dimanche 30 janvier 2011

La Côte d'Ivoire et les intellectuels africains



Bonjour ou bonsoir suivant la situation géographique des un(e)s et des autres,

Pour celles et ceux qui veulent écouter ou réécouter le débat animé par Alain Foka sur Rfi sur la crise ivoirienne. Si le premier débat sur la même crise a été d'un niveau scolaire, le second m'a semblé d'un niveau très élevé et mérite d'être écouté et réécouté. J'ai aimé particulièrement les interventions du Pr. Ismaila Madior Fall, constitutionnaliste et enseignant à l'université check anta diop de Dakar et celui de Koffi (je crois), journaliste et enseignant en France. J'avais voulu vous partager les fichiers mp3 en attaché (en deux parties) mais la connexion internet rame. Cliquez donc sur le lien ci-dessous et dans la fenêtre ouverte cliquez sur télécharger. Cela prend quelques secondes:

http://www.rfi.fr/emission/20110130-2-cote-ivoire-intellectuels-africains

Le continent nègre affiche toute sa négritude à travers cette crise ivoirienne. C'est en réalité de cette façon que nous sommes gouvernés au quotidien. La preuve est l'installation et la prospérité d'AQMI sur notre territoire sous le motif de dialogue. Je ne connais pas le passif d'ADO (s'il a un passif aussi lourd, il faudra enquêter et adopter des sanctions idoines), mais à travers celui de LG, je pense que ce dernier à plus sa place sur un goulag que dans un palais présidentiel n'eut été le continent où l'on méprise le plus la vie humaine.

Le problème en CI n'appelle plus à polémique sur quelle solution adoptée. Il faut trouver un moyen réfléchi et efficace pour tuer s'il le faut ce singe avant qu'il ne tue la majorité des ivoiriens sous le prétexte qu'il sont des Coulibaly ou des Ouattara.

Kamano

 

______________________________________
Savoir, c'est porter la responsabilité d'agir, et agir c'est s'engager dans la voie de la reforme de la société. L'engagement est une responsabilité sociale de l'intellectuel




--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: