mardi 8 février 2011

MALI un PAYS DEBOUT en zone ROUGE


----- Message transféré ----
De : Abdoulah Coulibaly <ihempdg@ihem.org>

Chers tous,
Les hommes face a une meme situation adoptent souvent des solutions différentes. Le President de la Republique du Mali, M. Amadou Toumani Touré, pense que la meilleure arme contre le terrorisme est le developpement local. Il dit et reaffirme que c'est en donnant une alternative aux jeunes desoeuvrés et aux populations demunies qu'on peut les mettre a l'abri des terroristes. Car tres souvent l'integrisme ne nourrit du desoeuvrement, de la précarité et du chomage. D'ou la stratégie ATT de privilegier la construction d'infrastructures, la creation d'emplois a des actions hasardeuses qu'un pays aux moyens limités ne peut se permettre durablement. Le Mali est immense et le Mali est pauvre, le Mali n'a  pas de satellites, le Mali n'a pas assez d'avions et d'helico de surveillance aérienne, le Mali n'a pas les moyens de faire face a un deploiement durable de l'armée dans l'immensite de son desert. Voila entre autres pourquoi le President ATT qui pense que c'est le developpement qui favorise la Paix, entreprend des actions de developpement local dans le Nord Mali.
D'ailleurs, des pays plus developpés et plus riches malgré les puissances de feu, leur technologie sophistiquées, leurs satellites, leurs grands moyens materiels et financiers n'arrivent pas a mettre fin a la piraterie dans le golfe d'Aden. Alors soyons constructifs avec un pays comme le Mali dont les dirigeants s'evertuent depuis des années a amener la paix dans le Nord du pays. Le Mali est conscient de ses insuffisances c'est pour cela qu'il a proné une approche regionale pour traiter le probleme du terrorisme. Il y a deja 7ans, la region Nord Mali ne connaissait pas encore la presence d'Aqmi, le Mali a pris l'initiative de proposer l'organisation d'une concertation regionale au niveau des chefs de l'Etat. A ce jour cette conférence pas pu se tenir. Le Mali est presque le seul pays de la sous region qui a accordé le droit de poursuite a ses voisins. Difficile de faire mieux quand on sait combien les Etats sont jaloux de leur souveraineté. Alors s'amuser a placer le Mali en zone ecarlate, c'est tout simplement jouer le jeu des terroristes. Va t-on declarer zone ORANGE, la Russie et l'Etat d'Arizona parce qu'ils ont subi des actions de terrorisme ? L'Italie a fait face aux brigades rouges, l'Allemagne a la Bande a Bader sans que ces pays soient classés zone Orange. Methodiquement, patiemment et avec determination, ces en collaboration avec leurs pays voisins sont venus a bout de leurs terroristes. Alors SVP, ne profitez pas de la pauvreté du Mali pour l' affaiblir d'avantage. Le Mali est un grand pays. Grand par sa tailleur et par son histoire. Le Mali est un de dignité, un pays qui n'a jamais accepté qu'on lui dicte sa conduite, mais un pays respectueux de ses voisins et des partenaires. Un pays qui a un passé et une memoire, a ce titre, le Mali est un pays qui sait apprecier et reconnaitre les bienfaits des ses amis et partenaires, c'est pour cela que sans cesse, nos autorités remercient les grands amis du Mali pour leur accompagnement continue. Mais il est bon de savoir le Mali sera et restera toujours un Pays DEBOUT et cela quelque soit le degré de l'adversité. Berceau des grands empires, le Mali a une fondation culturelle solide. Le Mali est un pays de brassage de civilisation d'ou notre tradition legendaire d'hospitalité. Ce qui ne veut point dire que le Mali est laxiste, le Mali a tout simplement sa reponse aux problemes qui lui sont posés. Les dirigeants maliens conscients que le Mali est un pays d'honneur, ont d'abord a coeur de donner sa dignité aux populations laborieuses du Mali. Pour ce faire, il mettre le developpement au centre de toute stratégie. Ils sont convaincus que seul le developpement peut procurer, nourriture, santé, liberté et donc Paix. La Guerre detruit et ses conséquences sont toujours desastreuses, le President ATT qui est un général connait la guerre et pour avoir été le soldat dans la Paix en Afrique, il sait mieux que beaucoup le prix de la Paix. C'est pour cela que bien que comprenant les gesticulations des uns et des autres, il privilegie les actions de developpement. D'ou le choix des plus hautes autorités d'investir dans les infrastructures au Nord Mali.
Ci dessous le compte rendu de la visite du President ATT a KIDAL. 
----- Original Message -----
From: DIAKITE
Sent: Tuesday, February 08, 2011 12:24 PM
Subject: Cinquantenaire à Kidal : UNE JOURNEE EXCEPTIONNELLE

   

Elle a été marquée par une grande course de chameaux et l'inauguration d'une série d'infrastructures.

Malgré le grand froid et les rafales de vent qui soufflaient sur la ville, les habitants de la ville de Kidal, se sont fortement mobilisés hier. Le jeu en valait largement la chandelle. Et au delà de la ville de Kidal, c'est toute la 8è Région qui était en effervescence. De fait, la journée d'hier a été exceptionnelle dans cette partie du pays très défavorisée par la nature.
Le président de la République, Amadou Toumani Touré s'y est rendu pour présider une cérémonie de course des chameaux dotée du Grand prix de la Nation. Cette cérémonie bouclait ainsi les festivités du Cinquantenaire de l'Indépendance. Le chef de l'Etat a reçu un accueil très chaleureux de la part d'une population particulièrement enthousiaste. A l'accueil se trouvaient, outre la population, de membres du gouvernement, des représentants des pays amis, les autorités administratives et politiques de la Région de Kidal.
L'agenda du présidentiel était très chargé dans la capitale de l'Adrar des Iforas. Dès son arrivée, Amadou Toumani Touré a procédé à une série d'inaugurations d'infrastructures : les nouveaux locaux de la résidence du gouverneur de la Région, de la station régionale de l'ORTM et le siège du bureau régional de l'Agence malienne de presse et de publicité (Amap).
Les nouveaux locaux de la résidence du gouverneur ont coûté 248 millions de Fcfa financés par le budget national. Le ministre de l'Administration territoriale et des Collectivités locales, le général Kafougouna Koné, a saisi l'occasion pour signaler la fin des travaux des logements du directeur de cabinet du gouverneur, du conseiller administratif et juridique, des bureaux et logements du préfet de Tin-Essako et du sous-préfet de Tinezé. Le coût de l'ensemble de ces infrastructures est estimé à plus de 575 millions de Fcfa.
Quant à la station régionale de l'ORTM, sa construction et son équipement ont coûté un peu plus d'un milliard Fcfa. Tandis que la réalisation des bureaux de l'AMAP, a nécessité un investissement d'environ 40 millions de Fcfa. Le président de la République s'est réjoui de la réalisation de ces infrastructures et souligné l'importance des nouvelles technologies de l'information et de la communication dans le développement socio-économique du pays.
Le chef de l'Etat a aussi inauguré la Maison de la femme et de l'enfant qui est aujourd'hui fonctionnelle. Il a ensuite visité les chantiers de la salle de spectacles et un autre de production de pavés en pierres, initié par l'Agence pour l'emploi des jeunes (Apej) en faveur des jeunes. Il faut dire que Kidal a aujourd'hui besoin d'infrastructures qui participeront, sans doute à son développement socio-économique.
L'après-midi a été consacrée à la course des chameaux. L'événement très attendu a mobilisé une foule impressionnante au moment où le vent s'était calmé. Les éléments des forces armées et de sécurité y avaient été massivement déployés. Le dispositif sécuritaire incluait la surveillance aérienne avec des petits avions militaires qui sillonnaient le ciel.
L'arrivée remarquée du chef de l'Etat a provoqué un gigantesque mouvement de foule. Chacun voulait voir de près l'illustre hôte du jour. Comme à son habitude en pareille circonstance, le président Touré a pris un bain de foule avant de s'installer à la tribune officielle. La fête pouvait alors commencer. La parade des chameaux a débuté au son du Tindé (la musique du terroir jouée uniquement par les femmes). La course proprement dite s'est déroulée en trois étapes. Le ton a été donné par les petits chameaux qui ont pris le départ sur une distance de 5 km. Dans cette catégorie, les premier, deuxième et troisième prix ont reçu dans l'ordre des enveloppes de 200 000, 150 000 et 100 000 Fcfa. Ce fut ensuite le tour des demi-cracks de s'aligner sur une distance de 6 km. Ici, premier a empoché 300 000 Fcfa, le deuxième 200 000 Fcfa et le troisième 150 000 Fcfa. La troisième catégorie de chameaux s'est alignée sur une distance de 8 km. Cette course était réservée aux cracks. Le troisième prix a reçu 200 000 Fcfa et le deuxième 300 000 Fcfa. Le vainqueur des cracks, un chamelier de Tessalit, a enlevé le Grand prix de la Nation doté d'une enveloppe de 500 000 Fcfa. Celui-ci a reçu son trophée des mains du chef de l'Etat. A ces prix le chef de l'Etat a ajouté un bonus de 100.000, 200.000 et 300.000 Fcfa dans l'ordre aux gagnants des différentes catégories. Les plus beaux chameaux et les meilleures joueuses de Tindé ont aussi reçu des prix. Mais le plus grand prix a été décerné au chef de l'Etat. Dénommé Trophée du Cinquantenaire, il est représenté par un dromadaire miniature confectionné par les artisans de Kidal.
Dans une intervention, le président de la République est longuement revenu sur la situation dans le Nord et particulièrement dans la Région de Kidal (voir encadré).
Avant la course, le chef de l'Etat avait rendu une visite de courtoisie au patriarche Intalla Ag Attaher.
Après la course des chameaux, la foule s'est dirigée à la Maison du Luxembourg où a eu lieu une grande soirée culturelle. Cette fête devait se poursuivre jusqu'aux environs de 22 heures.
Le président de la République continue aujourd'hui son séjour à Kidal. Il présidera une cérémonie de la Flamme de la paix en présence des représentants des organisations internationales et ceux des pays amis impliqués dans le processus de paix dans le nord de notre pays. Nous y reviendrons dans notre édition de demain.
Envoyés spéciaux
Madiba KEITA et Alou SISSOKO
L'Essor n°16876 du mardi 8 février 2011


Aucun commentaire: