dimanche 31 août 2008

Des rebelles revendiquent des attaques dans le Delta



Le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger (Mend), principal groupe armé de cette région pétrolière, dit avoir lancé une série d'attaques qui aurait fait 30 morts parmi les militaires. L'armée dément un quelconque affrontement.

Par Reuters (texte)

* Réagir (0)
* Imprimer
* Sauvegarder cette page

Le Mouvement pour l'émancipation du delta du Niger, principal groupe armé de la région nigériane productrice de pétrole, a annoncé samedi avoir lancé une série d'attaques de représailles contre l'armée qui ont fait selon lui 29 morts parmi les soldats et six morts dans ses propres rangs.

L'armée nigériane a démenti l'existence d'un quelconque affrontement. "Tous nos hommes sont 'intacts' (...) Nous n'avons pas été attaqués", a déclaré le lieutenant-colonel Rabe Abubakar.

Les combats, a déclaré le Mend, ont impliqué des vedettes rapides, des grenades RPG et des missiles antichar. Ils ont eu lieu dans trois secteurs distincts du delta.

Le Mend a ainsi revendiqué trois attaques "coordonnées" dans les Etats de Bayelsa, du Delta et de Rivers qui ont débuté vers 19h30 (18h30 GMT).

Cette offensive, a-t-il dit, a été menée en réponse à ce que l'armée a présenté comme des "tirs d'avertissement", mais qui
ont tué des civils, dont des femmes et des enfants, selon le groupe.

Le Nigeria est le huitième exportateur mondial de pétrole, avec une production d'environ 1,9 million de barils par jour.


L'insécurité dans le delta a réduit la production du pays d'environ un cinquième depuis le début de l'année 2006, quand le
Mend a commencé à faire exploser des oléoducs et enlever des expatriés travaillant dans le secteur pétrolier.

Aucun commentaire: