samedi 27 février 2010

Fwd: [msas] Démocratie et coups d’états en Afrique, le cercle infernal



---------- Message transféré ----------
De : Kamano Bengaly <b_kamano@yahoo.fr>
Date : 27 février 2010 19:44
Objet : [msas] Démocratie et coups d'états en Afrique, le cercle infernal
À : msas@maliwatch.org, KenedougouForum@yahoogroupes.fr


Elections démocratiques et coups d'états en Afrique, le cercle infernal.

Coup d'état pour détrôner le dictateur arrogant, imbu de sa personne et méprisant envers le peuple. Organisation d'élections libres et transparentes (si ces termes ont bien une définition dans nos dialectes africaines), remise du pouvoir au leader politique qui a le plus de quoi acheter les consciences, ou au même putschiste transformé en la circonstance en démocrate.

L'homme propre et intègre, qui avait promis de mettre fin à la corruption et remettre le pays sur la trajectoire du développement irréversible, ayant goutté aux délices du pouvoir, se laisse tellement s'y laisser qu'il oublie au passage le peuple qui l'avait élu en s'adonnant à des pratiques dignes d'un chef de gang : révision de la constitution pour fermer les portes à toute alternance possible, corruptions, vols, malversations et détournements des biens publics, agressions ou assassinats des journalistes, écrivains et intellectuels, immigrations choisies ou forcées des populations, etc…..

….. Jusqu'à ce des rafales de mitraillettes ou des tirs à la mitrailleuse 12.7 le réveil de sa profonde transe dans laquelle la drogue du pouvoir l'avait plongé depuis la veille de son élection. Et le cycle infernal reprend depuis le début : réorganisation d'élections libres et transparentes, etc…….

Pour que nos démocraties fonctionnent, les élections ne suffisent pas. Il faut que nos leaders politiques, enclins à se comporter en chefs de gang dès qu'ils accèdent aux commandes, s'affranchissent de cette culture de l'impunité, répondent de leurs actes et fassent enfin preuve de sens du bien public.

Kamano

 

______________________________________
Savoir, c'est porter la responsabilité d'agir, et agir c'est s'engager dans la voie de la reforme de la société. L'engagement est une responsabilité sociale de l'intellectuel





--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: