mercredi 8 décembre 2010

Côte d'Ivoire : l'Afrique du Sud demande à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir






 
Dernière info publiée le mercredi 08 décembre 2010
Côte d'Ivoire : l'Afrique du Sud demande à Laurent Gbagbo de quitter le pouvoir
L'Afrique du Sud a appelé mercredi 8 décembre 2010 le président sortant de Cote d'Ivoire, Laurent Gbagbo, à respecter la position de l'Union africaine (UA) qui l'a appelé à se retirer du pouvoir au profit de son rival Alassane Ouattara. Le géant sud-africain, qui avait éviter de se prononcer jusqu'à présent, "prend note" des appels de l'UA et de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), qui a demandé à Laurent Gbagbo de "rendre le pouvoir sans délai".

La pression internationale s'intensifie sur Laurent Gbagbo

Créé le 2010-12-08 20:06
Par RFI
Côte d'Ivoire
0
Les Nations unies, l'Union africaine, la Cédéao, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et désormais l'Afrique du Sud demandent le départ de Laurent Gbagbo. Lors d'une conférence de presse à Abidjan ce mercredi 8 décembre, le représentant de l'ONU Youn-jin Choi est revenu sur le processus électoral, démontrant pourquoi les élections avaient été démocratiques, et pourquoi la communauté internationale reconnaissait Alassane Ouattara comme président légitime de la Côte d'Ivoire.
Appuyé par la quasi-totalité du corps diplomatique, le patron de l'Onuci est venu rappeler ce mercredi 8 décembre devant la presse que pour lui il n'y a qu'un seul vainqueur de l'élection présidentielle et c'est sans conteste Alassane Ouattara. Réfutant toute partialité ou volonté d'ingérence dans les affaires ivoiriennes, Youn-jin Choi a déclaré « qu'il n'y aucune raison d'être dans la confusion car la vérité est connue et indéniablement claire ».
Le deuxième objectif de cette conférence de presse du représentant du secrétaire général des Nations unies était de présenter les 3 méthodes qui lui ont permis de certifier la victoire d'Alassane Ouattara.
La première méthode consistait à obtenir les tendances du vote le plus tôt possible. Pour ce faire 721 fonctionnaires de l'ONU ont été déployés dans autant de bureaux de vote pour communiquer le 28 novembre au soir au siège de l'Onuci les résultats dont ils disposaient.
La seconde était de recueillir les résultats à partir des 19 commissions électorales régionales. Enfin, la troisième méthode permettant la certification consistait à examiner les 20 000 procès verbaux transmis par la Commission électorale indépendante.
D'après Youn-jin Choi, ces trois procédés ont permis d'obtenir des résultats presque identiques et à chaque fois, dit-il, Alassane Ouattara était en tête avec au moins 8 points d'avance sur Laurent Gbagbo.
Reste maintenant une inconnue : comment transformer « cette victoire dans les urnes » en réalité matérielle.
Ouattara remercie la Cédéao
Le président de l'Union africaine, le Malawite Bingu Wa Mutharika a également demandé ce mercredi 8 décembre au président sortant de se retirer pour « respecter la volonté du peuple » et éviter « un bain de sang ».
La communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest, la Cédéao, réunie en sommet extraordinaire au Nigeria hier, mardi 7 décembre, a suspendu la Côte d'Ivoire de l'organisation. Cette décision a été saluée par Paris et par le président Nicolas Sarkozy, qui l'a qualifiée de « courageuse ».
Le rival de Laurent Gbagbo, Alassane Ouattara s'est aussi exprimé dans la journée de mercredi et a remercié la Cédéao pour son soutien.
Dans le camp adversaire, celui de Laurent Gbagbo, on ne voit pas du tout les choses de la même manière. L'ambassadrice de la Côte d'Ivoire, Marie Gosset critique la position de l'Union européenne vis-à-vis de son pays.

La Côte d'Ivoire paralysée politiquement et peut-être bientôt économiquement
Les investisseurs et les entreprises internationales sont inquiets notamment pour les filières café et cacao, les deux principales exportations du pays. La Banque mondiale et la Banque africaine de développement mettent en garde contre un appauvrissement et une déstabilisation de la sous-région.
344
Youn-jin Choi (photo), représentant spécial de l'ONU, a donné une conférence de presse ce mercredi matin, pour confirmer qu'il reconnaît la victoire d'Alassane Ouattara.
Reuters/Thierry Gouegnon
__._,_.___
Recent Activity:
Ce mail, y compris toute pièce jointe, est exclusivement adressé aux destinataires désignés de la liste AERNUSA.

This email and any attachments are intended solely for the addressee of the AERNUSA list.

1. Post message:
   aernusa@yahoogroups.com
2. To invite a new member to subscribe ask him to send an email to:
   aernusa-subscribe@yahoogroups.com
3. Unsubscribe:
   aernusa-unsubscribe@yahoogroups.com
4. List owner:
   aernusa-owner@yahoogroups.com

.

__,_._,___




--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: