jeudi 28 mai 2009

Affaire BHM-WAIC : Mamadou Diawara blanchi par la Cour Suprême


Justice
Affaire BHM-WAIC : Mamadou Diawara blanchi par la Cour Suprême
Le Républicain, 28/05/2009 Commentaires [ 4 ] E-mail Imprimer

Condamné à la réclusion à perpétuité le 7 juillet 2008 par la Cour d’assises de Bamako en transport à Ségou, l’ancien PDG de la BHM, Mamadou Baba Diawara devrait sortir hier de la maison centrale d’arrêt de Bamako. Son compagnon d’infortune, le PDG de WAIC, Ismaël Haïdara condamné dans la même affaire à 15 ans de réclusion criminelle qui purgeait sa peine à Ségou a aussi recouvré la liberté.

C’est la section judiciaire de la Cour Suprême du Mali en son audience ordinaire d’hier mercredi, 27 mai 2009 qui en a décidé ainsi.

Dans un arrêt retentissant, les membres de ladite section judiciaire composée entre autres du président Mamadou Baba Traoré, des deux conseillers Sanzana Coulibaly et Etienne Kéné, du Greffier Baby Touré avec au banc du ministère public Moussa Balla Kéïta ont «cassé et annulé l’arrêt de renvoi N°125 du 10 juin 2008 de la chambre d’accusation de Bamako ainsi que les arrêts de condamnation N°211 et 212 de la Cour d’assises de Bamako du 17 juillet 2008, dit n’y avoir lieu à renvoi ; ordonne la mise en liberté de Mamadou Baba Diawara et Ismaël Haïdara s’ils ne sont détenus pour autre cause ; met les dépens à la charge du trésor public».

C’est là un rebondissement spectaculaire dans ce dossier où le droit avait été superbement ignoré. En effet, l’arrêt de condamnation N°211 du 7 juillet 2008 de la Cour d’assises de Bamako en transport à Ségou avait «condamné Mamadou Baba Diawara à la réclusion criminelle à perpétuité ; Ismaël Haïdara à 15 ans de réclusion criminelle et condamné chacun à 500 000 F Cfa d’amendes et aux dépens».

Quant à l’arrêt civil N°212 du 17 juillet 2008, la même Cour d’assises avait «condamné Mamadou Baba Diawara et Ismaël Haïdara solidairement à payer à la BHM la somme de 6 213 689 091 F Cfa à titre principal et 700 millions de F Cfa à titre de dommages intérêts».

Ce sont ces deux arrêts qui viennent d’être cassés, annulés et sans renvoi. Quant à l’arrêt de renvoi N°125 du 10 juin 2008 de la Chambre d’accusation de Bamako, il s’est simplement écroulé comme un château de cartes.

Les avocats de la défense à savoir Mes Mamadou Gakou, Mamadou Traoré, Mariame Diawara, M’Bandy Yattassaye, Amidou Diabaté (pour Mamadou Baba Diawara) et Mes Mamadou Tounkara et Souleymane Adamou Cissé (pour Ismaël Haïdara) qui s’attendaient à ce que cette décision très sévère soit reprise par une autre Cour d’assises ont été plus que comblés. Ils ont en effet pu développer des arguments qui ont permis de casser et annuler cette décision inique et injuste.
Birama Fall


Le Républicain, est seul responsable du contenu de cet article
771 hits
À lire également
Grève illimitée du Sylima et de la Synac : Qui entretient l’impasse ?
13 magistrats du SYLIMA, dont Hamèye Founè, relevés de leurs fonctions ( 36)

Vos commentaires
Posté par pewe, le 28 May 2009 08:55:56 GMT
où sont donc passé les 7 milliazrds je crois qu'on doit supprimer les
tribunaux et faire appels aux caids traditionnels au mali

Répondre à < pewe >
Posté par Asma, le 28 May 2009 07:58:16 GMT
Vous pensez vraiment que Diawara était coupable ? Il était victime
plutôt. Les vrais auteurs de la dérive de la BHM sont les personnes qui
sont au pouvoir qui ont déclenché une chasse aux sorcière contre lui dès
qu'ils ont su qu'il ne faisait plus leur affaire. Son cas n'est pas
isolé, les noms de nombreux PDG ont été vilipendés à tort au Mali
surtout sous le mandat de Alpha (Sotelma, EDM, ACI)et récemment le
Vegal. Au nom de la lutte contre la corruption, des hauts cadres maliens
sont bafoués et écartés alors que la véritable raison de l'anathème
prononcé contre eux n'est autre que des querelles d'intérêts. Etre jeune
et brillant; être compétent, vouloir faire bouger les choses, vouloir
l'efficacité sont des traits de caractères qui peuvent faire de
quelqu'un un danger public au Mali, hélas.

Répondre à < Asma >
Posté par kinguiranke, le 28 May 2009 03:41:53 GMT
une meme et seule affaire concernant deux memes personnes mais resultat:
deux jugements completement opposes entre la cour d'assise et le cour
supreme, dans quelle direction va la loi malienne? Est-ce qu'elle existe
reelement?


Réponse de < saoudien > à < kinguiranke >, le 28 May 2009 07:24:46 GMT
Continuons a voler; cest legal au Mali!! Pauvre pays? Quand est ce qu'on aura le Yelema? Ou sont passes les sous? On va signer une petition pour limoger tous le corps magistarl malien!!

Aucun commentaire: