dimanche 25 novembre 2007

Section VI ADEMA : Enfin la réconciliation en marche

Politique (ADEMA)
Section VI ADEMA : Enfin la réconciliation en marche
Le Pouce, 25/11/2007 E-mail Imprimer

Les élections générales de 2007 ont mis l’ADEMA dans une situation politique difficile. En effet, pendant que le comité Exécutif avait maille à partir avec certains de ses membres, la température ne cessait de monter en commune VI du District de Bamako entre plusieurs cadres du parti. D’un côté, il s’agissait de contrer ceux qui s’opposaient à la transformation du soutien politique du parti à un soutien électoral au candidat Amadou Toumani Touré ; de l’autre, c’est la guerre de positionnement qui faisait rage en commune VI du District de Bamako. Là, des cadres du parti étaient à couteaux tirés pour le contrôle du parti.


Cette situation qui avait perduré connaît aujourd’hui une accalmie qui tend vers sa gestion durable après les élections générales de 2007. On se rappelle qu’en commune VI du District de Bamako, Yacouba Diallo ne parlait pas le même langage que Ibrahima N’Diaye et Dramane Dembélé de la Direction Nationale de la Géologie et des Mines. La mésentente entre ces hauts cadres du parti, avait défrayé pendant longtemps la chronique, au point que cette situation avait entamé la cohésion au sein du parti en commune VI. Certains avaient même redouté que cela n’influe négativement sur les performances du parti en commune VI. Et il y avait de quoi s’inquiéter à ce sujet. Avec l’approche des élections communales qui sont des élections de proximité, les uns et les autres sont en train de revenir à de meilleurs sentiments.

En effet, selon des sources concordantes, la tendance est à la réconciliation entre Yacouba Diallo, Dramane Dembélé et Ibrahima N’Diaye. Cette dynamique, contrairement à ce que certains pourraient penser, ne s’explique pas par le fait que Iba est aujourd’hui devenu ministre, loin s’en faut. La réconciliation annoncée est une initiative de Mme Zoureye Fatoumata et a pour objectif de donner plus de dynamisme au parti et à la section VI ADEMA.

Les parties en situation conflictuelle parviendront-elles à relancer les relations ? En tout cas si cela se concrétisait, elles apporteront beaucoup à l’ADEMA en commune VI du District de Bamako et partant, lui donneront plus de chance au parti de conserver sa position dominante sur l’échiquier politique national. Par la même occasion, la synergie qu’elles parviendront alors à développer pourraient être de nature à renforcer davantage la cohésion entre les femmes et les jeunes de la section VI. Dans cette perspective, ce sont les cadres et militants du parti qui gagnent, étant donné que ceux qui sont longtemps restés à couteaux tirés sont des cadres qui font partie de ceux qui ont les moyens de financer leurs activités.


En outre, ils sont bien placés pour se battre et obtenir gain de cause en ce qui concerne la promotion des autres cadres et militants de l’ADEMA en leur trouvant des opportunités d’emplois. Alors, au regard de toutes ces données, la mésentente entre ces cadres du parti ne peut être considérée que comme étant préjudiciable. Ont-ils conscience de tout cela ? Ce qui est clair, c’est que la balle est dans leur camp et le peuple ADEMA les observe.


Tiémoko Traoré


23 novembre 2007





RPM :


Mamadou Diarra débarque à l’ADEMA




Mamadou Diarra dit IBK Junior, membre du comité II RPM de Sogoniko a démissionné du Rassemblement Pour le Mali (RPM)depuis le 19 novembre 2007 pour l’ADEMA PASJ. Nous l’avons rencontré à l’occasion d’un cocktail de remerciement de l’alliance ADEMA-MPR-UDD à l’Hôtel Faso avec une écharpe des abeilles.

Afin d’officialiser sa démission, il vient d’adresser une correspondance à son secrétaire général qui l’acheminera par voie hiérarchique au bureau politique national des Tisserands.


Très engagé pour la cause du RPM et grand admirateur de Ibrahim Boubacar Keïta, Mamadou Diarra invoque des raisons purement personnelles pour ainsi mettre fin à toutes ses activités au sein du RPM. En tout cas, il a été vu très souvent, ces derniers temps, aux côtés des premiers responsables.
En choisissant d’aller militer au sein de la ruche, Mamadou Diarra a-t-il pris la bonne décision ? Nous ne serons ni confirmer, ni infirmer. Le temps nous édifiera.


Youma











M. Mamadou DIARRA dit IBK junior Bamako le 19 novembre 2007


Membre du comité II


RPM de Sogoniko








A Monsieur le Secrétaire général du comité II


Par voie hiérarchique



Objet: demande de démission








Monsieur, j’ai le regret de vous adresser ma lettre de démission en mettant fin à toutes mes activités au sein du parti RPM à compte de ce jour 19-11-2007.



En espérant que vous comprendrez ma position, je vous prie Monsieur le Secrétaire général du comité II de croire à mes sincères considérations.

Motifs : raisons personnelles


Mes salutations militantes





Mamadou Diarra

Aucun commentaire: