dimanche 29 juin 2008

Algérie : une délégation malienne à Alger pour la paix dans le nord du Mali

La Situation politique et sécuritaire au Nord
Algérie : une délégation malienne à Alger pour la paix dans le nord du Mali
29/06/2008 Commentaires [ 1 ] E-mail Imprimer
Le ministre de l'administration territoriale, le
général Kafougouna Koné

AFP - Une délégation officielle malienne, dirigée par le ministre de l'administration territoriale, le général Kafougouna Koné, est arrivée samedi à Alger pour relancer le processus de paix dans le nord du Mali où sévit une rébellion touareg, selon une source officielle malienne.

«Nous sommes arrivés ce samedi à Alger pour relancer le processus de paix, après la violation des accords (de paix) d'Alger par la rébellion (touareg) malienne à qui sont attribuées plusieurs attaques récentes contre l'armée malienne», a déclaré à l'AFP une source officielle malienne présente à Alger. «Les discussions vont commencer ce samedi», a ajouté cette source.

Une délégation des rebelles touareg est déjà présente à Alger, a-t-on appris de sources concordantes. Selon les mêmes sources, les rebelles touareg maliens sont tous réunis au sein d'une même alliance et vont désormais parler d'une même voix.

Selon le scénario décrit par une source proche de la rencontre, les médiateurs algériens auront d'abord plusieurs entretiens avec la délégation officielle venue de Bamako. "Après avoir clarifié les choses, nous devrions pourvoir mettre face à face rebelles (touareg) et délégation officielle malienne", a expliqué à l'AFP un responsable du comité de suivi des accords d'Alger, signés en juillet 2006 pour le retour de la paix dans le nord du Mali.

Ce comité est composé de représentants de l'Algérie, du gouvernement malien, et des rebelles touareg maliens. "Le médiateur a clairement laissé entendre que l'accord d'Alger reste la base de discussions", a dit un responsable du comité de suivi des accords. C'est la première fois depuis plusieurs mois que rebelles touareg maliens et partie gouvernementale malienne se retrouvent chez le médiateur officiel algérien dans la crise du nord du Mali.Les rebelles touareg dirigés par Ibrahim Ag Bahanga retiennent toujours en otages plusieurs douzaines de militaires de l'armée malienne. L'armée de son côté affirme détenir "plusieurs prisonniers" issus des rangs de la rébellion qui ont été capturés lors de combats de terrain.

Par AFP le 28/06/2008 à 21:46 (via toutsurlalgerie.com)



57 hits

Vos commentaires
Posté par Confiance, le 29 Jun 2008 03:34:06 GMT
Bonne entente General. Aucune decision sans l'aval du general El Hadji.
Vive la paix!
Répondre à < Confiance >

Aucun commentaire: