vendredi 24 juillet 2009

Murmures et rumeurs : Attaque d’Arouane : ATT met en cause l’imprudence des militaires…

Nouvelle République
Vendredi, 24 Juillet 2009

Murmures et rumeurs : Attaque d’Arouane : ATT met en cause l’imprudence des militaires…

Après le communiqué laconique de la direction des relations publiques de l’armée concernant l’embuscade d’Arouane le 4 juillet dernier (hormis la date, il n’y avait aucun bilan), c’est le président de la République qui s’est chargé d’apporter les détails de ce qui fut un véritable carnage. De retour de l’Egypte, ATT a répondu aux questions de l’ORTM à propos de l’embuscade. Pour lui, s’il y a eu des morts, « c’est à cause de l’imprudence de nos soldats et de leur audace ». Et d’expliquer qu’après une course poursuite, nos soldats qui étaient légèrement armés avaient bivouaqué dans une zone « ennemie ». C’est là qu’ils ont été surpris. Pour ATT, dès l’instant qu’on n’est plus dans la possibilité de continuer, on regagne sa zone. Or visiblement, ce ne fut pas le cas et c’est cette « imprudence » et cette « audace » qui ont coûté la vie à nos soldats. Selon nos informations, surpris par l’embuscade de « l’ennemi », nos soldats n’ont même pas pu combattre et ils auraient été tués de manière atroce. Ceux de leurs camarades envoyés pour récupérer les corps en seraient revenus complètement retournés et traumatisés par la vision du spectacle.

Dans cette affaire de « guerre totale contre AlQaida », est-ce nos soldats qui ont été imprudents ou ceux qui les ont engagés dans une guerre qui dépasse de toute évidence nos forces et nos moyens.

…Confirme la présence de milices arabes…
Au micro de l’ORTM toujours, le président de la République qui, il faut le rappeler est un militaire de carrière, a confirmé la présence de milices arabes aux côtés de nos soldats. Ce sont des jeunes arabes, qui voulaient venger la mort du colonel Lamana, qui ont été tués, a-t-il laissé entendre. Or il semble que de véritables milices arabes sillonnent le désert, accompagnant ou non les militaires maliens. Ces milices seraient constituées en grande partie de jeunes désœuvrés à qui on fait miroiter la tentation d’une richesse rapide…au bout du fusil. Après les événements d’Arouane, les recrues se feraient de plus en plus rares.

…Et opère un vaste mouvement au sein de l’Armée
Ces derniers jours, une grande réunionite se seraient emparées des hauts gradés de l’Armée. Notamment au niveau des différents Etats-majors. Ce serait pour deux raisons. La première serait liée à l’avancement des officiers, sous-officiers et hommes de rangs. Des rencontres interminables se tiendraient tous les jours au sein des Etats-majors des différents corps de notre armée. La seconde raison serait due à un vaste mouvement qui serait en cours et qui verrait le changement de presque tous les chefs de zone de défense. Sur les huit, il semble que seules les zones de défense de Gao et de Sévaré seraient épargnées. En clair, les chefs de zone de Kidal, Tombouctou, Kayes, Kati, Sikasso et Ségou seraient soit remplacés pour les uns, soient feraient l’objet de permutation pour les autres. Comme on le voit, il y a donc matière à attraper la réunionite.

Aucun commentaire: