mercredi 28 novembre 2007

Présidentielle 2012 : Qui veut affaiblir l’Adéma ?

Le Républicain
Présidentielle 2012 : Qui veut affaiblir l’Adéma ?

Iba N’Diaye, Marimantia Diarra,Younoussi Touré, Choguel Maïga ont été ciblés, pour diverses raisons par certains qui proclament qu’ils ont fait des faux pas. Qui a donc intérêt à ce que les cadres politiques, notamment ceux de l’Adéma-Pasj soient désavoués par le public ?

Selon nos sources, un lobby tapi dans l’ombre est à la base des tentatives d’affaiblissement des partis politiques susceptibles de les gêner pour la conquête du pouvoir en 2012.

Ils ont donc élaboré un projet de conquête de Koulouba dont le “cerveau” se trouve haut perché même si, d’après nos informations, il travaille sans la totale bénédiction d’ATT.

Ce lobby constitué de cadres tient à positionner un candidat indépendant. Nos sources précisent que le ministre Hamed Sow, pressenti comme leader par une partie de ce groupe, a fait les frais d’un clan qui a fini par révéler les dessous du dossier du Centre de développement des entreprises (CDE).

Donc, le groupe est déjà miné par un conflit interne. Il doit nécessairement obtenir l’adhésion de certains leaders de partis politiques. Pour mémoire, ATT avait bénéficié de l’adhésion de certains partis dans le cadre de l’ACC puis de l’ADP pour remporter la présidentielle.

Donc, ce “clan de l’ombre” est tout à fait conscient que, pour gagner les élections, il faut absolument le soutien des partis politiques les plus significatifs, à l’exclusion de l’opposition puisqu’ils ne soufflent pas dans la même trompette. En fait, la majorité présidentielle, selon leurs plans, devrait leur servir, avec espèces sonnantes et trébuchantes, de fonds de commerce.

L’URD qui compte présenter Soumaïla Cissé n’est donc pas le premier client du lobby mais les négociations ne sont pas pour autant rompues et il sera prochainement consulté. En revanche, le parti de l’Abeille qui peine toujours à trouver le candidat consensuel est fortement visé par les activistes de “l’ombre” pour soutenir leur futur candidat. Seulement, d’après nos informations, la Ruche ne tient pas à se faire hara-kiri et prépare ses militants à soutenir leur prochain candidat issu, cette fois-ci, de la Ruche.

Le lobby, en commençant par tenter de déstabiliser l’Adéma, n’a-t-il pas commis l’erreur fatale ? Il prouve du coup qu’il n’a pas d’assises politiques solides et qu’il aurait dû commencer par construire avant de tenter de détruire. L’ADP et l’ACC ont accepté de soutenir ATT mais qui pourra les convaincre aujourd’hui, qu’il faille suivre un candidat indépendant, même s’il est fortuné ? C’est sur ce plan que le lobby a pris des vessies pour des lanternes.

Baba Dembélé

28 novembre 2007.

Aucun commentaire: