mercredi 28 novembre 2007

Coup de pied : Contrôle de véhicules non immatriculés, l’injustice flagrante

Coup de pied : Contrôle de véhicules non immatriculés, l’injustice flagrante

Pour contraindre certains propriétaires de véhicules à l’ordre, le service des douanes procède à des interventions surprises au cours desquelles, les agents saisissent des véhicules non immatriculés.

Ces sorties du service des douanes sont certes salutaires, parce qu’elles contribuent à renflouer less caisses de l’Etat, mais on doit souligner que les contrôles ne sont pas effectués dans les règles de l’art.

Généralement, on constate que certaines corporations sont exemptent du contrôle comme les hommes de droit, les élus de la nation, les hommes de médias, les porteurs d’uniformes, les artistes.

Autrement dit, au coup de sifflet des contrôleurs ceux-ci, sachant bien qu’ils ne sont pas en règle, présentent leurs cartes professionnelles ou de fonction et ils sont ainsi autorisés à partir.

Et c’est le citoyen ordinaire qui est obligé de se mettre en règle. Ceux qui bénéficient de ce privilège ne doivent-ils pas eux aussi être en règle vis-à-vis de la loi ? Sont-ils au-dessus de la loi ?

Ce qu’il faut surtout souligner, c’est qu’ils ont généralement les moyens de s’acquitter de cette obligation qui fait d’eux des citoyens à part entière.

Ainsi les contrôleurs des véhicules non dédouanés doivent changer de méthode et se rappeler que nul ne doit être au-dessus de la loi.

Dado CAMARA

28 novembre 2007.

Aucun commentaire: