dimanche 28 septembre 2008

Un an après sa nomination comme premier ministre : Modibo Sidibé sur trois grands chantiers de développement


Un an après sa nomination comme premier ministre : Modibo Sidibé sur trois grands chantiers de développement
26 September, 2008 02:00:00 L'INDEPENDANT
Taille de la police: Decrease font63 Enlarge font64
image Le premier ministre Modibo Sidibé

Demain 27 septembre, l’actuel Premier ministre, Modibo Sidibé, boucle sa toute première année à la tête du premier gouvernement du second mandat du président de la République, Amadou Toumani Touré. Un anniversaire qui ne sera pas fêté avec trompette et tambour battant. Cependant, il faut reconnaître que pendant ces 365 jours passés à Bamako Coura, Modibo Sidibé a mis en route des chantiers de développement qui s’articulent autour de trois secteurs majeurs que sont l’agriculture, l’école et la justice. S’y ajoutent des efforts inlassables afin de soulager les Maliens des effets d’une crise économique internationale qui n’épargne aucun pays de la planète.
L’Initiative Riz, le forum sur l’éducation ainsi que les états généraux sur la corruption. Voilà trois grands chantiers qui caractérisent bien la première année du Premier ministre, Modibo Sidibé. Il s’agit pour lui d’insuffler, à sa manière, une nouvelle dynamique dans la gestion du pays.
Le premier chantier, l’Initiative Riz, faut-il le rappeler, est une réponse structurelle du gouvernement Modibo Sidibé sous l’impulsion du président de la République, le Général Amadou Toumani Touré, face à la crise actuelle du riz.
Pour ce faire, l’objectif de production du plan d’opération de l’Initiative Riz 2008-2009 est d’obtenir 1,6 million de tonnes de paddy, soit 1 million de tonnes de riz marchand. Cette production doit couvrir les besoins de consommation interne et permettre de dégager un excédent exportable de 100 000 tonnes de riz marchand.
Le coût de l’Initiative Riz est de 42,65 milliards de FCFA dont 10, 71 milliards de FCFA de subvention orientée principalement sur les intrants (semences et engrais) et l’appui-conseil. L’appui en équipements agricoles se fera sous forme de crédit aux organisations paysannes. Le financement de la subvention sera assuré en partie par la réduction des dépenses de fonctionnement de l’Etat. La valeur de la production est estimée à 300 milliards de FCFA pour 300 FCFA le kg de riz marchand.
L’opération dégagera des impacts positifs certains pour le producteur, le consommateur et pour l’économie nationale. Aujourd’hui, force est de constater que cette initiative a bénéficié de l’adhésion totale de ses acteurs (paysans, agents techniques et autorités) qui espèrent bien relever le défi dans deux petits mois à l’heure des récoltes.
Le deuxième grand chantier du gouvernement Modibo Sidibé est l’organisation d’un forum national sur l’école qui aura lieu à la fin du mois d’octobre prochain. Malade depuis plus deux décennies, l’école malienne s’est caractérisée par une crise aiguë entre, d’une part, l’Etat et les enseignants, de l’autre entre le même Etat et les élèves et étudiants ou encore entre ceux-ci et les enseignants. Ainsi, le système éducatif a pris sérieusement un coup dans son fonctionnement normal qui est la conséquence fâcheuse de son état actuel.
Face à la situation, les uns et les autres se sont rejeté les responsabilités. Ainsi, à son arrivée aux affaires, le 27 septembre 2007, Modibo Sidibé a décidé d’organiser un forum national sur l’éducation afin de remettre sur pied le système éducatif malien. Les concertations régionales autour de ce forum ont déjà eu lieu, il reste maintenant sa tenue proprement dite attendue à la fin du mois d’octobre.
Enfin, le troisième et dernier chantier de Modibo Sidibé est l’organisation des Etats généraux sur la corruption. Aujourd’hui, les décisions de justice sont, de plus en plus, critiquées sinon décriées et mal acceptées, les acteurs, de plus en plus, font l’objet de plusieurs attaques de toutes sortes.
Bref, une véritable crise de confiance s’est instaurée entre le citoyen et sa justice, entamant ainsi dangereusement le crédit du pouvoir judiciaire et, par ricochet, celui de l’Etat de droit que notre pays ambitionne de bâtir. Ainsi, en organisant les Etats généraux sur la corruption, Modibo Sidibé entend restaurer la crédibilité et la confiance des populations à l’endroit de la justice malienne.

Des efforts inlassables face à une crise économique mondiale
Ainsi, avec l’autosuffisance alimentaire assurée à travers l’Initiative Riz, une école qui redore son blason et une justice qui retrouve ses lettres de noblesse, l’on peut soutenir, sans nul doute, que le gouvernement Modibo Sidibé est sur la bonne voie pour sortir le pays de l’ornière. Sans compter les inlassables efforts (exonération du carburant, du gaz, des produits de première nécessité comme le riz, le sucre et le lait..) qu’il mène afin de soulager les Maliens face à une crise économique internationale qui n’épargne aucun pays.

Bon vent à Modibo Sidibé et à son équipe sous l’autorité du Président Amadou Toumani Touré pour un Mali qui gagne.
Alassane DIARRA

Source: L'INDEPENDANT
Ajouter à: Add to your del.icio.us del.icio.us65 | Digg this story Digg66
Réactions (1 postées):
Zimalé Norbert le 27 September, 2008 06:08:44
avatar
Tout cela est vrai et il faut le laisser travailler et attendre les résultats. Mais dans ce Mali "démocratique", un article comme celui-là irritera beaucoup de gens qui commenceront le moment venu à lui trouver noise ou même à dire qu'il est déjà candidat ou que ça ne va plus entre lui et ATT ou même qu'il a déjà échoué.
Prions le Seigneur que l'initiative riz réussisse pour le bonheur de nos familles.
http://www.malijet.com/a_la_une_du_mali/un_an_apres_sa_nomination_comme_premier_ministre.html

1 commentaire:

Anonyme a dit…

A perfect solution for adware
www.search-and-destroy.com is really a unique and guaranteed technology which helped me to scan harmful adware in my pc in just a few minutes which I had been trying for 2 months using other antispyware. Adwares are no more a problem for me now because I have found a perfect solution for them.