samedi 21 juin 2008

Match Mali-Soudan : Stephen Keshi reste confiant

Sports
Match Mali-Soudan : Stephen Keshi reste confiant
Soir de Bamako, 21/06/2008 Commentaires [ 3 ] E-mail Imprimer

Ce dimanche 22 juin 2008, le Stade du 26 Mars s’apprête de nouveau à vivre d’intenses moments d’émotion et certainement de suspense. Et cela, dans le cadre de la 4e journée des éliminatoires de la CAN et du Mondial 2010.

Cette journée consacre le début des matches retours. Aussi, en prélude à cette rencontre importante, le sélectionneur national a rencontré la presse nationale et internationale à Kabala.

Il a été question de plusieurs sujets, notamment le match du 14 Juin 2008 face au Soudan à Khartoum, le bilan des trois matches joués, l’état de santé des joueurs, la vision de Keshi sur l’état d’esprit des joueurs, et la recherche de solutions d’amélioration avec le nouveau système appliqué par le sélectionneur.

Ainsi, concernant le match du 14 juin 2008, Keshi dira que vu les conditions climatiques difficiles, il est satisfait des joueurs, même s’il reconnaît qu’il y a eu des défaillances techniques qu’il faut vite réparer.

“Je suis convaincu que ces lacunes seront vite réparées, vu la motivation, l’envie des joueurs à gagner. Je les félicite pour cela, car nos conditions ont été épouvantables au Soudan. Tous les enseignements et leçons ont été tirés ; et je suis sûr qu’on va arracher les trois points, le dimanche”, a-t-il déclaré, très confiant. Au bilan des trois matches joués, Keshi affirme avec humilité que le bilan est encourageant pour l’avenir.

“Malgré nos deux victoires et une défaite, je suis conscient qu’il reste beaucoup à faire. Même si la défaite n’est pas bonne en soi, elle permet au moins de voir des lacunes. Alors qu’en cas de victoire, il n’est pas facile, pour un entraîneur, de constater beaucoup de lacunes. Mais je dis que ce n’est pas en trois matches qu’on peut tirer le bilan. Une fois de plus, je vous dis que pour faire une bonne équipe, il faut trois ans”, a-t-il souligné.

Aujourd’hui, au sein du groupe des Aigles, c’est l’ambiance et l’harmonie. Aussi, Keshi s’est dit impressionné par l’état d’esprit de tous les joueurs. “On sent une envie de la part des joueurs d’en découdre avec les adversaires, pour en finir. Cette hargne de mes joueurs m’inspire beaucoup de confiance”, a-t-il indiqué.

Pour le sélectionneur national, cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas à faire. “Je sais qu’il y a beaucoup de choses à régler dans l’équipe. Pour le moment, mon système n’a pas été compris par tous les joueurs. Mais s’il plaît à Dieu, ça viendra. Je vous assure que le jour où mon système sera compris, vous verrez les résultats que tout le monde attend, c’est-à -dire positifs”, a-t-il affirmé.

DES FACTEURS DEFAVORABLES : Climat, état de joueurs, attitude de la CAF...

Concernant l’état des blessés, seul celui de Soumaïla Coulibaly reste incertain. Ainsi, le coach espère récupérer Maha, Seydou Keïta, Momo Sissoko et El Hadj Mahamane, tous blessés lors du précédent match. Quant à Soumbeyla Diakité et Drissa Diakité, ils seront tous suspendus et ne joueront pas, pour cumul de cartons jaunes.

C’est dire qu’on risque de ne pas noter beaucoup de changement. Au côté droit, Souleymane Diamouténé va certainement récupérer sa place. Jusqu’à présent, sur les 30 joueurs convoqués, 13 seulement ont été utilisés.

“Chaque match est important pour moi, même les matches amicaux, car c’est le drapeau national qui est en jeu. Tous les trente joueurs convoqués sont importants ; et je vais les faire jouer tous ,selon les enjeux du match “, a-t-il précisé. Pour cela, Keshi invite tous les Maliens à être derrière les Aigles, le dimanche prochain, en vue d’arracher les trois points.

Revenant sur le match du14 Juin 2008 contre le Soudan, Keshi déplore l’attitude des responsables sportifs soudanais et de la CAF. En effet, dira-t-il, le terrain de match prévu a été changé sans que la partie malienne en soit informée à temps.

“On s’est entraîné sur le terrain prévu. Mais à la veille du match , dans la nuit, on nous dit que c’est un autre terrain qui est prévu, sans que le commissaire de la CAF ne réagisse. Sans compter la partialilé de l’arbitre. On a compris que les Soudanais voulaient coûte que coûte gagner ce match ,après leur defaite face au Congo” , a-t-il révélé.

En plus, Keshi reconnaît qu’ils ont commis l’erreur d’aller s’acclimater en Ethiopie. A ses dires, au Tchad, la température de la chaleur était de 48°C. En Ethiopie, la température de la fraîcheur était de 20°C. Et au Soudan, la température de la chaleur était de 49°C.
“Vous comprenez dès lors que le changement de climat en deux semaines a joué certainement sur mes joueurs. Ce qui explique la lourdeur de mes protégés, face au Soudan. J’espère qu’on va gagner dimanche prochain. Chacun est conscient des enjeux de cette journée”, a-t-il affirmé.

LA PRESSE SPORTIVE : Appréciée par les joueurs

L’arrivée de Keshi à la tête des Aigles est aujourd’hui en train de changer la donne. Ainsi, grâce à son sens d’ouverture et ses propos, la presse sportive est de plus en plus appréciée par les joueurs de l’équipe nationale. Ce qui prouve qu’il y a un changement de comportement de tout un chacun.

Aujourd’hui, tout ce qui compte, c’est la victoire. Et sur ce plan, Keshi s’est dit fier et ravi de pouvoir créer cette symbiose. Ce qui, sans nul doute, lui facilitera la tâche certes difficile, mais réconfortante.

L’OPTIMISME DES JOUEURS : Confiance et sérénité

C’est dire qu’aujourd’hui, la discipline, le respect et la confiance tant recherchés sont de mise, entre les joueurs d’une part, et entre les joueurs et la presse sportive, d’autre part.

Aujourd’hui, le moral est au beau fixe à Kabala, où la sérénité et le sourire s’affichent sur le visage des joueurs. Espérons que cette ambiance sera maintenue jusqu’au soir du dimanche prochain. En tout cas, tous les moyens sont mis en jeu pour que les trois points soient arrachés.
Rassemblées par Sadou BOCOUM




Soir de Bamako, est seul responsable du contenu de cet article
248 hits
À lire également
Stage international de Baskett ball : Le ministre Hamane Niang réçoit les délégations
Un match capital : Pourquoi la victoire des Aigles est impérative

Vos commentaires
Posté par fouseini, le 21 Jun 2008 13:50:04 GMT
Du n'importe quoi le foot malien. Donnez cet argent pour aider les
pauvres, car on dépense beaucoup mais jamais une coupe CAN au mali. La
défaite demain contre le soudant reste déja signée, au plus un match nul
.Je vous le pari!!!!!!!!!!!!!!
Répondre à < fouseini >
Posté par krock1, le 21 Jun 2008 13:15:50 GMT
bon courage aux aigles.oubliez vite la défaite au soudan et, écrasez les
au 26 mars pour leur faire comprendre que le match allé était un simple
accident.
Répondre à < krock1 >
Posté par mako, le 21 Jun 2008 12:56:52 GMT
HELAS .....DU COURAGE SLMT

Aucun commentaire: