mercredi 30 juillet 2008

Inquiétudes sur la solidité des marchés boursiers


Par Reuters

Les valeurs américaines ont terminé en nette baisse lundi, les investisseurs s'interrogeant sur la solidité du secteur financier et sur les résultats en demi-teinte publiés par les entreprises.



L'indice Dow Jones a perdu 2,11% ou 239,61 points à 11.131,08 points, tandis que le Standard & Poor's 500, référence des gérants de fonds, cédait 1,86% ou 23,39 points à 1.234,37 points et que le composite du Nasdaq reculait de 2,0% ou 46,31 points à 2.264,22 points.



L'annonce vendredi soir de la mise sous la tutelle de l'agence fédérale de garantie des dépôts bancaires (FIDC) de deux banques américaines n'a fait qu'ajouter à la morosité ambiante alors que la crise financière semble loin d'être terminée.



Deux semaines après IndyMac Bancorp, la FIDC a annoncé la faillite de la First National Bank of Nevada et de la First Heritage Bank NA of California.



"On continue de craindre les mauvaises nouvelles en provenance du secteur financier", a commenté Victor Pugliese, responsable des transactions chez Broadpoint Securities.



"Chaque fois qu'une banque fait défaut, que ce soit une petite ou une grosse, c'est un problème parce que cela veut dire que le secteur financier n'est pas sorti de l'auberge".



"Nombreux sont ceux qui ont dit qu'il y allait avoir d'autres petites banques qui boiraient le bouillon. C'est inévitable, dans la mesure où on est face à un niveau record de défauts sur crédits immobiliers en raison de pratiques de prêts irresponsables", a renchéri Gail Dudack, responsable de la stratégie au Dudack Research Group à New York.



"Il n'y aura pas beaucoup de bonnes nouvelles pour les financières tant que nous n'aurons pas vu un rebond dans l'immobilier résidentiel et il y a fort à parier qu'on ne voit pas cela avant la fin de l'année", a-t-elle ajouté.



Lehman devise, Amgen bondit



Les valeurs bancaires ont été parmi les plus touchées lundi. Citigroup a perdu 7,53% à 17,43 dollars. Merrill Lynch a dégringolé de 11,6% à 24,33 dollars et Bank of America de 5,1% à 28,06 dollars.



Lehman Brothers a dévissé de 10,44% à 15,27 dollars. Selon l'analyste Guy Moszkowski, de Merrill Lynch, la quatrième banque d'investissement des Etats-Unis pourrait accuser une perte au troisième trimestre et de nouvelles dépréciations sur son portefeuille de crédits immobiliers résidentiels.



L'assureur American International Group s'est déprécié de plus de 12% à 25,24 dollars.



Au total, les financières ont perdu en moyenne 4,55% selon l'indice S&P des financières, qui a abandonné 1,4%.



En dehors des financières, certaines grandes valeurs industrielles ont perdu du terrain. Apple a abandonné 4,76% à 154,40 dollars.



Verizon Communications a abandonné 2,47% à 33,60 dollars, ses résultats du deuxième trimestre ayant fait ressortir une faiblesse dans la téléphonie fixe.



Du côté des hausses, Amgen, qui devait publier ses résultats trimestriels après la clôture, a fait un bond de plus de 12% à 60,48 dollars. Le premier laboratoire mondial de biotechnologies a fait savoir vendredi soir que son médicament expérimental contre l'ostéoporose, le denosumab, avait atteint ses objectifs au cours d'un important test clinique et son titre bénéficie de plusieurs relèvements de recommandation.



Kraft Foods s'est adjugé 4,94% à 30,83 dollars. Le groupe agro-alimentaire a fait état de résultats trimestriels en hausse plus forte que prévu et a relevé ses objectifs sur l'exercice.

Aucun commentaire: