samedi 21 juin 2008

Tourisme : le coq français aurait-il du plomb dans l'aile?

Tourisme : le coq français aurait-il du plomb dans l'aile?
Baptiste Fallevoz

Vendredi 20 juin 2008

"Le tourisme français ne doit pas se reposer sur ses lauriers", c’est en substance le message lancé jeudi par le gouvernement français.



Le ministre du Tourisme Hervé Novelli propose une série de mesures pour rendre le pays encore plus séduisant aux yeux des étrangers. Il faut dire que si l’Hexagone est toujours la première destination mondiale, il perd du terrain face à des concurrents comme l’Espagne, le Maroc ou la Croatie.


Pas d’affolement, le coq français est encore loin de battre de l’aile. Avec 82 millions de visiteurs l’an dernier, l’Hexagone reste en tête devant l’Espagne (60 millions) et les Etats-Unis. La tour Eiffel est toujours prise d’assaut, le camembert continue de susciter le débat et certains villages du Périgord se convertissent encore au bilinguisme à l’approche de l’été.


Mais si les visiteurs sont plus nombreux chaque année, la part de marché française dans le tourisme mondial, elle, est en baisse. 9,1% cette année, contre 11,9 % en 1990.

Problème d’accueil

Non, tous les Français ne sont pas arrogants. Non, tous les Français ne sont pas quotidiennement en grève. Cessons aussi de croire que le citoyen hexagonal est, par nature, incapable de comprendre le moindre mot d’anglais.


Il n’empêche, 20 % seulement des touristes se sentent bien accueillis en France, contre 30 % en Espagne ou 33 % en Italie par exemple. Le terme accueil est ici à prendre au sens large. Il faut surtout chercher du côté d’un parc hôtelier trop dispersé et vétuste, d’un manque d’infrastructures et d’une insuffisance de lignes low-cost…



La politique marketing de la France à l’étranger semble également insuffisante. Quand l’Espagne investit par exemple 130 millions d’euros pour sa promotion, la France ne se contente "que" de 77 millions.


Par une offre de meilleure qualité, les touristes oseront peut-être mettre un peu plus la main à la poche. Depuis 2002, la France s’est vu dépasser par l’Espagne en terme de recettes touristiques. Les Etats-Unis sont loin devant.

Que propose le ministère du Tourisme ?

Hervé Novelli veut engager le pays dans un vaste chantier de rénovation du parc hôtelier. 15 000 hôtels sont concernés.



L’apparition d’une cinquième étoile pour les hôtels est également souhaitée. Plus d’argent doit être consacré à la promotion de la France à l’étranger (10 à 20 millions d’euros supplémentaires).



Une marque France représentant une "Marianne en mouvement" va enfin voir le jour.


Maintenant, il reste un problème à régler : la réputation de la gastronomie française est supplantée par la cuisine italienne.



Triste sort pour le coq français : après le football, les Italiens gagnent la bataille de l’assiette.


* Réagir
* Imprimer

PUBLICITE

*

20/06/2008
Réputation Française

Par conda42

Dès qu'on voyage, il faut bien se rendre à l'évidence:
Nous Français, sommes loin d'être appréciés à l'étranger.
Arrogants c'est sûr, donneurs de leçons c'est certain, exigeants bien sûr parceque tout le monde nous doit tout, pêché endémique.
Si on s'enorgueillit encore d'être 1er au classement c'est d'une part pour notre histoire, nos monuments, nos créateurs, le luxe, la mode, mais aussi et surtout parceque nous sommes un pays central donc traversé.
Dans ces chiffres nous retrouvons donc artificiellement les touristes de l'europe du Nord qui vont en fait en Espagne, Portugal, Italie etc...
Récemment était paru un article basé sur des interviews de touristes, dont il ressortait qu'ils venaient en France pour les monuments...pas pour les Français.
Quant aux hotels, nous n'avons pas de 5 étoiles, uniquement du 4 étoiles "luxe".
Il ne s'agit pas d'autoriser la 5eme étoile, il s'agit de faire différemment nos hotels car aucun en France ne peut soutenir la comparaison avec de vrais 5 étoiles, moins étriqués, plus de service, mieux placés etc...
Bref, dans la patrie du luxe, on n'est pas bons...la notion de luxe s'arrête à nos enseignes et nos créateurs.
Peut être suffrait il de changer de mascotte, le coq restant le seul animal à chanter les 2 pieds dans la merde.
*

20/06/2008
LE TOURISME A L'ETRANGER

Par NOSTRADAMUS

Je vais prendre un exemple tout frais. J’ai un groupe d’amis qui reviennent de Marrakech et leur guide lors d’une soirée prononce ceci : nous avons de moins en moins de Français qui viennent en séjour. Ce groupe d’amis allant se promener dans le souk ont trouvé les vendeurs « très » agressifs parce que les touristes achète beaucoup moins. Tout cela est toujours une question d’argent mais pas de cuisine ni d’étoiles pour les restaurants.

Aucun commentaire: