samedi 1 janvier 2011

Assassinat d’un Sergent-chef de la Garde Nationale et son cousin à Takarkarate à 45km de Gossi

Faits Divers

Assassinat d'un Sergent-chef de la Garde Nationale et son cousin à Takarkarate à 45km de Gossi



 Lafia Révélateur, 31/12/2010 Commentaires [ 10 ] E-mail Imprimer


Pour un problème de vol d'âne un sergent chef de la Garde Nationale du nom de Hamma Ag Sidi et son cousin  Mohamed Ag Magdou ont été assassinés par les peuls Tolobé du Niger en transhumance dans le Gourma précisément à Takarkarate commune de Rharous à 45km de Gossi.

Cet évènement est dû à la perte de cinq ânes du sergent chef Hamma Ag Sidi, qui lance des recherches un peu partout pour avoir ses animaux,  c'est au cours de cette recherche il a retrouvé  l'un de ses ânes avec les peuls Tolobé vite il a averti la Gendarmerie de Gossi qui procéda à l'arrestation de quelques suspect pour voir clair dans cette affaire.

Au bout de quelques jours d'enquête, la Gendarmerie  a relâché ces suspects sans au préalable aviser le plaignant.

 Le sergent chef Mohamad Ag Magdou n'était pas satisfait de la manière de trancher et juge cette affaire banalisée.

Il renouvèlera sa plaine auprès de la même Gendarmerie pour que lui-même en personne aille remettre une autre convocation  aux peuls Tolobé qui sont campés à 45 km au Nord Ouest de Gossi.

Le 24 décembre 2010 il chercha auprès de sa hiérarchie une permission qu'il obtiendra, et le même 25 il quitta Gossi en compagnie de son cousin Mohamed Ag Magdou.

Arrivés dans la nuit tard aux abords du campement,  ils ont passé le reste de la nuit jusqu'à  5h 30 du matin le 26 décembre 2010. Ensuite  ils sont rentrés au campement pour la remise de la convocation, car ses peuls sont très matinaux pour amener leurs bétails en pâture.

Arrivés à 20mètre du campement les peuls demandaient à ses visiteurs imprévus de reboucher chemin, sachant que ses gens viennent pour eux.

Le sergent chef et son cousin Mohamed Ag Magdou n'entendent pas ça de leurs oreilles. Ils continuent de progresser.

Les peuls Tolobé prirent leurs armes de guerre (pistolet mitrailleur) et ouvrent le feu sur le sergent chef et son cousin, immédiatement le cousin tombe sous les balles des peuls.

Le sergent chef qui était invulnérable, armé se défendait en faisant face aux gens jusqu'à épuisement de ses munitions.

Il sera récupéré par ses adversaires qui vont  mieux le maîtriser, ils cassent ses deux bras, les deux pieds et son cou a l'aide de la croche de leur pistolet mitrailleur, puis le dépouillent de ses gris-gris protecteur avant de mettre fin à sa vie en mettant le canon du pistolet mitrailleur dans son oreille pour tirer.

Après avoir tué ses deux individus les peuls abandonnent les lieux en laissant derrière eux les deux corps sans vie.

Les deux corps ont été retrouvés grâce à un homme qui est venu donner l'alerte au niveau  des autorités de Gossi.

Les autorités  ont dépêché une mission pour aller chercher les corps des victimes. L'enterrement à eu lieu à 10H à Gossi.

Une patrouille mixe composée des éléments de l'unité méhariste de la Garde Nationale  de Gossi et de la gendarmerie ont engagé une poursuite à la recherche de ces peuls Tolobé. Pendant deux ans ces peuls Tolobé sont en train de terroriser cette paisible population du Gourma : par des vols d'animaux, les braquages de véhicule, des viols et même des assassinats.  

Ces peuls Tolobé du Niger, un pays voisin  qui sont en transhumance sur le territoire Malien depuis 2005, ont été signalés dans le secteur de Ménaka.

Actuellement Le Ministre de la sécurité le Général Sadio Gassama  avait dit que ces peuls Tolobé sont des éléments les plus dangereux sur notre territoire.

Si rien n'est faits, de Ménaka ils vont se retrouver à Mopti, et voilà l'histoire à donner raison au Général.

La dernière nouvelle, ces peuls Tolobé ont pris la direction du Burkina Faso au frère Burkinabé attention ils sont très dangereux.

Il est grand temps que les autorités prennent ce problème au sérieux.

                                                                                                          Mohamed Ag


Lafia Révélateur, est seul responsable du contenu de cet article  
1904 hits


Autres Articles dans la même catégorie

Certaines filles de la cité des 333 Saints bafouillent leur dignité  ( 21)

Accident de notre confrère Sékou Tamboura : Le procès renvoyé hier au 27 janvier prochain  ( 3)

Triste accident de la circulation sur la route de Ségou : Un Capitaine de la douane tué sur le coup, sa BMW réduite en tas de ferraille  ( 19)



Remonter


Vos commentaires Modifier mon avatar 

Posté par pengyou  231,  le 01 Jan 2011 11:28:10 GMT
 
Paix aux âmes du sergent et de son cousin. Mais monsieur le journaliste, vous ne mentionnez
pas d'arrestation des peuls c'est a dire les survivants de l'affaire, comment avez vous
obtenu cette description des faits avec des détails ci précis? C'est curieux ca.
 
  Répondre à < pengyou >
Posté par tienimango  1379,  le 31 Dec 2010 16:30:58 GMT
 
l,etat doit agir si non ca sera trop tard ...car au nord avoire une arme a feu est plus
facil que d,avoire du the a boire.....je profite de l,occasion pour souhaiter une heureuse
annee a toute la population du nord mali ...j,ai passe des moments tres dificil au nord mali
je connais votre soufrance...que dieux benisse notre maliba,,amen,,
 
  Répondre à < tienimango >
Posté par malimogow  441,  le 31 Dec 2010 14:56:52 GMT
 
Des bergers armes de fusils d'assaut? Les autorites ne sont ils pas au courant ou le port
d'armes de guerre est il permis desormais au Mali?
 
 
Réponse de < Le baroudeur  8 > à < malimogow >,  le 31 Dec 2010 16:18:45 GMT
 
ce sont des armes meme payés avec l'armée et leur complice. meme si on trouve une kalach avec un civil , il suffit qu'il donne un peu d'argent on le laisse partir avec sa kalach.
 
  Répondre à < Le baroudeur >


Posté par Le baroudeur  8,  le 31 Dec 2010 11:35:49 GMT
 
suite de la sentence( les tollobés ont eu une autorisation de faire un puits dans cette
région là avec la benediction du chef de village de boni, et de celui de boullekessi, ce qui
est impossible dans les textes. Ces derniers interviennent meme hors de leur zone
respective. Les tollobés ont corrompus ces gens là avec leurs vaches leurs moutons et leur
argent. Ils sont aussi armés de kalachnikov. Ils ont detruit menaka , ansongo, tessit et
maintenant le cercle de gourma rharous. Il est vrai que la charte pastorale admet que les
eleveurs du burkina du mali du niger peuvent chacun traverser pour avoir du paturage mais à
condition de respecter: ne pas faire des feux de brousse, vacciner ses animaux,.... Les
tollobés sont memes devenus des coupeurs de route entre hombori et boulekassi. Ils sont
protegés par des gendarmes des élus, par l'administration.
 
  Répondre à < Le baroudeur >
Posté par Le baroudeur  8,  le 31 Dec 2010 11:25:24 GMT
 
Ces peulhs tollobés du Niger ont des pieces d'identité maliennes avec la complicité du chef
de village boni pres de hombori, du chef de village de gossi, du maire de gossi et du
président du conseil de cercle de gourma Rharous. Lors de la visite du general gassama à
gossi, son intervention a été faite surtout sur le juge les gendarmes et ces gens dejà cité
plus haut de complicité avec ces voyous tollobés. Il faut dix ans de presence sur un
territoire pour acceder à la nationalité cela se fait aussi avec des procedures et apres
c'est en conseil des ministres que le decret est pris pour naturaliser les candidats. mais
c'est le contraire à gossi à boni, il suffit d'avoir l'accord des ces chefs nommés plus haut
pour avoir la carte d'identité. Le sous prefet de gossi a été relevé pour cela la derniere
fois , le chef de village et le maire de gossi ont été convoqués à tombouctou et à bamako
pour ce mme probleme.
 
  Répondre à < Le baroudeur >
Posté par hakilisiki  4,  le 31 Dec 2010 10:08:32 GMT
 
le prix de la sécurité sera toujours payé à la suite d'une négligence ou d'une mauvaise
appréciation. BONNE ANNÉE A TOUS.
 
  Répondre à < hakilisiki >
Posté par lerouni  169,  le 31 Dec 2010 09:39:40 GMT
 
Monsieur le révélateur parle de croche de fusil au lieu de crosse comme s'il était présent
lors d l'acte. C'est vraiment du terre à terre, prenez simplement le temps de relire et de
faire lire les articles avant publication. Merci et bonne année à tous les "MALIWEBIENS" LES
PRODUCTEURS ainsi QUE LES LECTEURS Que DIEU nous préserve tous des affres de la nouvelle
année
 
  Répondre à < lerouni >
Posté par antakamama  868,  le 31 Dec 2010 09:30:14 GMT
 
Paix à leur âme. cé dommage kils soient morts ainsi( pour un ane.
 
  Répondre à < antakamama >
Posté par tieduman  12,  le 31 Dec 2010 08:48:54 GMT
 
Que Dieu préserve notre sécurité sinon je ne pense pas qu'elle le sera avec ces généraux aux
commandes. Bonne année 2011! bonne santé! à tes les internautes de MALIWEB
 


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: