mouvements nationalistes qui portaient l'appellation (Azawad). L'un en milieu du vingtième siècle et les quatre autres en sa fin.

Aujourd'hui, au début du vingt unième siècle, l'Azawad témoigne de la naissance d'un nouveau mouvement Azawadien qui peut ne pas être le dernier mais qui s'engage solennellement à matérialiser ce que ses précédents n'avaient pas eu la chance de concrétiser. Tout en rendant hommage et mémoire à leurs tentatives et réalisations, sans négliger en même temps leurs fautes, ce mouvement reconnait que ses prédécesseurs avaient tous milité et conduit la longue lutte Azawadienne et avaient notamment contribué à la révolution présentement menée par le peuple Azawadien.

Le Mouvement National de l'Azawad ne sera pas le dernier tant que les revendications du peuple Azawadien , ses aspirations et ses attentes à la liberté et à une vie digne ne sont pas satisfaites. Il avait déjà offert pour cela de milliers de martyres pour que cette liberté soit aboutie selon la mentalité, la tradition et la manière de penser propres aux habitants du Sahara et du sahel. Nous n'avons pas des réponses adéquates à ces martyres s'ils nous demandent aujourd'hui en ce qui concerne notre devoir hérité après eux ou bien le prix de leurs sacrifices. Sommes-nous satisfaits des acquis parachevés après tous ces sacrifices ?

Dans toutes les religions, lois et éthiques, on considère l'observation du silence au détriment de droit comme un geste désapprouvé. Aux yeux des peuples et des nations, le lâchage de droit n'est qu'une pure défaite et on ne peut pas qualifier cela de pardon. Car le pardon veut dire laisser tomber la punition en étant capable de l'infliger à autrui. Ce qui ne peut être appliqué en ce qui regarde le peuple Azawadien , étant donnée que le problème n'est pas pardonner mais être capable de punir car l'Azawadien est de nature trop indulgent et il oublie très facilement. Alors, cette qualité n'est-elle pas renversée contre lui par ceux –là auxquels il a toujours pardonné et qui ne le méritent pas.

Le Mouvement National de l'Azawad est né pour mener la lutte Azawadien dans le but de recouvrer le droit spolié depuis plus de cent ans. Alors que l'ennemi à combattre aujourd'hui est le même responsable de confiscation et spoliation de ce droit depuis plus de cinquante ans. Laissons tomber le passé malgré qu' il est la cause du vécu et son vrai reflet de ce que le Mali a offert au peuple de l'Azawad depuis 50 ans.

Après un demi siècle des sacrifices faites par le peuple de l''Azawad et de ceux qu'il ne cesse de faire en vue de l'unification et de son renforcement avec le Mali à un moment donné ou encore dans une situation continue, des douleurs et souffrances ont accompagné tout cela. Ces douleurs et souffrances persistent aujourd'hui sous forme des tragédies et malheurs qui touchent tous les aspects de la vie Azawadien . En réalité , l'unification avec le Mali veut dire cinquante ans de ciblage programmé de tout ce qui distingue le peuple Azawadien  sur le plan culturel , religieux ,social , politique , économique et géographique à travers la remise en cause de son droit existentiel sur sa terre .

Tout cela se passe en manipulant les faits concernant tous les échecs de l'Etat malien dans la région de l'Azawad tout en cherchant des causes factices .

Après tout cela, le peuple Azawadien est arrivé aujourd'hui à un résultat suffisant qui le rend compétent à prendre une décision : lancer un véritable projet national qui émane de la légalité de sa revendication et de la légitimité de sa présentation.

Ce projet est primordial pour faire face à des plans locaux , régionaux et internationaux qui n'ont pour but que la fabrication de plus de complexification, plus des souffrances et de la destruction du peuple et du sol Azawadien .

Le projet national Azawadien d'aujourd'hui peut être résumé comme suit :

1- Se baser sur l'unité nationale entre les fils de l'Azawad comme condition  nécessaire  pour récupérer le droit confisqué car tous les Azawadiens disent hautement  " on en a marre de discorde seul l'Azawadien qui peut sentir la douleur des Azawadiens " le désir Azawadiens conscients en vue d'une unité effective est une priorité pour tous les nécessités  de l'action nationale effective ainsi que l'importance de l'étape actuelle qu'il envisage.

La diversité ethnique Azawadienne est vue par le mouvement comme un aspect de richesse Azawadienne et non pas comme un problème.

2- Réclamer, sans concession, la terre considérée comme l'unique droit confisqué est la revendication principale tant qu'elle n'est pas recouvrée toute autre réclamation est inutile car on ne peut pas parler de la souveraineté sans entière autogestion des affaires de gens sur leur terre natale

3-En ce qui découle de la dite réclamation inconditionnée de la terre, les Azawadiens rejettent diamétralement toute présence illégale sur leur terre y compris surtout la présence militaire malienne et toute autre présence qu'elle a permise ou facilitée.

4- Le droit aux Azawadiens d' annuler tous les contrats signés par le Mali dans l'Azawad et qui sont considérés contre le droit international et le droit des peuples indigènes à leurs richesses. Les pays qui soutiennent l'occupant de terres Azawadienne sont considérés comme des pays supportant la colonisation et participant directement au vol des richesses d'un peuple sous oppression, occupation et racisme. Et confronté à toutes formes des pratiques rejetées internationalement

5- Parlant de la résolution du conflit persistant entre le Mali et l'Azawad depuis un demi-siècle, la reconnaissance du droit de peuple Azawadien  à sa position politique est la seule issue pour régler définitivement ce conflit. Dès lors les Azawadiens invitent tous les Etats et peuples du monde sans oublier les organisations internationales reconnaissant le droit des peuples à soutenir le peuple Azawadien dans sa lutte pour recouvrer ses droits fondamentaux et historiques.

6- Etant donnée que le conflit Azawad-Mali est digne d'être classifié sous terme d'un conflit international, les Azawadiens invitent la communauté internationale avec toutes ses institutions à assumer ses responsabilités au sujet de ce qui se passe dans la région de l'Azawad sous un régime raciste et oppresseur.

7- Autonomie de l'Azawad en terme de la prise de décisions est un principe primordial et inaliénable. Dès lors l'ingérence illégale dans les affaires intérieures de l'Azawad en général et dans le Mouvement National de l'Azawad en particulier est inadmissible. Le respect de ce principe est l'un des critères par lesquels le mouvement détermine sa position à l'égard de toute entité dans le monde.

8- Étant donné que le peuple Azawadien  n'a pas encore recouvré sa terre pour qu'il puisse gérer ses affaires politiques et économiques, investir et extraire les richesses que regorgent l'Azawad est illégal. Le Mouvement National de l'Azawad incite les pays et les institutions internationales qui offrent des aides et facilités au Mali au nom du nord (Azawad) de faire attention en ce qui concerne l'appellation sous laquelle ces aides sont offertes. Le Mouvement  les exhorte également à la nécessite de changer la direction empruntées par ces aides et à les adresser directement à la région de l'Azawad par la voix du Mouvement National de l'Azawad ou bien via un autre réseau Azawadien ou international approuvé par le peuple de l'Azawad .

9- En vue de faciliter ce qui vient d'être dit, le Mouvement National de l'Azawad invite les pays à le reconnaitre comme véritable représentant du peuple Azawadien et de recevoir et /ou d'accueillir des représentants et délégués officiels du mouvement auprès de ces Etats et organisations internationales et régionales en plus de l'ouverture de la porte de coopération avec ces pays.

10- Le Mouvement National de l'Azawad adopte le chemin politique pacifique et légal pour recouvrer les droits historiques confisqués en particulier la souveraineté entière sur sa terre. Pour cela il rend le Mali responsable de contraindre le mouvement à adopter une autre option

En outre, le Mouvement invite la communauté internationale collectivement et individuellement à avertir le Mali contre la persistance de son comportement agressif à l'égard du peuple Azawadien à savoir : les assassinats, les arrestations et jugements arbitraires, l'interdiction des protestations pacifiques, l'établissement de listes des recherchés et l'excès de l'usage de force.

De tels comportements pourraient aggraver la tension et l'instabilité dans la région.

En effet, le soutien aux revendications des Azawadiens et la manière de les conduire aujourd'hui est un devoir d'abord du peuple de l'Azawad et puis de tous les pays voisins qui se soucient de la stabilité dans la région et de l'importance du maintien de l'ordre public.

En plus, le soutien de cette approche et sa protection sont le devoir de la communauté internationale et des Nations Unies qui, ayant pour mission le maintien de la paix et de la sécurité internationales menacées par l'aggravation et la persistance du conflit Azawad-Mali et les conséquences que cette situation pourrait engendrer pour le monde en général et l'Afrique en particulier.

 

Chargé de communication

Ougasstan AG Ahmed

 

 

Ougasstan AG Ahmed

 Chargé de communication

 Tel :   +223 70225491

 
 

 


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: