mardi 21 septembre 2010

L'honorable Docteur Oumar Mariko ne participera au Hontenaire.

Salut
Je voudrais bien intervenir tour à tour sur les antennes des radios pour dire ce que je pense; mon absence du Mali et même si j'étais là, je n'aurais pas participé à  la fête moqueries des riches qui ont bradé la souveraineté de notre peuple contre leurs milliards qui font des affamés des malades, des morts. Oui le 22 septembre c'est le combat de notre peuple contre l'impérialisme français et l'engagement du Mali pour l'indépendance. Élan de cette lutte cassé par la soldatesque armée du coup d'état du 19 novembre 1968 conduite par Moussa Traoré. Par la politique d'ajustement structurel du Fmi, de la Bm, par la promotion du secteur privé sur les décombres du public, l'enrechissement personnel, l'abandon des richesses naturelles du pays aux mains de la bourgeoisie parasitaire au pouvoir et des multinationales, l'injustice institutionalisée par la justice du Mali, Alpha Oumar Konaré, Amadou Toumani Touré continuent cette politique de reniement de notre souveraineté. Alpha, ATT et tous les partis politiques qui soutiennent leur programme, leur déclaration de politique générale sont en rupture avec la vision, le projet de société, la foi du Président Modibo Kéita. Quoi de plus normal qu'au nom d'une prétendue unité nationale mais en fait unité de conivence d'intérêt qu'ATT daigne faire venir Moussa Traoré aux festivités de leur cinquantenaire de gabegie, de détournement des deniers publics, de destructions de nos mines. Les propos griotiques de Monsieur Baba Hakib Haidara n'y changent rien même s'ils sont tenus chez la veuve Modibo Kéita habillée pour la circonstance. Bravo à notre Tantie Mariam, tu viens de te montrer digne de notre père; circonspecte, tu as montré toute ta lucidité en tranchant donnant dans la langue de bois pour renvoyer ceux là qui profanent l'âme de Modibo Kéita. Ils n'ont compris ce que signifie le "Tenguensoya".
Oui nous célébrons l'indépendance arrachée aux prix de multiples sacrifices de notre peuple le 22 septembre 1960. Non nous ne fêterons pas leurs quarante deux ans de perte de souveraineté et d'enrichissement personnel au détriment de notre peuple, leurs fête des milliardaires Oui nous méditons pour arrêter cette perte de souverainété commencée depuis le 19 novembre 1968 que hélas les sacrifices de Mars 1991 n'ont pas réussis à arrêter. Oui "les armées battues sont à meilleures écoles". Nous nous battrons pour arrêter ce folklore, cette moquerie outrancière de la bourgeoisie réactionnaire malienne qui a transformé récemment notre pays en théâtre d'opération militaires pour les forces impérialistes ridiculisant et humiliant notre armée. Fêtez fêtez toujours, le jour où le Mali se remettra débout comme Soundiata, vous verrez partout des Cabral, des Modibo, des Babemba, des Diossé, des Firhoun qui n'ont rien à voir avec les mêmes que vous magnifiez pour les mieux liquidés.
La lutte continue et la victoire est certaine.

 

Oumar Mariko

Secretaire General du Parti SADI

21 septembre 2010


--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: