vendredi 26 novembre 2010

IBK sur le Nord-Mali : « une double approche sécuritaire et développement pour contenir la menace terroriste »

IBK sur le Nord-Mali : « une double approche sécuritaire et développement pour contenir la menace terroriste »

C'est à Paris au siège de l'OCDE que s'est tenu les 15 et 16 novembre 2010 le Conseil de l'Internationale socialiste (IS), auquel participait Ibrahim Boubacar Keita (IBK), président du Rassemblement pour le Mali (RPM) et député de Bamako.

Cette rencontre, la seconde de l'année après celle de New-York en juin 2010, rassemblait  l'ensemble des leaders socialistes, parmi lesquels Georges Papandreou, Premier ministre grec et président de l'IS, Martine Aubry, première secrétaire du Parti socialiste (PS) français, ou encore Ehud Barak, ministre de la défense d'Israël. Le président irakien, Jalal Talabani a également fait le déplacement. Les débats portaient, quelques jours après le G20 de Séoul, sur les questions d'économie mondiale, le changement climatique, et la sécurité, thématique sur laquelle IBK s'est exprimé.

L'ancien Premier ministre a été très applaudi en débutant son propos par un vibrant hommage à son camarade Alpha Condé, élu à la présidence de la République de Guinée, devenant ainsi le premier président démocratiquement élu dans ce pays. Il a ensuite abordé la question de la sécurité dans la bande sahélo-saharienne, un « problème crucial pour la paix et la démocratie dans la région ». Selon IBK, la présence du terrorisme, du narcotrafic et d'AlQaeda au Maghreb Islamique (AQMI) dans le septentrion malien « entache l'image de notre pays, limite le développement des activités touristiques, met en péril la cohésion et l'unité nationale, et déstructure le tissu social des communautés touarègues qui vivent dans cette zone ». Il a de nouveau appelé à une réhabilitation et un retour de l'Etat dans le Nord, afin de juguler la menace terroriste et contenir le risque d'une expansion continentale. Pour l'ancien président de l'Assemblée nationale du Mali, il est nécessaire d'appliquer une « double approche sécuritaire et développement » en collaboration avec les voisins du Mali et les partenaires occidentaux, pour rétablir la confiance.

Proche de plusieurs personnalités du parti socialiste français, IBK a profité de son séjour parisien pour effectuer des rencontres bilatérales avec Martine Aubry, première secrétaire du PS, mais également avec Laurent Fabius et Hubert Védrine.

Le président du RPM, accompagné par Sékou Magassa, secrétaire général de la section RPM de Paris, a profité sa visite pour faire le point sur les activités du parti et le programme des prochains mois.

 

Cellule de Communication du Rassemblement pour le Mali (RPM)

Boubacar Toure


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: