dimanche 8 juin 2008

Chambardement dans la hiérarchie militaire : Le Général Seydou Traoré cède son fauteuil au Colonel Gabriel Podiougou

Armée
Chambardement dans la hiérarchie militaire : Le Général Seydou Traoré cède son fauteuil au Colonel Gabriel Podiougou
Nouvelle Libération, 07/06/2008 Commentaires [ 33 ] E-mail Imprimer
Le Général Seydou Traoré

C'était annoncé il y'a quelques mois. Le général Seydou Traoré face à l'évolution de la crise du Nord et à la politique de sortie de crise préconisée (qu'il a jugé inefficace), avait fait part dans une très grande confidentialité, aux hautes autorités du Mali de sa volonté de rendre le tablier.

Mais cette volonté de démission n'a pas pu être imminente comme l'aurait souhaité l'intéressé, cela, pour des raisons relevant du secret étatique.

Quand bien même les observateurs aguerris étaient certains que son remplacement inévitable allait finir par se réaliser. C'est désormais chose faite, la hiérarchie militaire connaît depuis hier, les nouveaux hauts gradés qui porteront le lourd fardeau des questions piquantes de l'administration militaire.

En effet, à la faveur du conseil des ministres extraordinaire tenu hier, jeudi 06 juin 2008, le général Seydou Traoré a été démis de ses fonctions de chef d'Etat-major général des Armées. Le colonel Gabriel Podiougou assurera, jusqu'à nouvel ordre, cette tâche haut combien exaltante.

D'autre part, le Gouverneur de Kayes, le colonel Mamadou Adama Diallo a été nommé chef d'Etat-major de l'Armée de Terre. Et celui de Tombouctou, le colonel Mahamadou Togola assure les fonctions de chef d'Etat-major de l'Armée de l'Air. Cette importante vague de nominations a porté le colonel Hamidou Sissoko au poste de chef d'Etat-major particulier du Président de la République.

En ce qui concerne la police, Niamé Kéïta a été nommé comme directeur général. Ce " bouleversement " au sein de la hiérarchie des forces de l'ordre et de sécurité n'est pas sans rapport avec la situation du Nord pour ne pas dire, qu'il en est inspiré.

Ainsi donc, à l'annonce de la nouvelle, les premières interrogations qui ont fusé d'un peu partout font le lien entre l'évolution de la crise et lesdites nominations. Sans vouloir dire que les partants ont démérité, certains observateurs se montrent sceptiques en ce sens que les nouveaux arrivants ne sont pas " si nouveaux " dans la sphère de prises de décisions militaires.

Par ailleurs, une source nous soutenait que la vague de nominations serait inspirée de la volonté de l'Armée à passer à la vitesse supérieure, volonté se caractérisant par l'option offensive concernant la résolution de la crise du Nord.

Nous reviendrons sur ces nominations en évoquant leur impact dans la situation politico-militaire de la crise du Nord et des tensions internes constatées depuis quelques temps au sein des rangs de l'Armée. A suivre !
Ousmane KONE
6/6/2008


Nouvelle Libération, est seul responsable du contenu de cet article
2709 hits

Vos commentaires
33 réactions > 1 2 3
Posté par Enverité, le 08 Jun 2008 10:00:34 GMT
ça sentait le rôti ou une mise en scène?
Répondre à < Enverité >
Posté par blacomde, le 07 Jun 2008 18:12:52 GMT
Mon colonel, nous voudrons des operations miltaire pas policier dans le
nord, nous comptons sur vous, mon colonel . Vive le Mali
Répondre à < blacomde >
Posté par niklepeuple, le 07 Jun 2008 16:59:26 GMT
Il fallait changer aussi le ministre de la défenseun incapable notoire
et le remplacer par Soumeylou Boubèye MAÏGA

Réponse de < veridique > à < niklepeuple >, le 07 Jun 2008 18:17:14 GMT
c'est boubey l'incapable averé, vendeur professionnel des biens de l'armée.... que Dieu le garde loin des interets de ce pays
Répondre à < veridique >

Posté par SHODAN, le 07 Jun 2008 16:47:29 GMT
si les changements au sein de la hierarchie militaire ont un rapport
avec la crise au nord alors bon vent pour les nouveaux arrivants. Je
suis que l'armée malienne regorge de potentialité et que le cas de
bahangua est une petite affaire s'il ya une determination
gouvernementale.
Répondre à < SHODAN >
Posté par counfoni, le 07 Jun 2008 15:35:33 GMT
Je n'ai toujours pas compris le fait que ce soit toujours des militaires
qui sont gouverneur de telle ou telle région. Le régime militaire n'est
pas encore fini au mali ?
Répondre à < counfoni >
Posté par bmkata, le 07 Jun 2008 15:28:50 GMT
Ne pleurez pas cher generaux ou colonels demis le ventre es deja pleins
osi bien ke les poches donnez la place aux affames Pauvre Maliens encore
1fois ALLAKA EN DEME

Réponse de < sod > à < bmkata >, le 07 Jun 2008 15:47:39 GMT
bien vu mon pote il faut que notre tour arrive rapidement
Répondre à < sod >

Posté par Oduesp, le 07 Jun 2008 14:04:12 GMT
Merci Diadi et visus. Je craignais de jouer au rabat-joie en parlant des
fautes incroyables de ce "journaliste" mais votre intervention me
rassure. m Koné il n'ya pas eu de conseil de ministres extraordinaire
meme si c'est le jeudi que cela s'est tenu. C'est un conseil ordinaire
(Referz vous au communiqué). Ensuite on ne dit pas "d'autre part" avant
d'avoir parlé "d'une part". Sinon dites "Par ailleurs". Je ne sais pas
si vous ecrivez à la main ou si c'est à l'ordinateur. Mais je vous
rappelle que les logiciels de traitement de texte propose presque tous
des correcteurs d'orthographe. De grace evitez nous des expressions à
al noix " très grande confidentialité, secret etatique...j'en passe.
Répondre à < Oduesp >
Posté par Apema, le 07 Jun 2008 14:03:07 GMT
Comment vous jugez vos hommes pendant que vous ne connaissez meme pas
sur photo votre chef d'etat general des armées (ex maintenant). De
toute facon sont tous des amis a ATT, ils se retrouveront ailleurs avec
des postes bcps plus confortables. C'est juste pour detourner
l'attention du peuple malien. C'est pourquoi moi je souhaite qu'on
instaure au Mali le systeme des grands electeurs. Vous voyez, tous nos
presidents sont elus par nos braves parents dans les campagnes mais en
realité ils ne comprennent pas assez l'enjeu. Parfois ils votent tel ou
tel individu selon sa beauté...... C'est domage vraiment...........
Répondre à < Apema >
Posté par CISWEN, le 07 Jun 2008 13:52:49 GMT
La crise est géré par l'armée , par l'état ou par ??? remplacer une 3em
main ne changera rien car elle ne fait qu'obéir aux ordres. Continuer de
masquer la réalité et d'endormir le peuple.
Répondre à < CISWEN >
Posté par avis_opinion, le 07 Jun 2008 13:30:37 GMT
Le taux d’obésité est très élevé chez les officiers maliens. Pour être
prompt dans les prises de décision et dans l’action, on doit avoir une
bonne santé physique.
Répondre à < avis_opinion >


33 réactions > 1 2 3

Aucun commentaire: