mardi 14 septembre 2010

"La corruption a atteint des niveaux inquiétant au Mali" selon MAEP



Afriscoop - mardi 14 septembre 2010

La corruption a atteint des niveaux inquiétant au Mali (experts africains)

Le Mécanisme africain d' Evaluation par les Pairs (MAEP) affirme que la corruption a atteint des niveaux inquiétants au Mali, dans un rapport rendu public lundi à Bamako.

Sur le climat de l'investissement au Mali, presque la moitié des entreprises enquêtées considèrent la corruption comme étant la contrainte la plus forte pour les investissements, indique le document qui a été remis au président malien.

Le rapport relève aussi la taille importante du secteur informel et la fragilité du secteur formel, la multiplicité des structures de contrôle peu coordonnées et ne disposant pas de ressources appropriées pour leurs fonctions, la dispersion, la faiblesse et parfois la complicité des contre pouvoirs, la montée de l'hédonisme et de l'appât du gain facile et rapide ainsi que la banalisation de la corruption.

Selon les résultats des enquêtes menées par les experts du MAEP, 47,3% de Maliens affirment ne pas avoir confiance dans les partis politiques. Ils pensent que « les partis politiques créent la division et la confusion. Il ne serait donc pas nécessaire d'en avoir beaucoup au Mali ».

Après avoir reçu le rapport, le chef de l'Etat malien a engagé le gouvernement du Mali à prendre toutes les dispositions pour la mise en oeuvre des recommandations en vue de l' approfondissement de la démocratie et la bonne gouvernance.

« Le document souligne avec justesse les défis de la gouvernance et du développement, auxquels nous devons continuer à faire face. Il s'agit entre autres de la consolidation de la paix au Nord Mali, de la poursuite de la lutte contre la corruption, de la formation de ressources humaines de qualité, à travers une école performante et apaisée », a-t-il conclu.

Les experts du MAEP ont effectué deux missions d'évaluation au Mali, à la demande du gouvernement. Leurs évaluations ont porté sur une dizaine de questions relatives au conflit au Nord Mali, la modernisation des institutions publiques, la corruption, le genre, l'éducation, la formation et l'emploi, les migrations et Maliens de l'extérieur, les ressources naturelles et le développement durable, l'agriculture et la sécurité alimentaire, le changement climatique, l'impact de la crise économique et financière sur la Mali.
(Xinhua)



--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: