jeudi 15 octobre 2009

Global Voices en Français



---------- Message transféré ----------
De : Global Voices en Français <claireulrich@gmail.com>
Date : 15 octobre 2009 03:05
Objet : Global Voices en Français
À : assadekab@gmail.com


Global Voices en Français


Laos : Les besoins des victimes des innondations

Posted: 14 Oct 2009 01:29 PM PDT

Billet publié par Mong Palatino · Traduit par Claire Ulrich · Voir le billet en anglais

Les victimes des inondations [en anglais] au Laos ont besoin de riz, d'ustensiles ménagers, de vêtements, de médicaments, et d'abris de fortune, selon le gouvernement laotien. Le typhon Ketsana, qui a frappé le Laos le mois dernier, a provoqué des inondations dans le sud du pays.

Laos : Des maisons pour les esprits

Posted: 14 Oct 2009 01:25 PM PDT

Billet publié par Mong Palatino · Traduit par Claire Ulrich · Voir le billet en anglais

Le blog Vientiane Daily Photos propose une photo d'un magasin de Vientiane, au Laos, spécialisé en  'maisons pour les esprits' .

Porto Rico : Licenciements massifs, 25 000 fonctionnaires congédiés cette année

Posted: 14 Oct 2009 12:13 PM PDT

Billet publié par Firuzeh Shokooh Vallet · Traduit par Pauline Ratze · Voir le billet en anglais

Lire aussi : Porto Rico : parés pour la grève nationale
La première semaine d'octobre a été particulièrement difficile pour Porto Rico : le gouverneur, Luis Fortuño, a licencié près de 17 000 [en espagnol] employés gouvernementaux. Au total, cette année, plus de 25 000 fonctionnaires ont été congédiés par le gouvernement élu au mois de janvier dernier. L'annonce de cette nouvelle vague de licenciements a immédiatement entraîné une large mobilisation [en espagnol]. Les travailleurs, les femmes, les étudiants, les professeurs [en espagnol] et beaucoup de simples citoyens se sont rassemblés pour tenir des conférences de presse ou organiser des manifestations pour exprimer leur colère face à cette décision qui place des milliers de familles dans une situation désespérée. Dans un acte de désobéissance civile, un groupe de personnes s'est enchaîné devant la résidence du gouverneur, La Fortaleza, afin d'en bloquer l'entrée. Ils ont mis sur pied ce qu'ils ont appelé un "camp de la dignité", mais ont rapidement été délogés par une force de police spéciale. Les syndicats ont annoncé une grève nationale qui aura lieu demain.

Des manifestants devant la résidence du gouverneur. Photo de José Antonio Rosado de Prensa Comunitaria

Photo de José Antonio Rosado de Prensa Comunitaria..

Photo de José Antonio Rosado de Prensa Comunitaria


La situation donne également lieu à des manifestations de colère des citoyens. Alors qu'il donnait une conférence de presse dans l'est du pays, le gouverneur a été pris pour cible par un individu qui lui a lancé un œuf [en espagnol], mais a réussi à esquiver le projectile. L'homme, du nom de Roberto García, a été inculpé de tentative d'agression puis relâché sous caution. Il a expliqué par la suite qu'il avait voté pour le gouverneur, mais qu'il était extrêmement déçu des licenciements ordonnés par ce dernier parmi les fonctionnaires. Les associations de femmes ont dénoncé [en espagnol] les licenciements en expliquant qu'ils touchaient de manière disproportionnée les femmes, notamment les mères célibataires dont le revenu est le seul moyen de subsistance de la famille.

Manifestations à San Juan. Photo d'Antonio Rosado de Prensa Comunitaria.

Manifestations à San Juan. Photo d'Antonio Rosado de Prensa Comunitaria

La blogosphère porto-ricaine a été inondée de commentaires et d'analyses de la situation politique, sociale et économique précaire que connaît Porto Rico. Sergio Marxuach, directeur des campagnes politiques du

Center for the New Economy [en anglais], une association à but non lucratif cherchant des solutions d'économie progressistes, basée à Porto Rico, fait part de son analyse de la situation sur son nouveau blog [en espagnol]:

Tous les économistes s'accordent sur le fait que le licenciement de 20 000 fonctionnaires en période de récession, aura les effets suivants : 1) augmentation du taux de chômage à plus de 18 % ; 2) accentuation de la récession, car 20 000 emplois en moins réduit la consommation globale du pays ;
 3) augmentation de la demande en services publics, par exemple dans les secteurs de l'éducation et de la santé ; 4) chômage prolongé car le secteur privé ne recrute pas massivement en période de récession ; et 5) dans le cas spécifique de Porto Rico, dégradation de la situation pour les banques car 46 % des fonctionnaires ont un crédit immobilier.

Sur Ventanasur [en espagnol], Reinaldo Millán explique :

Le parti au gouvernement est pleinement satisfait : il n'y a pas d'opposition et les médias sont conservateurs. Net avantage, en plus du fait que les actionnaires des médias sont parents avec les directeurs des entreprises qui bénéficieront du maintien de la loi régissant les accords entre les secteurs privé et public. Cette loi transfère la responsabilité de certains services publics au secteur privé et permettra à celui-ci de gérer des fonds publics qui étaient jusqu'ici géré par des agences gouvernementales.

Manifestation à San Juan. Photo de Jose Antonio Rosado de Prensa Comunitaria.

Manifestation à San Juan. Photo de Jose Antonio Rosado de Prensa Comunitaria.

Sur son blog,

Poder, espacio y ambiente [en espagnol], l'avocate Erika Fontanéz se demande quelles raisons a invoqué le gouvernement pour justifier les licenciements. Celui-ci assure qu'au final les coupes effectuées profiteront à la population.

Nous avons besoin de savoir si certains critères, tels que le sexe, ont été pris en compte. S'ils ont fait attention aux postes généralement occupés par des femmes. Savons-nous combien de ces 17 000 personnes sont des femmes? Combien d'entre elles sont des mères célibataires ? Quel est le pourcentage de femmes ? A quel secteur ces personnes appartiennent ? Quels vont être les coûts liés aux dépenses de santé pour les personnes qui n'ont pas d'assurance maladie ? Quels seront les bénéfices d'une augmentation des personnes souffrant de problèmes de santé mentale, des suicides, du sentiment d'insécurité, des personnes qui pourraient perdre leur logement et auront besoin d'un logement subventionné? Des chiffres, nous voulons des chiffres.

Deepak Lamba-Nieves, doctorant en développement et planification internationale, partage aussi son avis sur le blog (Trans)actions : (Trans)acciones [en anglais]:

Les mesures prises pour réduire les dépenses du gouvernement comprennent : les offres d'incitation au départ en retraite, la réduction volontaire des heures de travail, la levée des accord de convention collective et les licenciements de fonctionnaires. En plus de ces mesures draconiennes, le gouvernement s'est acharné sur les plus démunis en

déplaçant les personnes vivant dans des logements non conformes, en réprimant tout mouvement d'opposition des classes populaires et en déployant des contingents de police anti-émeute pour briser la moindre manifestation. Pour le moment, il est difficile d'imaginer quel tournure vont prendre les événements. J'ai l'impression qu'un grand nombre de personnes en ont raz-le-bol de ce qui se passe dans le pays. Certains souffrent plus que d'autres, mais comme chaque personne qui a été un jour blessée le sait, après un certain temps, si la situation ne s'améliore pas, les personnes qui cotoient des gens qui souffrent partagent leurs souffrances. Je ne crois pas que ceux qui sont actuellement au pouvoir se rendent réellement compte de ce qui est en jeu. Les troubles actuels peuvent déboucher sur beaucoup de situations négatives différentes et même si l'économie reprend, certains dégâts, et certaines images, seront difficiles à oublier.

Les photos de José Antonio Rosado sont publiées avec la permission de

Chine : Les incinérateurs d'ordures remis en cause

Posted: 14 Oct 2009 09:59 AM PDT

Billet publié par John Kennedy · Traduit par Claire Ulrich · Voir le billet en anglais

Entre les importations d'ordures d'Amérique du nord [en anglais] et la consommation nationale chinoise, les décharges d'ordures de plusieurs villes chinoises [en anglais] sont en train de déborder [en chinois]. Les incinérateurs d'ordures avec récupération de chaleur sont utilisés depuis plusieurs années [en anglais] et même s'ils sont aujourd'hui  interdits [en anglais] en milieu urbain,  ils restent toujours une source d'inquiétudes pour les habitants des villes.

trashmom(2)

La journaliste Liu Tianzhao du Southern Metropolis Daily suit ce dossier de très près sur Twitter depuis que ses articles ont été  harmonisés (censurés) [en chinois, comme tous les liens] avant publication. Elle rappelle que selon les règlementations votées l'an dernier, les incinérateurs d'ordures construits au cours des trois prochaines années doivent respecter une zone tampon de sécurité de 300 mètres au minimum et, dans un billet sur la plateforme de blogs Bullogger, cite deux spécialistes chinois des risques sur la réduction de la dioxine émise dans l'atmosphère durant l'incinération des ordures.

Elle remarque aussi que vingt incinérateurs avec récupération de chaleur seront construits dans la seule province côtière de Fujian dans les trois ans à venir, et que leur technologie de réduction des émissions toxiques à 70 pour cent seulement des normes internationales.

Ce message sur Twitter était adressé à l'activiste Lian Yue, qui vit au Fujian. Celui-ci répond que les différentes administrations offrent des subventions pour la construction d'incinérateurs d'ordures, signe, remarque-t-il, que les institutions telles que  la Commission nationale de développement et des réformes ou le  Ministère de la protection de l'environnement ne sont pas seulement incapables de juguler la pollution, mais qu'elles tirent en plus profit de leur incapacité à le faire.

Cette année, le gouvernement du district de Panyu au Guangzhou, au sud de la Chine, a annoncé la construction d'un incinérateur d'ordures qui a provoqué une importante contestation localement.  Comme  l'écrit le blogueur Mo Ke  sur Yangcheng Evening News , l'incinérateur sera selon toute probabilité achevé et déjà en fonction à l'automne 2010 :

城市垃圾的处理是一个世界性的难题,我们也不例外。据番禺区市政园林局长周剑辉称,两年内番禺或遭遇"垃圾围城",垃及形 势刻不容缓,故希望国庆后就开工建设,且越快越好。同时,有关部门信誓旦旦地表示,该垃圾焚烧项目的技术、工艺先进成熟,垃圾焚烧释放的二恶英含量非常 少,不致造成环境污染,而且该项目的选址也已是"最优选择",希望居民不必视垃圾焚烧厂为"洪水猛兽"。据悉,该项目正在进行环评。但已经征了地,并完成 了部分补偿工作。未敲钟先入饭堂矣。

有关部门也声称,"不可能上一个污染项目",但即使如此,这并不足以缓解和打消周边数十万居民对该工程项目可能造成的环境污染,及其对人们生命健康构成威胁的极度忧虑。

Les ordures en milieu urbain sont un problème mondial, et nous n'y faisons pas exception. Selon le dirigeant du ministère des forêts du district de Panyu, la ville menace d'être envahie d'ordures, et on ne peut plus reculer le moment de s'en occuper. J'espère que la construction commencera après la Fête nationale, le plus tôt sera le mieux. En même temps, les autorités compétentes ont juré solennellement que la technologie choisie pour cet incinérateur d'ordures sera moderne, qu'elle a fait ses preuves, et que les émissions de dioxine seront extrêmement faibles, qu'elles ne causeront pas de pollution, que le lieu choisi pour ce projet est "le lieu optimal", et qu'ils espèrent que les habitants ne considèreront pas cet incinérateur comme une plaie pour leur commune.  Selon différents articles, le projet est actuellement dans la phase d'étude d'impact sur l'environnement. Le terrain a déjà été terrassé et des dédommagements aux expropriés ont déjà été versés. Les gens jugent avant d'avoir pu voir sur pièce.
Les autorités compétentes ont de leur côté également déclaré que  "ce projet ne sera en aucun cas polluant". Cela ne suffit pas à dissiper les inquiétudes très vives de dizaines de milliers d'habitants qui vivent à proximité. Ils craignent que ce projet soit une source de pollution et une menace pour leur santé et leurs moyens de subsistance.

实际上,周边居民对垃圾焚烧厂的担忧并不多余。二噁英是国际公认的一级污染物,是毒性最大的化合物之一,其毒性是氰化物的 130倍、砒霜的 900倍,国际癌症研究中心已将其列为人类一级致癌物。即使是微量的二噁英也对人体有害。而就目前技术而言,垃圾焚烧项目事实上也并非如官方所说的那样环 保、安全,即使在学术研究层面上,也存在巨大争议乃至截然相反的观点和结论。美国环境健康基金全球化学安全项目总监约瑟夫·迪冈认为,垃圾焚烧炉是产生二 噁英的重要途径之一。而目前国际上对二噁英的实时监测尚是难题。英国伯明翰大学环境化学高级讲师斯图尔特·哈瑞说,对二噁英的实时监测,虽有很多研究,但 他认为到现在还是不可能的,"现在最快的监测速度只能做到12个小时,且非常难做到。"

En fait, l'inquiétude des habitants devant cet incinérateur d'ordures n'est pas sans fondements. La dioxine est reconnue au niveau international comme un poison très dangereux, l'un de ceux qui ont le plus haut potentiel de toxicité de tous les résidus, 130 fois plus toxique que le cyanure et 900 fois plus toxique que l'arsenic. Il est classé dans la liste des polluants cancérigènes comme polluant de niveau 1 par l'Agence pour la recherche sur le cancer. Même des traces de dioxine peuvent être dangereuse pour la santé humaine. Et pour ce qui est de la technologie actuelle, les incinérateurs d'ordures ne sont pas aussi sûrs et inoffensifs pour l'environnement qu'on veut nous le faire croire ; même chez les  scientifiques, il y a des opinions et des conclusions très différentes. Selon le professeur Joseph DiGangi, Directeur du programme de sécurité chimique pour le Fond américain de la santé environnementale, l'incinération d'ordures est l'une des sources les plus importantes de dioxines. De plus, le suivi en temps réel de la dioxine reste un problème, dans le monde entier. Le professeur de chimie de l'université de Birmingham, Stuart Harrad, a dit qu'en dépit de toutes les études, le suivi en temps réel de la dispersion des dioxines est toujours impossible :  "Actuellement, le suivi le plus rapide peut être fait dans les douze heures, et même cela reste extrêmement difficile."

L'incinérateur de Panyu est situé à quelques kilomètres de plusieurs agglomérations très peuplées de Guangzhou, comme le rappelle NetEase. Des dizaines de milliers de propriétaires du district s'opposent à la construction imminente de l'incinérateur. Quelques commentaires laissés sous cet article :

1
解决垃圾不是问题
关键是程序
为什么公众永远被蒙在鼓里?
2
一个骗子骗人1000次以后宣布从此要讲实话
谁敢相信他?

1. Gérer les ordures n'est pas le problème
Le problème, c'est la manière dont c'est fait
Pourquoi la population est toujours tenue à l'écart des informations ?

2. Si un menteur vous roule mille fois, puis annonce qu'à partir de maintenant, il dit la vérité
Qui va le croire ?

处理这类问题很简单。
我们都听说过:就餐时,客人发现饭菜里有只苍蝇,喊来老板,老板立马吃掉,以示无碍。
反正都住番禺,利益相关人都安置在周围楼盘,既可解决员工福利问题,又可拉动房地产市场,还可以照顾人心….一石多鸟。

Gérer des problèmes comme celui-ci est simple
Nous connaissons tous cette histoire : durant un repas, un client trouve une mouche dans son assiette et appelle le patron. Pour prouver qu'il n'y a pas de problème, le patron attrape la mouche et la mange.
Les actionnaires vivent tous à Panyu, de toute façon, alors, logez-les dans les bâtiments autour ; ça résoudra ce problème au bénéfice des travailleurs, le marché immobilier local sera stimulé, et les gens seront rassurés…D'une pierre, beaucoup de coups.

叫张广宁妈妈住到那个厂区去

Dites à  Zhang Guangning d'installer sa maman près de l'incinérateur

其实是业主怕的是他的房子以后没有升值空间。

Les propriétaires ont juste peur que leur maison perde de sa valeur après.

番禺区市政园林局局长周剑辉希望尽快动工
你们猜垃圾场是谁的

Le chef du bureau des forêts du district de Panyu , Zhou Jianhui, il espère que la construction va commencer le plus vite possible.
Et pouvez-vous deviner à qui appartient l'incinérateur ?

我觉得这又是政府无知、无能、短视的又一个例子!
番禺拥有广泛的未开发地方,真需要在已经发展成熟的华南板块中心,搞一个垃圾焚烧厂?在此搞的唯一理由只是运输成本低!
从地图可以看到:附近是住宅、是新火车站、是番禺的商务旅游区,八年左右就会发展为类似现在天河体育中心一样的区域!
试想在繁华的北京路旁边有一个垃圾焚烧厂,合适吗?
使用五年再搬?
这不是浪费纳税人的钱吗?

Je pense que c'est juste un énième exemple de l'ignorance, de l'incompétence et du manque de clairvoyance du gouvernement !
Le district de Panyu a plein de zones désertes, fallait-il qu'ils construisent un incinérateur d'ordures juste au milieu de la zone très urbanisée du nord de Panyu ? L'unique raison de ce choix, c'est parce que le coût du transports [d'ordures] sera bas ! Si vous regardez une carte, vous pourrez voir que juste à cet endroit, il y a des résidences, la nouvelle gare ferroviaire, le quartier des affaires et du tourisme de Panyu, une zone qui dans environ huit ans sera supposément aussi développée que le centre de Tianhe l'est aujourd'hui !
Réfléchissez-y : est-ce que ce serait bien de construire un incinérateur d'ordures juste à côté de la très animée rue de Pékin ?
Et ils vont tout démonter dans cinq ans ?
Est-ce que ce n'est pas gâcher l'argent des contribuables ?

[liste de toutes les zones résiall the large residential communities in the vicinity] 真不知是番禺的那些专家选的地址.环保所的局长一定不在附近居住.既然最先选择了开发这一地区(广州新客站)为什么又要去破坏这一地方呢(垃圾焚烧 厂)…………..请各位领导再仔细考虑考虑.既生俞,何生亮呀!

Je ne comprends vraiment pas comment les experts de Panyu ont choisi cet endroit. Je peux vous garantir que le chef du ministère de l'environnement ne vit pas dans le coin.
Etant donné qu'il ont choisi cette zone pour le développement de la ville, avec la nouvelle gare, la nouvelle gare routière, pourquoi vont-ils maitenant tout tout compromettre avec un incinérateur d'ordure ? ….Je vous en prie, les chefs, réfléchissez-y bien.
Nous ne gagnons jamais !

群众不理解可以等等.没有地方放垃圾就堆起来,等到群众有要求了在建嘛.

Si les gens ne peuvent pas l'accepter, alors, il suffit d'attendre. Il n'y a plus d'espace pour empiler leurs ordures, laissez-les s'accumuler, et ils vous supplieront de construire l'incinérateur.

建可以,但也不能拿老百姓的健康开玩笑啊,那么多空地不选,选一个居民集中区!!!不仅仅是番禺的垃圾,还要承担广州市的垃圾!呵呵,人们从亚洲第一大火车站出来以后,一定会感叹:哇,广州的"烟筒"如此壮观!!欢迎大家到亚洲第一大火车站接受"二噁英"的洗礼!!!

Construisez-le, mais ne traitez pas la question de la santé publique comme une blague. Il y a tellement de terres vides qui auraient pu être utilisées, mais au lieu de ça, ils ont choisi une zone densément peuplée !!! Et ce n'est pas juste les ordures de Panyu, ils vont devoir traiter les ordures du Guangzhou aussi ! Hé, les voyageurs vont débarquer de la plus grande gare ferroviaire d'Asie, et ils ne pourront que dire "Incroyable ! La "cheminée" de Guangzhou est incroyable !!". Nous souhaitons la bienvenue à tous ceux qui viennent par la plus grande gare ferroviaire d'Asie se faire baptiser à la dioxine !!!

我是环保行业从业人员,从事环保治理工程8年,参与过废气处理项目数项,也了解了一些国内外同类项目,没做过,也没见过那 个环保治理工程效率能达到100%,而只能减轻污染,我们的专家良心在哪?还没建就敢说"无污染"?我只能说,狗屁专家为钱说话,为垃圾发电的国家补贴说 话。另外在权力支持下的国有企业没几个认真做环保的,因为他们和上级部门一家的。强烈抵制。

Je travaille dans le secteur de la protection de l'environnement, ça fait huit ans que j'y travaille, et j'ai travaillé sur des tas de projets de réduction des émissions [de dioxine], donc, j'en connais un rayon sur ce genre de projets, chez nous comme à l'étranger, et je n'ai jamais travaillé sur un projet, ou vu un, qui arrive à  100% d'efficacité dans la protection de l'environnement ; au mieux, ils peuvent seulement diminuer la pollution, ce qui me fait me demander si nos spécialistes ont une ombre de scrupules ? Cet incinérateur n'a pas encore été construit, et déjà, ils osent dire qu'il sera  "non-polluant" ? Tout ce que je peux dire, c'est que ces foutus spécialistes parlent uniquement au nom de l'argent, pour les subventions d'état aux incinérateurs d'ordures. Et même avec le soutien des autorités, il n'y a presque pas d'entreprises possédées par l'état qui puisse prouver qu'elle est sûre pour l'environnement, parce que ils sont tous au pieu en train de coucher avec les institutions qui les supervisent. Je m'oppose absolument à ce projet.

在亚运会场附近、在即将建成的新火车站新省客运站附近、在密集的居民生活区附近、在广州未来的新天河城里建垃圾焚烧场,这种自毁广州的做法,是广州市领导的决策吗?你们是在建政绩还是毁自己的政绩呢?太愚蠢了!

A proximité du lieu choisi pour les Jeux Asiatiques de l'an prochain, à proximité de la future nouvelle gare ferroviaire et de la gare routière régionale, à proximité de zones urbaines densément peuplées… Ce projet suicidaire de construire un incinérateur dans le futur centre-ville de  Guangzhou est-il venu des dirigeants de la ville de Guanzhou ? Essayez-vous de gagner des points, ou de détruire votre carrière politique ? C'est juste trop stupide  !

"Qu'allons-nous faire avec les ordures ?" demande Huo Weiya sur  China Dialogue dans un article sur le problème des ordures à Pékin. "Les brûler n'est pas le point final de l'histoire."

Porto Rico : Parés pour la grève nationale

Posted: 14 Oct 2009 04:54 AM PDT

Billet publié par Firuzeh Shokooh Valle · Traduit par Lester Bolicenni · Voir le billet en anglais

Porto Rico se prépare pour la grève nationale [en espagnol] qui aura lieu le jeudi 15 octobre. Le licenciement de près de 17 000 fonctionnaires [en français] au début du mois par le gouverneur de Porto Rico, Luis Fortuño, a provoqué d'importantes mobilisations dans différents secteurs de la société civile : ouvriers et syndicalistes, femmes, écologistes, étudiants, et professeurs sont des exemples parmi d'autres. Les manifestations et actes de désobéissance civile se sont multipliés, afin de protester contre une politique économique que le gouvernement affirme nécessaire, à cause de la crise financière. Au total, cette année, le gouvernement récemment élu a licencié 25000 employés du service public.

Au cours des derniers mois, des arrêtés d'expulsion [en anglais] au sein de communautés pauvres et délaissées, des brutalités policières, et l'arrêt d'initiatives communautaires comme le Fideicomiso del Caño Martín Peña ont fait grandir le ressentiment de certaines catégories de la société envers le gouvernement [en espagnol]. S'y ajoute une série de déclarations d'officiels du gouvernement, qualifiées de "cruelles et offensantes", comme le désormais tristement célèbre "c'est la vie" [en anglais], ou plus récemment, quand Marcos Rodríguez Ema, le ministre de la fonction publique (Chief of Staff) mis en place par le gouverneur, a comparé les manifestants à des terroristes [en espagnol]. En réponse à ces propos, Tito Otero a mis en ligne la vidéo d'un garçon jouant du violon au pied des marches du Congrès. On peut entendre l'enfant dire :  "Je ne suis pas un terroriste. Je crois en la justice de mon pays."

C'est donc dans ce climat de tension que les blogueurs et utilisateurs de Twitter se tiennent prêts pour cette grève qui vise à paralyser le pays pendant une journée. Sur son blog Cargas and descargas [en espagnol], Edwin Vázquez a appelé les blogueurs et les citoyens à utiliser Twitter et Facebook pour faire circuler les informations le jour de la grève. Déjà, les propriétaires du compte Twitter @caribnews [en espagnol] demandent à leurs abonnés de leur suggérer des mots-clés (hashtag). Ainsi, #twittericans [en espagnol] est celui utilisé pour référencer les premières discussions.

Singapour : Plus de dollars ne veut pas dire plus de bébés

Posted: 14 Oct 2009 04:15 AM PDT

Billet publié par Daniel Chandranayagam · Traduit par Pauline Ratze · Voir le billet en anglais

Une rétribution financière incite-t-elle les femmes à vouloir des enfants ? Au vu des chiffres rassemblés par le gouvernement de Singapour dans le cadre du système de primes de naissance mis en place pour relever le taux de natalité du pays - qui est en baisse - la réponse est négative.

Si l'on en croit les médias [en anglais, comme tous les liens de ce blog], en 2008, le gouvernement de Singapour a distribué 230 millions de dollars de Singapour (environ 160 millions d'euros) en primes de naissances. Il semblerait toutefois que l'augmentation des naissances attendue ne soit pas au rendez vous.

Le site web du gouvernement de Singapour explique :

Vous recevrez chacun jusqu'à 4 000 dollars de Singapour pour votre 1er et 2ème enfant et jusqu'à 6 000 chacun pour votre 3ème et 4ème enfant. Les enfants nés depuis le 17 août 2008 recevront des subventions gouvernementales :  un dollar pour chaque dollar que vous versez sur le compte de développement de votre enfant. Les enfants nés avant le 17 août 2008 recevront une prime correspondante à la somme ayant été versée sur leur compte, s'ils sont les 2èmes, 3èmes ou 4èmes de la famille.

Le compte de développement est un compte d'épargne spécial que vous pouvez ouvrir dans toute succursale de la OCBC Bank ou de la Standard Chartered Bank si votre enfant y a droit. Vous pouvez verser de l'argent sur ce compte à tout moment jusqu'au 31 décembre de l'année à laquelle votre enfant fête ses six ans. Les sommes que vous verserez seront abondées à quantité égale le mois suivant par le gouvernement, à concurrence de  6 000 dollars pour le 1er et le 2ème enfant, de  12 000 dollars pour le 3ème et le 4ème et jusqu'à 18 000 dollars pour le 5ème et les suivants.

Cela signifie que les enfants qui y ont droit recevront en plus des primes de naissance en argent liquide des versements du gouvernement sur leur compte de développement, jusqu'à une certaine limite et selon leur ordre d'arrivée dans la famille.

Les statistiques du Secrétariat national de la population de Singapour ont révélé récemment que  32 423 enfants étaient nés l'année dernière, soit seulement 129 de plus qu'en 2003, l'année précédant celle où le Gouvernement a décidé de l'extension du système des primes de naissance pour y inclure le premier et le quatrième enfant.

Selon l'auteur du blog Mother of Six, habitante de Singapour qui partage son opinion sur la maternité et les questions sociales, peu de personnes considèrent l'idée d'avoir une grande famille. Elle explique :

Souvent, quand je dis que j'ai six enfants, les gens ne veulent pas me croire. Beaucoup doivent penser que nous sommes fous car à Singapour la plupart en ont un ou deux. Avec les primes de naissance, peut-être que dans le futur en avoir un ou deux sera banal, mais six ?

La plupart des arguments généralement avancés pour ne pas avoir autant d'enfants à Singapour sont d'ordre économique. L'augmentation du coût de la vie en est un. Si en plus on tient compte des frais liés à la scolarité, aux cours particuliers, aux transports scolaires, à la garderie et à l'aide ménagère, il est dissuasif d'avoir plus de 2 enfants.

De plus, les mères célibataires n'ont pas droit aux primes de naissance. Voilà ce que publie à ce sujet le blog de l'Association des mères célibataires de Singapour :

Si l'on offre aux mères célibataires la possibilité de s'installer pour fonder leur famille seules, elles peuvent apprendre à vivre de manière indépendante et à pourvoir à leurs besoins.

Leur permettre de bénéficier des mêmes droits, comme le droit aux logements construits par l'état et le droit de toucher les primes de naissance, c'est les soulager des inquiétudes liées aux pressions qu'elles subissent à la maison et leur offrir la possibilité de se concentrer sur leur travail et de s'occuper d'elles. En ayant l'esprit plus léger et en disposant de plus d'énergie, elles peuvent mieux planifier leur avenir.

Les primes à la naissance permettent aux mères célibataires de couvrir les besoins élémentaires de leurs enfants, tels que le lait et les couches. Les mères célibataires peuvent aussi utiliser cet argent pour inscrire leurs enfants dans des garderies de manière à disposer de plus de temps et pouvoir trouver un emploi stable. Les primes permettent aux mères célibataires de se libérer l'esprit.

Sur To Fix A Mocking Peasant, le blog personnel de Molly, on trouve une intéressante analyse de la situation à propos de l'attitude du gouvernement envers les mères célibataires:

Comme d'habitude, notre chère CNA (Channel News Asia) est capable de résumer la désespérante et incroyablement circulaire (il)logique de nos autorités en une phrase brève (peut-être sans y voir l'ironie ?)

« Les primes de naissance ne seront pas étendues aux mères célibataires car elles font partie des aides réservées aux couples mariés ».

Autrement dit, nous n'étendrons pas les primes de naissance aux mères célibataires parce que nous n'allons pas le faire. Ces primes resteront destinées aux couples mariés car ne voulons pas en faire profiter d'autres personnes.

Molly écrit plus loin :

Une autre très bonne raison avancée par Mme Yu-Foo (Ministre du développement de la communauté, de la jeunesse et des sports) pour ne pas étendre les primes de naissance aux mères célibataires est qu'elles ont droit à d'autres aides, comme les mères mariées…

En d'autres termes, les mères célibataires n'ont pas droit aux primes de naissances parce qu'elles ont droit à d'autres aides.

Cependant, le meilleur argument de Mme Yu-Foo est le suivant :

« Les aides destinés aux parents mariés ne constituent pas un plan d'aide financière pour les enfants. Le gouvernement ne peut pas et ne doit pas devenir un père de substitution. »

Donc, les primes de naissance visent à alléger les coûts financiers liés à l'arrivée d'un enfant, mais ne constituent pas un plan d'aide financière ! Le gouvernement peut verser des primes de naissance aux couples mariés à bas revenus sans pour autant devenir un père de substitution, mais s'il étend ces primes aux mères célibataires, il le devient !

Elle conclut son commentaire en écrivant :

Les mères célibataires, plus souvent que les femmes mariées, qui décident de garder un enfant au lieu d'avorter pour éviter les préjugés sociaux que certains associent à leur situation, font ce choix de manière réfléchie.

Les enfants de parents célibataires font aussi leur service militaire.

Pretty Princess Maggie, « une mère dévouée à sa famille et à son joli petit bébé », partage sur son blog son opinion sur la maternité et les primes de naissances à Singapour :

Le Gouvernement de Singapour a récemment revu les primes de naissances. Toutefois, déjà mère d'un enfant, je n'imagine pas sacrifier ma carrière et mon temps, tout arrêter pour avoir un deuxième bébé. Je veux pouvoir offrir le meilleur à mon enfant et je ne veux pas qu'il doive partager l'amour de ses parents avec des frères et sœurs et qu'il ait une enfance pas très heureuse, comme la mienne. Je veux m'occuper de lui correctement, le nourrir et lui offrir le meilleur. Je préfère avoir un enfant bien élevé, que huit mal élevés.

Sérieusement, plus de congés maternité ne ferait qu'ajouter à ce que doivent supporter les employeurs et contrecarrer nos opportunités de promotion. Je ne pense pas que ça aiderait les femmes à avoir plus d'enfants. Cela ne ferait que leur apporter un stress supplémentaire si elles sont nouvelles dans leur entreprise et souhaiteraient avoir plusieurs enfants. Personnellement, je considérerais la possibilité d'avoir un autre enfant seulement si je recevais un salaire pour m'en occuper et s'il bénéficiait d'une éducation gratuite ou largement subventionnée. Comparer les quelques milliers de dollars d'une prime de naissance pour compenser les frais d'hôpitaux liés à une naissance et les sommes (950$ x 15=14 250 $) que coûte une garderie pendant 18 mois, l'attention et l'assistance dont un bébé a besoin est simplement impossible. La prime à la naissance existe uniquement pour attirer les personnes qui ne comprennent pas les difficultés, l'engagement et l'énorme  sacrifice financier que demande un enfant. En bref, seuls ceux qui ne font pas le calcul pensent que cette prime est élevée alors qu'avoir un enfant représente un investissement très important qui n'apportera pas forcément un quelconque rendement.

Le blog Singapore Sojourn étudie les racines du vieillissement de la population que connaît actuellement Singapour :

… Si l'on se rapporte à l'histoire des pratiques sociales entre les années 1960 et aujourd'hui, il apparaît que les réticences à avoir des enfants sont la conséquence d'une campagne délibérée visant à réduire la population.

Dans les années 1960, les parents qui avaient plus de deux enfants étaient pénalisés et le taux d'avortement était élevé. Avoir un troisième enfant était mal vu et difficile du point de vue financier.

Mui Teng Yap a écrit un article intéressant à ce sujet, intitulé Fertility and Population Policy : the Singapore Experience (Fertilité et politique démographique : l'expérience de Singapour) :

« Singapour est depuis longtemps connu pour sa politique sociale [dirigiste] sur  la fertilité et la reproduction. Cela a commencé à la fin des années 1960 / début des années 1970 et a continué jusqu'à aujourd'hui, bien que l'objectif démographique soit passé de anti-nataliste à sélectivement pro-nataliste. »

Il y avait également une grande préoccupation concernant le fait que les couches les plus éduquées de la population n'avaient pas d'enfants alors que les plus basses en avaient.

La situation a changé en 1987, lorsque la règle est devenue « Ayez trois enfants si vous en avez les moyens », mais j'imagine que les dégâts étaient déjà faits et que la perception culturelle de la famille avait déjà changée.

Quelques raisons expliquant pourquoi les primes de naissance n'ont pas eu l'effet escompté sont exposées sur (13) Expositions. Parmi ces raisons, nous pouvons citer les mœurs de la société et la difficulté de trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie familiale :

Tout d'abord, il faudrait que les mentalités changent. En effet, avec la modernisation de Singapour, les citoyens ont pu bénéficier d'une meilleure éducation, ce qui a permis aux femmes de devenir indépendantes. Elles s'investissent dans leur travail, font carrière et prennent goût à la satisfaction liée à la réussite. Singapour a été témoin d'une incroyable augmentation du pourcentage de femmes actives qui est passé de 45,6 % en 1986 à 54,3 % en 206…

Ensuite, les difficultés à trouver un bon équilibre entre vie professionnelle et vie familiale font hésiter les couples à avoir des enfants. Les femmes qui travaillent sont spécialement peu enthousiastes à l'idée d'avoir des enfants, par peur qu'il leur soit impossible de jongler entre les demandes de leur travail et le temps à consacrer à la famille.

Pour conclure, il a été démontré que d'autres facteurs entrent en jeu dans la décision d'avoir des enfants. Le système des primes de naissance n'a donc qu'une influence limitée et représente une solution trop simpliste pour un problème aussi personnel et compliqué.

Sur le site Temasek Review, on peut aussi lire que le coût de la vie, notamment le coût élevé du logement à Singapour, est une des raisons principales qui expliquent l'inefficacité du système des primes de naissance.

La sociologue Paulin Straughan suggère qu'une prime n'est pas suffisante pour encourager les femmes à devenir mères. Selon elle, ce dont les parents ont réellement besoin c'est de « plus de flexibilité et liberté » dans leur lieu de travail. Elle a également déclaré:  « Nous avons besoin de plus d'employeurs éclairés qui comprennent qu'offrir des congés aux parents pour que ceux-ci puissent s'occuper de leurs enfants rend les employés plus heureux, plus productifs et plus loyaux ».

Mother of Six conclut :

Quelles leçons peut-on tirer de mes expériences ? Tout d'abord que la décision d'avoir un enfant est une décision personnelle qui se prend entre un mari et sa femme. On a des enfants parce qu'on aime les enfants, même s'il on ne nous offre pas de prime pour ça. Il serait triste qu'un couple décide d'avoir un enfant uniquement pour la récompense financière qu'il permet, puisqu'un enfant a besoin de bien plus que d'argent pour grandir et devenir adulte.

Ensuite, que les femmes ont besoin de redécouvrir qui elles sont. Nous seules sommes capables de donner la vie, mais depuis la révolution sexuelle des années 1960, j'ai l'impression que nous avons œuvré pour supprimer cet important rôle de procréation. Bien sûr, à cette époque où l'égalité prime, nous pouvons soutenir que le mari doit aussi contribuer à l'éducation de l'enfant, mais si la femme ne se donne pas le droit de porter un enfant, comment le mari peut-il en avoir la possibilité ?

À Singapour, souvent les femmes préfèrent partir le matin avec leur mallette et leur ordinateur portable que donner le biberon et changer des couches. Sur ce chemin qui a conduit les femmes vers des carrières et a voulu les convertir en citoyennes utiles, avons-nous oublié qu'elles seules ont le pouvoir et la capacité de donner la vie dans ce monde ?

Ian Tan, un blogueur de Singapour, propose sur son blog quelques solutions intéressantes pour relever le faible taux de natalité.

You are subscribed to email updates from Global Voices en Français
To stop receiving these emails, you may unsubscribe now.
Email delivery powered by Google
Google Inc., 20 West Kinzie, Chicago IL USA 60610



--
Mr ASSADEK aboubacrine
Assistant au département de mathématiques et informatique
à la Faculté de Sciences et Techniques de l'Université de Bamako.
Tel (00) 223 222 32 44
Fax (00) 223 223 81 68
B.P. E3206 Bamako-Mali
Cel1 (00) 223 643 49 64
Cel2 (00) 223 653 83 44
skype: djaladjo32
site: http://www.aboubacrine-assadek.com/

Kofi Annan : "Pas de développement sans sécurité, pas de sécurité sans développement, ni développement ni sécurité sans respect des Droits de l'Homme".

Aucun commentaire: