jeudi 9 décembre 2010

Fwd: WikiLeaks: Stopper la répression



---------- Message transféré ----------
De : Ricken Patel - Avaaz.org <avaaz@avaaz.org>
Date : 9 décembre 2010 15:21
Objet : WikiLeaks: Stopper la répression
À : "assadekab@gmail.com" <assadekab@gmail.com>


Chers amis,


L'effrayante campagne d'intimidation menée par des gouvernements et des entreprises contre WikiLeaks (qui n'a probablement enfreint aucune loi) est une attaque contre la liberté de presse et la liberté d'expression. Nous avons besoin, de toute urgence, d'une protestation publique massive pour stopper la répression – si nous atteignons 1 million de voix, Avaaz fera publier des annonces pleine page dans les journaux américains cette semaine!


L'écrasante campagne d'intimidation contre WikiLeaks refroidit les ardeurs des défenseurs de la liberté de la presse partout dans le monde.

Les experts juridiques affirment que WikiLeaks n'a probablement enfreint aucune loi. Pourtant, des politiciens américains de tout premier plan l'ont qualifié de groupe terroriste et des observateurs ont incité au meurtre de son personnel. L'organisme a fait l'objet d'attaques massives de la part de gouvernements et de grandes entreprises, mais WikiLeaks ne fait que publier des informations qui lui parviennent par l'intermédiaire d'un informateur. Et il a formé des partenariats avec les journaux les plus importants au monde pour vérifier soigneusement les informations qu'ils publient.

L'écrasante campagne d'intimidation extra-judiciaire est une attaque contre la démocratie. Nous avons besoin, de toute urgence, de protestations massives en faveur de la liberté de la presse et de la liberté d'expression. Signez la pétition pour arrêter la répression et faites suivre ce courriel à tout le monde – si nous atteignons 1 million de voix, Avaaz fera publier des annonces pleine page dans les journaux américains cette semaine !

http://www.avaaz.org/fr/wikileaks_petition/?vl

WikiLeaks n'agit pas tout seul -- il a formé des partenariats avec les journaux les plus importants au monde (The New York Times, The Guardian, Der Spiegel, etc.) afin de réviser avec soin 250 000 notes diplomatiques et supprimer toute information qu'il serait irresponsable de publier. Seulement 800 notes diplomatiques ont été publiées jusqu'ici. Les publications passées de WikiLeaks ont mis en lumière des cas de torture soutenus par le gouvernement, le meurtre de civils innocents en Irak et en Afghanistan et la corruption corporative.

Le gouvernement des États-Unis utilise en ce moment tous les recours juridiques possibles afin d'empêcher WikiLeaks de publier davantage de notes, mais les lois des démocraties protègent la liberté de la presse. Les États-Unis et d'autres gouvernements peuvent ne pas aimer les lois qui protègent notre liberté d'expression, mais c'est justement pour cela qu'il est si important de les avoir, et c'est pourquoi seul un processus démocratique peut changer ces lois.

Les honnêtes gens peuvent se demander si WikiLeaks, de même que les journaux importants avec lesquels il a conclu des partenariats, dévoile plus d'informations que le public ne devrait en voir ; si les publications ébranlent la confidentialité diplomatique et si c'est une bonne chose ou non ; si le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange, a la personnalité d'un héros ou celle d'une canaille. Mais rien de tout cela ne justifie une campagne d'intimidation malveillante, visant à empêcher une sortie médiatique légale, menée par des gouvernements et de grandes entreprises. Cliquez ci-dessous pour vous joindre à l'appel afin d'arrêter la répression :

http://www.avaaz.org/fr/wikileaks_petition/?vl

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les médias nous relatent si rarement l'histoire complète de ce qui se passe en coulisses ? Voilà pourquoi : lorsqu'ils le font, les gouvernements peuvent réagir de façon brutale et malveillante. Et lorsque ça arrive, il appartient au public de se battre pour défendre nos droits démocratiques à tous : la liberté de la presse et la liberté d'expression. Il n'y a jamais eu de moment plus crucial pour le faire.

Avec espoir,

Ricken, Emma, Alex, Alice, Maria Paz et le reste de l'équipe d'Avaaz.

SOURCES :

Contre-attaque WikiLeaks : vers la fin de l'état de droit ? (Le Post)
http://www.lepost.fr/article/2010/12/08/2333468_contre-attaque-wikileaks-vers-la-fin-de-l-etat-de-droit.html

Amazon n'héberge plus WikiLeaks après des pressions politiques (Le Monde)
http://www.lemonde.fr/international/article/2010/12/03/wikileaks-org-abandonne-par-son-fournisseur-de-nom-de-domaine_1448365_3210.html

WikiLeaks et le contrôle d'Internet (Mediapart)
http://www.mediapart.fr/club/edition/les-invites-de-mediapart/article/061210/wikileaks-et-le-controle-dinternet

Les USA sont responsables des fuites de WikiLeaks (7Sur7)
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/1193118/2010/12/08/Les-USA-sont-responsables-des-fuites-de-WikiLeaks.dhtml

Il faut défendre WikiLeaks (L'Express)
http://blogs.lexpress.fr/nouvelleformule/2010/12/07/il-faut-defendre-wikileaks/

WikiLeaks abandonné par son fournisseur de noms de domaine :
http://www.lemonde.fr/international/article/2010/12/03/wikileaks-org-abandonne-par-son-fournisseur-de-nom-de-domaine_1448365_3210.html

WikiLeaks et la "première guerre informatique"
http://www.challenges.fr/actualites/monde/20101208.CHA1005/WikiLeaks_et_la_premiere_guerre_informatique.html?xtor=RSS-16

Mastercard bloque les versements adressés à WikiLeaks :
http://www.24heures.ch/mastercard-bloque-versements-adresses-WikiLeaks-2010-12-07


Soutenez le réseau Avaaz! Nous sommes entièrement financés par vos dons et nous ne recevons aucune subvention de la part de gouvernements ou d'entreprises. Notre équipe fait en sorte que le plus petit don soit le plus efficace possible. Donnez ici.



Avaaz est un réseau citoyen mondial de 5,5 millions de membres
qui mène des campagnes visant à ce que les opinions et les valeurs des peuples influent sur les décisions mondiales. (Avaaz signifie "voix" dans de nombreuses langues). Nos membres sont issus de tous les pays du monde; notre équipe est répartie sur 13 pays et 4 continents et travaille dans 14 langues. Pour découvrir certaines de nos plus grandes campagnes, cliquez ici ou suivez-nous sur Facebook ou Twitter.

Ce message a été envoyé à assadekab@gmail.com. Si vous souhaitez changer votre adresse, votre langue ou d'autres informations, écrivez-nous à info [@]t avaaz.org Si vous souhaitez quitter cette liste, cliquez ici pour vous désinscrire.

Pour contacter Avaaz, merci de ne pas répondre à cet e-mail. Ecrivez-nous plutôt en utilisant le formulaire suivant: http://www.avaaz.org/fr/contact, ou appelez-nous au +1-888-922-8229 (Etats-Unis) ou au +55 21 2509 0368 (Brésil).



--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: