jeudi 28 août 2008

Sécurité : Ibiza-club; Détention illégale d'arme à feu


Sécurité : Ibiza-club; Détention illégale d'arme à feu
le 28/8/2008 15:30:00


C’est arrivé le samedi dernier à la discothèque très prisée Ibiza - Club. Trois jeunes ont été trouvés en possession d’armes à feu. Ce ne sont autres que les progénitures de l’actuel...

Premier Ministre Modibo Sidibé et de l’ancien Ministre de la Sécurité Intérieure et de la Protection Civile, Soulyemane Sidibé dit Bebel tous deux, respectivement Inspecteur Général de police et Général de Brigade de la gendarmerie. Le 3è est le fils d’un riche commerçant de la place. L’affaire est tout simplement grave.
C’est suite à un incident dans la discothèque qu’ils ont menacé de faire usage de leurs armes semant du coup la panique. Deux jeunes lieutenants de la gendarmerie qui étaient sur place ont promptement réagi et les ont mis hors d’état de nuire avec l’aide des portiers. Ils furent trouvés en possession de deux armes planches et d’un fusil à canon scié, selon les agents que nous avions interrogés sur place.

Les deux gendarmes entreprirent de les conduire au camp I de la gendarmerie ou du moins, prétendirent les amener là. Nos tentatives de retrouver plus tard leurs traces au niveau de cette brigade sont restées vaines. Ils ressort de nos recoupements que l’un des interpellés est un officier de la Gendarmerie actuellement en formation au Maroc.

Parce qu’il dépasse l’entendement, nous nous abstenons de faire le moindre commentaire sur cet incident dont nous avions été le témoin oculaire. Ces jeunes gens n’aident visiblement pas leurs paternels. Nous y reviendrons cependant, Inch’Allah !

B.S. Diarra

Source : Aurore

Article suivant Format imprimable Envoyer cet article à un ami Créer un fichier PDF à partir de cet article


Signets Sociaux




Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.
Auteur Conversation
dafalen
Posté le: 28/8/2008 10:25 Mis à jour: 28/8/2008 10:25
Semi pro
Inscrit le: 7/7/2008
De:
Envois: 87

Re: Ibiza-club; détention illégale d'arme à feu
Donc mon pays est entrain de devenir un far west ou tout le monde se promène avec son fling et en fait usage comme bon lui semble? Décidement le mali va à l'envers.
Répondre
Anonyme
Posté le: 28/8/2008 10:33 Mis à jour: 28/8/2008 10:33

Re: Ibiza-club; détention illégale d'arme à feu
Dis ce qui est grave ici,une arme ou d'etre le fils du Boss? Une arme, elle est à la portée de tout le monde dans ce pays.
Répondre
Anonyme
Posté le: 28/8/2008 10:43 Mis à jour: 28/8/2008 10:43

Re: Ibiza-club; détention illégale d'arme à feu
Quand même on est pas dans la jungle, pour posseder une arme il faut un titre ou avoir qualité sinon nous tombons dans la sauvagerie.
Répondre
Anonyme
Posté le: 28/8/2008 12:46 Mis à jour: 28/8/2008 12:46

Re: Ibiza-club; détention illégale d'arme à feu
Généralement au Mali, les fils de riches peuvent se donner le plaisir de tuer les pauvres citoyens sans souci. Au pauvre de savoir ou mettre les pieds...

Je penses que Notre Cher Premier ministre nous doit des explications sur ce comportement...
Répondre
BIBA
Posté le: 28/8/2008 13:25 Mis à jour: 28/8/2008 13:25
Accro
Inscrit le: 15/4/2008
De:
Envois: 530

Re: Ibiza-club; détention illégale d'arme à feu
Fils de delinquants, ils sont le des reflets de la bourgeoisie malienne.
Répondre
Anonyme
Posté le: 28/8/2008 14:04 Mis à jour: 28/8/2008 14:04

Re: Ibiza-club; détention illégale d'arme à feu
C'est du n'importe quoi Mr le journaliste,pour l'amour de Dieu,verifez vos informations avant de les publier.Le journalisme,ça s'apprend à l'ecole et pas dans la rue.Arrêter vos article ridicules
Répondre

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Cette histoire n'est que mensonges et calomnies,totalement fausse et crée de toutes pièces.Je dis cela en tant que témoin oculaire et je tiens a rétablir la vérité afin que des personnes innocentes ne soient accusées a tord. Pour commencer cela c'est produit dans la nuit du vendredi 22 aout au samedi 23 aout au Byblos night club et non à l'Ibiza. Ensuite les enfants du premier ministre Modibo Sidibé et du général de Brigade Souleymane Sidibé ont été malencontreusement mêlé a cette histoire en voulant empêcher les portiers de tabasser sauvagement un jeune homme,un de ceux qui étaient en possession d'un fusil de chasse vide,sans cartouches. Les jeunes Sidibé, étant officiers se sont interposés et ont demander aux portiers d'immobiliser le jeune homme avant l'arrivée des autorités compétentes avant de se voir a leur tour agressés,roués de coups, puis trainés au commissariat du 3ème arrondissement par ces même portiers.Une foi sur place ils ont été calomniés par les portiers qui de toute évidence font parti d'un réseau complexe de proxénétisme en collaboration ac des hommes de tenu faisan usurpation d'identités! Les jeunes Sidibé n'ont pas disparu mais ont simplement été déclaré innocent et non complice par les véritables détenteurs du fusil de chasse.Ils ont ainsi pu regagner leur domiciles, humiliés et déçu de voir a quel point vouloir rendre justice dans ce pays peut être source de problèmes.Je termine en disant qu'il est abérant, voir indignant de voir une telle histoire transformé par des personnes sans scrupules (aidés des journalistes corrompus), qui se servent ainsi de ces jeunes officiers dans le seul but de d'atteindre des hommes qui ont toujours œuvrer pour le bien de ce pays.
Les journalistes devraient avoir honte de publier ce genre de calomnies, car avec de telles comportement mensongers le pays ne pourra pas avancer!