lundi 26 novembre 2007

Pour ou contre la peine de mort : La suite de l’histoire de Malcom

Justice
Pour ou contre la peine de mort : La suite de l’histoire de Malcom
Les Echos, 26/11/2007 Commentaires [ 5 ] E-mail Imprimer

Nous avons vu, dans l’édition de mardi dernier, que la police a trouvé tout ce qu’il faut chez Malcom pour en faire le coupable idéal du meurtre de Jennifer : le sac à main, la petite culotte, l’argent, etc. En plus, avec un casier judiciaire long comme un bras, Malcom est ce qu’on appelle un criminel d’habitude.

Son procès en cour de comté à Milwaukee ne fut guère long. Il a été reconnu coupable de meurtre et condamné à mort. Le procureur criait victoire, sans état d’âme. Mais, est-ce vraiment Malcom le meurtrier ? Voici la vraie histoire qui ne sortira que 12 ans plus tard et cette fois, tout est réel à part les noms fictifs Jennifer et Malcom.

La nuit du meurtre, Malcom, drogué dépendant, souffrait d’un manque terrible de cocaïne. Vers 22 h 45, il vint faire un tour dans le parking où étaient garées une dizaine de voitures et cherchait un réservoir non sécurisé. Il repère vite une fourgonnette, ouvre le réservoir, y imbibe un chiffon ramassé par terre et snife l’essence jusqu’à ce que les vapeurs remontent à son cerveau. Puis, il s’écroule dans un petit boisé à la lisière du parking.

Vers 23 h 17, il reprend ses esprits et se dirige vers le restaurant où travaille Jennifer afin de quêter à manger, comme à ses habitudes. Il fait à peine deux pas qu’il aperçoit une forme humaine allongée. Il s’approche du corps et pense que la fille dort. Il lui tâte les poches et vole son argent. Puis, lui enlève sa culotte sans aucune raison. Au moment où il commence à fouiller le sac à main, il entend des bruits de pas et fuit avec l’objet. C’est ainsi qu’il se retrouvera, dans sa piaule avec les effets personnels de Jennifer.

Malcom est un drogué, alcoolique et voleur à la tire, mais il n’a jamais fait de mal à quelqu’un. Pourtant, il venait d’être condamné à mort et dans toute l’Amérique personne ne doutait de sa culpabilité. Il attendait tranquillement dans le couloir de la mort. Comment a-t-il été sauvé ? C’est Jeffrey Damer, surnommé le « tueur de Milwaukee » à cause de la trentaine de meurtres à son actif qui lui sauvera la vie en racontant l’histoire. Malcom, intoxiqué, ne se souvenait de rien.

Alors, en tant que juré, auriez-vous été parmi ceux qui ont douté ou parmi ceux qui n’ont jamais douté. La peine de mort, une fois appliquée, n’est plus réparable. La justice humaine comportant les défauts de l’humain, nous ne sommes jamais à l’abri de la faute, de l’erreur, de la colère ou du désir de vengeance.

Je pense que toute œuvre humaine étant imparfaite, gardons toute notre raison et évitons de confondre justice et vengeance. La seule justice infaillible est celle de Dieu.

Que la sagesse nous guide tous !

Ousmane Sow

(journaliste, Montréal)
Les Echos, est seul responsable du contenu de cet article
123 hits

Vos commentaires
Posté par Dibysilasdiarra, le 26 Nov 2007 14:13:25 GMT
J'ai fait une simple observation globale des arguments contre la peine
de mort.J'ai remarque que presque tout le monde a une inclinaison
'liberale' par rapport au sujet.J'ai rarement lu de reactions
'conservatrices' opposees a celles liberales.La discussion a mon humble
avis n'est pas si equilibree qu'on aurait du penser.On veut vite
blanchir et innocenter le criminel plus que l'on soit preoccupe a faire
justice aux morts et a leurs proches.Les morts et leurs familles
endeuillees meritent justice.C'est toujours la pensee liberale qui remet
en cause le systeme de justice.On doit faire attention a cela.Car un
innocent et un criminel ne doivent pas etre mis sur les memes longueurs
d'ondes.Pour revenir au cas malien, l'abolition de la peine de mort
hantera la societe.Ici, chez nous, on a pas un outil judiciaire efficace
pour faire peur aux trublions.Les terroristes, les grands bandits
armes,les mercenaires, les trafiquants de la drogue dure,les
pedophiles,...feront du Mali leur nid.
Répondre à < Dibysilasdiarra >
Posté par esoh725, le 26 Nov 2007 14:05:10 GMT
M sow le cas malien est tres loin de ce ca malkom.
Répondre à < esoh725 >
Posté par Dongo, le 26 Nov 2007 12:57:37 GMT
Mr. Sow a-t-il lu les réactions à la prémière partie de son article? Je
pense que non. Autrement le cas malien est loin du seul cas Malcom qui à
nos yeux ne peux justifier ni le pour ni le contre la peine de mort.
Répondre à < Dongo >
Posté par kantus, le 26 Nov 2007 12:24:30 GMT
il faut reconnaitre que Malcom n'est pas non plu un sain...N'importe ki
crorai en sa culpabilité

Réponse de < booba > à < kantus >, le 26 Nov 2007 12:56:59 GMT
Tu as raison s'il avait été tué ce serait de sa faute

Aucun commentaire: